undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de motorchrist > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par motorchrist
Classement des meilleurs critiques: 40.387
Votes utiles : 80

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
motorchrist (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Cornerstone
Cornerstone
Prix : EUR 8,49

4.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur mais sympa quand même ..., 3 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cornerstone (CD)
J'ai lu pas mal de chroniques concernant cet album, elles sont assez partagées. On lui reproche parfois d'être plus mou que les autres de la même période, c'est en partie vrai mais la différence n'est si énorme que cela, on reste dans du Styx pur jus ici avec un son de qualité. Alors oui, il y a quand même des morceaux qui peuvent déranger certains (dont je fais partie), mais ce sont aussi ces mêmes morceaux que d'autres préfèrent. "Il y a tout d'abord ce fameux "Babe", ballade superbement chantée mais qui laisse au final un arrière goût beaucoup trop sucré, et on peut citer ensuite "Boat on the River", chansonnette légère et gentillette mais elle aussi capable de toucher un large public, ce qui était semble-t-il le but recherché (et atteint ...). Bon, à part ça, ce n'est pas si différent du Styx habituel. Il y a encore une semi-ballade avec "First Time" mais là, on n'est pas dans le même esprit, ça sonne moins commercial. On peut signaler ensuite l'opener "Lights" et son suivant "Why Me", dans les deux cas du rock mélodique mid-tempo pas désagréable avec un passage de sax assez sympa sur le dernier morceau cité. Mais alors et le hard rock dans tout ça ???
Et bien on a quand même des morceaux dynamiques avec "Never Say Never", et surtout "Borrowed Time" et l'excellent Eddie" qui est pour moi un des sommets de l'album. Pour terminer, n'oublions pas "Love on the Midnight", l'autre grand réussite de ce disque qui conclue l'album en beauté en nous replongeant dans l'ambiance des excellents "Crystal Ball" et "The Grand Illusion" par son côté mélodique et ses choeurs majestueux.
Bon, au final, c'est une oeuvre tout à fait respectable qui ne fait pas tâche dans la discographie du groupe, mais je conseillerais plutôt "The Grand Illusion" ou "Paradise Theater" (entre autres) à ceux qui ne connaissent pas Styx et qui cherchent un album par lequel débuter.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 11, 2015 12:09 AM MEST


Maximum destruction
Maximum destruction
Prix : EUR 18,00

5.0 étoiles sur 5 Efficacité maximum !!!, 28 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maximum destruction (CD)
Cet album sorti en 1985 est une petite bombe. Le style rappelle un peu Slayer par moments en raison de l'énergie qui se dégage, mais c'est globalement un (petit) peu moins rapide et un peu plus heavy, Destructor avait sa propre identité et aurait peut-être pu cartonner sans l'assassinat en 1988 de son bassiste Dave "Holocaust" Iannicca qui stoppa pour longtemps l'activité du groupe ...
Quoiqu'il en soit, ce "Maximum Destruction" est une tuerie à recommander à tous les amateurs de heavy/thrash old school !!!


Forever Free
Forever Free
Prix : EUR 18,42

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Très loin des meilleurs mais pas totalement à jeter ..., 30 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forever Free (CD)
Bon, disons le tout de suite, si vous voulez découvrir Saxon, ce n'est pas avec cet album que vous trouverez le côté le plus brillant et le plus inspiré du groupe.
Pourtant, on ne peut pas dire que Saxon trahit ici son style. Là où le bas blesse, c'est au niveau de l'inspiration, il n'y a pas assez de compos de qualité et on a vraiment l'impression que certains morceaux sont là pour faire plus ou moins du remplissage parmi les 10 pistes qui composent le disque. On se demande par exemple ce qui a pris à Biff et sa bande de nous pondre des trucs aussi mauvais que "Just Wanna Make Love To You"ou "Grind", là on touche réellement le fond. Après, on a aussi, en un peu moins catastrophique, des choses assez plates qui sentent le pilotage automatique comme "Cloud Nine"ou "Nighthunter", on les écoute une fois puis on n'a plus envie d'y revenir ...
Remontons d'un cran dans la qualité avec trois morceaux qui s'écoutent beaucoup mieux, du Saxon mid tempo aux riffs fougueux, je veux parler de "Can't Stop Rockin'" (malgré une prestation vocale de Biff assez moyenne), de "Get Down And Dirty" et son ambiance très AC/DC période Bon Scott, et enfin de "Hole in the Sky" plus dans une veine heavy metal mélodique et moins foncièrement rock que les deux premiers cités. Bon, c'est bien sympa tout ça mais on est encore loin des sommets ...
Maintenant, venons en au trois morceaux restant, morceaux qui font (à mon humble avis) que tout vrai fan de Saxon se doit de posséder cet album très imparfait, je veux d'abord parler de "Iron Wheels", certes une ballade, mais absolument pas sirupeuse, elle est très belle et sobre, pas de love song mièvre ici. Ensuite, il y a "Forever Free", le morceau titre et opener qui allie riff costaud et refrain mélodique de qualité, du Saxon classique mais de très bon niveau. Enfin, il y a l'oiseau rare, la perle, on revient à l'âge d'or du groupe et de la NWOBHM avec l'énorme "One Step Away", un brulot qui, s'il était sorti en 1980 sur l'album "Strong Arm Of The Law", aurait pu faire certainement partie des classiques du groupe avec son énergie brute et son riff direct et tranchant.
Voilà, ça y est, on a fait le tour, on est donc très loin du meilleur Saxon, ce cru de 1992 est une régression après le prometteur "Solid Balls Of Rock" de 1990, mais il serait cependant exagéré de dire que tout est à jeter, il faut trier voilà tout ...


Hell
Hell
Prix : EUR 21,23

4.0 étoiles sur 5 Album maudit ?, 25 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hell (CD)
Dans la discographie de Venom, il y a les grands classiques et il y a le reste. Ce "Hell" sorti en 2008 succède au "Metal Black" de 2006, avec toujours Cronos comme unique membre de la formation originale. Si "Metal Black" (ne pas confondre avec le classique "Black Metal") avait reçu un accueil (relativement) correct, beaucoup de critiques se sont défoulé contre ce pauvre "Hell". En ce qui me concerne, j'aime cet album et j'ai essayé de comprendre ce qui a pu clocher pour qu'on en arrive à tant de remarques négatives. Ceux qui connaissent la musique de Venom ont pu remarquer que le groupe ralentissait de plus en plus le tempo avec l'âge, et ce "Hell", plus que son prédécesseur et plus encore que les deux suivants "Fallen Angel" et " From the Very Depths", est dominé par les tempos lents ou mi-lents. De plus, après un opener assez dynamique intitulé "Straight to Hell", on se tape à la suite les 4 morceaux les plus lents de l'album. Pris un à un, aucun n'est mauvais, en particulier "The Power & the Glory" et le morceau-titre "Hell", mais il y a mieux pour se mettre dans l'ambiance.
La suite de l'album n'est pas hyper enlevée pour autant, c'est toujours terriblement heavy mais ça bouge un peu plus quand même. Ceci étant dit, on a quand même affaire à un sacré album de Metal, la voix de Cronos est toujours aussi malsaine, la prod tient la route et met très bien en valeur l'ambiance lourde et oppressante dégagée par la musique. J'irai même jusqu'à dire que certains morceaux sont carrément excellents, "Evil Perfection" et "Evilution Devilution" sont des mid-tempos qui détruisent tout sur leur passage, "USA for Satan" martèle bien, et en réfléchissant, je pourrais en citer beaucoup d'autres.
Bon, loin de moi l'idée d'affirmer que nous tenons là un classique de Venom, mais ceux qui ont apprécié "Fallen Angel" et "From the Very Depths" et qui ont ignoré ce "Hell" souvent dénigré peuvent éventuellement jeter une oreille sur ce disque, histoire de se faire une idée personnelle sur la bête ...


Cry Havoc
Cry Havoc
Prix : EUR 18,14

3.0 étoiles sur 5 Come back, 14 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cry Havoc (CD)
Tysondog fait partie de ces nombreux groupes de la NWOBHM qui, malgré d'indiscutables qualités, n'avaient jamais réussi à percer durant les années 80, ceci malgré deux albums tout à fait honorables sortis respectivement en 1984 et 1986. Alors que dire de ce "Cry Havoc", résultat d'un retour improbable 30 ans après ?
Et bien j'avoue être assez partagé. On est très loin d'un raté, les compos tiennent la route dans l'ensemble, le chant est correct, on reste fidèle au style d'époque, le tout s'écoute agréablement pour qui, comme moi, apprécie ce style typiquement heavy metal british des années 80. Là où le bas blesse un peu, c'est au niveau de l'énergie et de l'intensité, ce n'est pas mou mais on ne sent plus assez la fièvre qui habitait le groupe à l'époque de sa jeunesse. Normal me direz-vous, ils ont trois décennies de plus, mais c'est peut-être aussi le mixage qui met un peu trop en retrait les guitares rythmiques par rapport à la voix qui est à mettre en cause. Je vous rassure, on est loin d'un son catastrophique, c'est même assez correct niveau clarté et saturation, c'est juste que ça sonne un peu trop sage par moments ...
Bon, allez, je mets un 3,5 / 5 soit 14 / 20, c'est un travail soigné et très respectable, je ne regrette pas l'achat , ces gars ne sont pas finis, ça manque juste un peu de rage ...


Crucified
Crucified
Prix : EUR 18,27

4.0 étoiles sur 5 Réactualisation ..., 3 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crucified (CD)
M.Pire of Evil, c'est le groupe de Mantas, ex-guitariste de Venom. On trouve aussi ici un autre ex-membre du groupe, Tony Dolan alias Demolition Man qui avait remplacé Cronos de 1989 à 1993 à la basse et au chant, ce fut d'ailleurs une période assez obscure durant laquelle sortirent quand même 3 albums studio passés plus ou moins inaperçus malgré d'incontestables qualités :

"Prime Evil", "Temples of Ice" et "The Waste Lands"

Ce sont justement des morceaux de ces 3 albums qui sont ici repris et réactualisés par M-Pire of Evil, et le groupe a en très grande majorité puisé dans "Prime Evil" et "The Waste Lands", ce dernier étant le moins connu (et peut-être le moins bien produit) des trois. Alors bien entendu, le son est moderne, c'est clair et puissant, mais on reste cependant assez fidèle aux versions d'origine. Je n'irai pas jusqu'à dire que ces nouvelles versions sont meilleures que les anciennes, ces dernières gardant leur charme intact pour le vétéran que je suis, mais cette démarche peut permettre aux nouvelles générations de découvrir avec une approche moderne quelques bons morceaux de Venom peu connus et injustement oubliés. A noter aussi pour terminer qu'on a droit en fin d'album à deux nouvelles compositions de M-Pire of Evil, nouveautés qui s'intègrent parfaitement avec le reste de l'album ...


Pgp 2
Pgp 2
Prix : EUR 16,67

4.0 étoiles sur 5 Intense !, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pgp 2 (CD)
Ayant adoré le premier album de nos trois compères sorti en 2013, j'avoue que j'attendais beaucoup de ce second tome arrivé un an seulement après son prédécesseur. Malheureusement, une fois la première écoute terminée, c'était avant tout la déception qui dominait. En effet, alors que l'oeuvre précédente nous prend d'entrée aux tripes avec un enchaînement imparable de quatre excellents morceaux, à la fois frais, puissants et bien travaillés, il m'avait fallu attendre la piste 10 de ce PGP 2 (qui en compte 12) pour enfin ressentir un semblant de frisson avec une mélodie un peu plus prenante que la moyenne. Comme on ne juge pas un disque après une unique écoute, j'ai donc remis le couvert les jours suivants et j'ai pu alors avoir les idées plus claires. Premier constat qui confirme l'impression première, ce 2ème album est moins varié, moins travaillé aux niveau des compos, et le son est (un peu) plus brut. Par contre, là où le cru de 2013 comportait quelques temps morts en terme d'intensité après un départ canon, nos compères ont ici privilégié tout au long de l'album un côté rock électrique bien nerveux. On trouve le riff qui va bien, on écrit quelques paroles pour meubler tout ça, et hop on envoie la sauce !
Il faut alors admettre que dans ce domaine, les bougres ne font pas les choses à moitié, le jeu de guitare d'Eric Gales est particulièrement incandescent et la rythmique Pinnick/Pridgen a elle aussi une pêche d'enfer. Ainsi, ce que ce second album perd d'un côté au niveau finesse, mélodie et inspiration, il le regagne de l'autre par une plus grande homogénéité et un aspect plus rageur.
On obtient donc au final un album qui, faute d'être génial, pourra ravir les fans de guitare électrique en général et les amateurs de power trio énergique en particulier.


God's Gift
God's Gift
Prix : EUR 17,86

5.0 étoiles sur 5 Superbe réédition !, 11 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : God's Gift (CD)
Cet album des anglais de Toranaga, sorti à l'origine en 1990, a été réédité en 2013 par Divebomb Records dans une version remastérisée avec un livret assez complet. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce travail de dépoussiérage est absolument remarquable, le son est ample, la basse est beaucoup plus audible que sur la vieille version CD, et on peut donc enfin se rendre compte 23 ans après des réelles qualités de ce disque. On navigue ici entre thrash et heavy metal, à une époque où ces genres, après avoir connu un âge d'or peu d'années auparavant, commençaient légèrement à s'essouffler. C'est peut-être pour cela que cet album est passé un peu inaperçu, car au niveau musical ça déménage bien avec une alternance entre tempos lourds et accélérations fougueuses, tout ceci joué avec conviction. J'avoue avoir été assez surpris par certains commentaires négatifs concernant ce "God's Gift", et si je respecte bien entendu toutes les opinions, je recommande vivement aux amateurs de heavy/thrash old school de jeter une oreille sur cette remarquable réédition qui pourrait plaire à pas mal d'entre eux !.


End of the World
End of the World

4.0 étoiles sur 5 Sympathique ..., 19 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : End of the World (CD)
Gaskin, c'est le groupe du guitariste Paul Gaskin, et cette formation est un des représentants de la tendance mélodique de la New Wave of British Heavy Metal. Cet ''End of the World'' (1981), premier album du groupe, est une oeuvre tout à fait comestible qui, sans atteindre des sommets, contient quelques bons morceaux. Le son reste assez brut, mais la réédition remastérisée de Krescendo Records, sans faire de miracles, a cependant un peu amélioré tout ça.
Avis aux amateurs ...


Take No Prisoners
Take No Prisoners
Prix : EUR 20,14

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grand chanteur ..., 3 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Take No Prisoners (CD)
Ce premier album solo de David Byron sort en 1975, alors qu'il officie encore comme chanteur de Uriah Heep. D'ailleurs, certains membres du groupe sont venu lui donner un coup de main, en particulier Mick Box à la guitare. Si l'ensemble est assez inégal, il y a suffisamment de bons morceaux pour satisfaire les fans du bonhomme. Le superbe opener "Man Full of Yesterday" digne du meilleur Uriah Heep, mais aussi les très réussis "Midnight Flyer", "Roller Coaster", "Hit me with a White One" et dans un registre plus soft "Love Song" font de cet album un indispensable pour qui aime le grand David Byron, dont la voix est comme toujours superbe ...


Page : 1 | 2 | 3 | 4