Profil de Raphael Stolle > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Raphael Stolle
Classement des meilleurs critiques: 1.008.955
Votes utiles : 49

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Raphael Stolle "arcanthias" (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
La Trilogie Eisenhorn, Tome 1 : Xenos
La Trilogie Eisenhorn, Tome 1 : Xenos
par Dan Abnett
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 un récit palpitant dans un univers sombre, 27 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Trilogie Eisenhorn, Tome 1 : Xenos (Broché)
Je n'ai pas (encore) lu les autres romans de cette gamme mais je connaissais depuis longtemps l'univers de wh40k. En tant qu'amateur de (bonne) SF, c'est avec un peu d'appréhension donc que j'ai entamé la lecture de cette trilogie à la suite de ma découverte de l'excellent Dark Heresy. Une très bonne surprise.

On est pas face à un chef d'œuvre du genre, mais l'écriture reste très bonne, l'intrigue tient bien en haleine et l'univers est très bien décrit, tout en n'ayant pas l'impression que l'auteur est prisonnier d'un univers qui peut être très lourd. Pour apprécier ce roman, il ne faut pas être rebuté par l'ambiance de violence sous-jacente, cet univers hyper-baroque et décadent, ou on a toujours un peu l'impression d'être au bord du gouffre... ce que l'auteur rend avec talent.

A lire obligatoirement pour tous les fans de Wh40k, et une bonne introduction pour ceux qui veulent le découvrir.


L'ogre de l'espace
L'ogre de l'espace
par Gregory Benford
Edition : Broché

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon roman, 26 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ogre de l'espace (Broché)
Le récit de "l'ogre de l'espace" se déroule à deux niveaux. D'un coté l'humanité est confronté à une rencontre inédite, porteuse à la fois d'un danger mortel et de révélations révolutionnaires. D'un autre coté, une poignée de personnages tentent de vivre leurs vies, relativement ordinaires s'ils ne se trouvaient pas au premier plan de cette rencontre hors normes.
Les personnages de Gregory Benford ne sont pas des super-héros. Ce sont des scientifiques, avant tout bien humains, qui aiment et qui souffrent. Avoir rendu ces personnages fictifs aussi crédibles et humains est la marque d'un grand auteur et d'un grand roman.
Petite note annexe : j'ai trouvé dans ce roman des similitudes avec le roman du même auteur "Dans l'océan de la nuit : Le Centre galactique". Cependant, j'ai trouvé "l'ogre de l'espace" beaucoup plus réussi et aboutit à tout point de vue.


Malhorne, Tome 1 : Le Trait d'union des mondes
Malhorne, Tome 1 : Le Trait d'union des mondes
par Jérôme Camut
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un bon roman avec quelques défauts, 26 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Malhorne, Tome 1 : Le Trait d'union des mondes (Poche)
J'ai bien aimé l'idée de départ qui est plutôt originale, et joue bien son rôle d'accroche en titillant la curiosité du lecteur. Le gros soucis que j'ai rapidement eu à la lecture de ce roman, c'est que certains passages et personnages sonnent faux, ainsi que certains dialogues. L'autre gros problème à mon avis est que le mystère du départ est rapidement résolu, et le récit ne propose rien de vraiment accrocheur pour le remplacer et motiver la lecture du reste. Les personnages (assez insipides) et les deux histoires en parrallèle (pas très passionnantes) n'ont pas été suffisants pour ma part. La critique peut paraître dure mais je reconnais quand même un certain nombre de qualité au roman, c'est surtout que je n'ai pas été convaincu...


Schismatrice +
Schismatrice +
par Bruce Sterling
Edition : Poche

14 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un des romans fondateur du mouvement cyberpunk, 28 octobre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schismatrice + (Poche)
Il semblerait que ce roman, ainsi que le neuromancien de William Gibson, et d'autres nouvelles de Bruce Sterling soient en quelque sorte à l'origine de la branche cyberpunk de la science fiction vers la fin des années 70, début des années 80 ( ce roman est publié en 85).
Contrairement à la SF classique, la narration de ce roman ne s'encombre pas d'expliquer l'univers dans lequel les protagonistes évoluent. Les choses existent, sans que personne n'ait besoin d'en expliquer le fonctionnement de long en large et en travers, ce qui sert souvent de prétexte à renseigner le lecteur - et qui apparait souvent assez artificiel. Cela donne un roman assez difficile au premier abord, mais qui devient ensuite vraiment une immersion totale dans le monde de la schimatrice.


La Captive du temps perdu
La Captive du temps perdu
par Vernor Vinge
Edition : Poche
Prix : EUR 6,10

16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon roman sans être de la trempe d'"Un feu sur l'abime", 28 octobre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Captive du temps perdu (Poche)
Vernor Vinge m'avait complètement captivé et surpris avec "un feu sur l'abime". C'est pourquoi je m'étais jeté sur ce roman avec l'espoir que ce n'était pas un coup du sort.
L'histoire est relativement simple : l'humanité a disparu au cours du 22ieme siècle, sans laisser de traces. L'hypothèse qui se développe au cours du roman est que l'espece humaine a atteint une sorte de seuil qui serait appelé la transcendance, et qu'après elle serait en quelque sorte parti vers son nouveau destin. Néanmoins il reste quelques oubliés, victimes de stases temporelles ou voyageurs temporels volontaires. La technologie de stase leur permet d'aller vers le futur mais pas de retourner vers le passé. Il leur faut donc reconstruire la civilisation avec ce qu'ils ont. Sur ce contexte vient se greffer un thriller futuriste ou le héro enquête sur un meurtre dont il est le principal suspect, et où l'arme du crime est la stase temporelle.
Ce roman est plutôt court, mais bien écrit, avec d'excellentes idées. Les fans ne seront pas déçu, même si ce roman n'atteint jamais la qualité et l'intensité d'"Un Feu sur l'Abime". L'auteur réussit pleinement son objectif même si la fin du roman aurait méritée d'être un peu plus développée à mon goût.
une autre occasion de passer un très bon moment avec Vernor Vinge donc.


Page : 1