undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de Lisbei13 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Lisbei13
Classement des meilleurs critiques: 492
Votes utiles : 1172

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Lisbei13 (Morestel, France)
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Lego Duplo Legoville - 10525 - Jeu De Construction - La Grande Ferme
Lego Duplo Legoville - 10525 - Jeu De Construction - La Grande Ferme
Prix : EUR 53,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Valeur sûre !, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lego Duplo Legoville - 10525 - Jeu De Construction - La Grande Ferme (Jouet)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Mes enfants de bientôt 5 ans (un gars et une fille) aiment toujours autant jouer avec les Lego Duplo. Ils ont un peu plus de mal avec les Lego "normaux", les pièces étant vraiment petites et demandant une grande dextérité pour les assembler correctement.
Ils sont donc revenus avec plaisir à leur Duplo et cet ensemble de la ferme a vraiment été un coup de foudre pour eux. Un tracteur, des animaux et beaucoup de briques de construction, il y a tout ce qu'il faut dans cette boîte pour les contenter. Et après avoir construit le modèle de base décrit dans la notice, ils se sont beaucoup amusés à faire des variantes ... et continuent !
Un excellent produit, donc !


L'Odalisque et l'éléphant
L'Odalisque et l'éléphant
par Pauline Alphen
Edition : Relié
Prix : EUR 15,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Les histoires d'amour finissent mal ... en général ..., 4 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Odalisque et l'éléphant (Relié)
Leïla est une toute petite odalisque, perdue parmi la foule d'esclaves que compte le harem du Sultan. Leïla est vive, légère comme un oiseau, mutine et peu encline à suivre la discipline des cours sans fin qui sont censés la transformer en parfaite odalisque ... Leïla préfère s'échapper et explorer des heures durant le dédale infini du harem ... seuls les cours d'histoires dispensés par Shéhérazade la passionnent, elle aime l'écouter pendant des heures et apprendre à ses côtés à manier les mots, l'esprit et la poésie.

Mais un jour, Leïla tombe nez à nez avec le Sultan, et celui-ci est fasciné par la perfection des oreilles de sa petite odalisque ...

Mais un jour, le Sultant reçoit en cadeau un éléphant blanc rarissime, et sans le savoir, cet éléphant est depuis toujours à la recherche de Leïla. Et Leïla, sans le connaître vraiment, est bientôt atteinte d'un mal étrange simplement en entendant le barrissement profond de cet éléphant...

Mourir d'amour pour un éléphant, est-ce possible quand on est une petite odalisque ?

C'est un scénario bien improbable que nous propose Pauline Alphen dans ce magnifique conte aux parfums de Mille et Une Nuits ... un amour improbable, un amour impossible, une histoire qui tisse sa trame à partir de mille histoires d'amours impossibles ... La poésie, la mélancolie, l'espoir encore et toujours, et le pouvoir incroyable des mots ...

J'ai vraiment énormément aimé plonger dans ce monde clos et pourtant riche de tant d'influences, ce monde qui s'offre à nous dans le superbe écrin d'un bel objet relié et merveilleusement illustré par les peintures de Charlotte Gastaut.

Vous l'aurez compris, un gros coup de coeur pour ce conte destiné aux enfants de 10 ... à 90 ans !


Carriwell Soutien Gorge d'Allaitement Gelwire - Taille L - Noir
Carriwell Soutien Gorge d'Allaitement Gelwire - Taille L - Noir
Prix : EUR 39,21

4.0 étoiles sur 5 Soutien-gorge de grossesse pour l'instant ..., 1 mai 2014
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Cela fait quelques jours que je teste ce soutien-gorge de grossesse et d'allaitement Carriwell, et voilà mes observations.
Il est vraiment très confortable et agréable à porter grâce à ce fameux gel qui remplace les baleines métalliques classiques. Avec ça, finie les marques rouges le soir sous les seins en se déshabillant.
De plus, il est livré avec une petite extension permettant de gagner une taille, ce qui sera très pratique à la fin de la grossesse. Et évidemment, je n'ai pas encore pu le tester pour l'allaitement, mais c'est vrai que le système de clip est facilement accessible et actionnable.
Seul petit bémol : je trouve qu'au niveau esthétique, il a tendance à aplatir légèrement les seins ... mais c'est vraiment léger, et étant donné son côté pratique et confortable, il est déjà adopté !


Lapingouin - tome 5 - Qui veut jouer avec Lapingouin ?
Lapingouin - tome 5 - Qui veut jouer avec Lapingouin ?
par Carole-anne Boisseau
Edition : Album
Prix : EUR 12,50

3.0 étoiles sur 5 Joli album ..., 12 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lapingouin - tome 5 - Qui veut jouer avec Lapingouin ? (Album)
Lapingouin est un drôle de petit animal, moitié lapin, moitié pingouin. Avec ses amis, Tortuchon et Chérisson, il déambule dans un monde couleurs pastels remplis de mots-valises et autres inventions langagières.

Ces particularités n'empêchent pas Lapingouin d'être un enfant comme les autres, qui aime jouer avec ses copains mais se dispute parfois avec eux, qui a des défauts mais la grâce de le reconnaître et qui apprend avec bonheur le prix de l'amitié. Ainsi les enfants à partir de 3 ans n'auront aucun mal à s'identifier à ce petit animal et à ces camarades, en retrouvant facilement dans les petites scènes proposées les éléments de sa propre expérience.

J'ai lu cet album avec mes gremlins de presque 5 ans, et nous avons bien aimé les belles illustrations aux couleurs toutes douces qui rendent bien les sentiments des protagonistes et soulignent avec bonheur l'inventivité des auteurs. Par contre, j'avoue avoir parfois buté sur les nombreux mots inventés, bien signalés dans le texte par une couleur d'écriture différente, mais qui sont assez nombreux pour rendre une première lecture à haute voix un peu hasardeuse. Après, je m'interroge sur la difficulté que peuvent avoir les enfants à s'approprier ces mots inventés. J'en ai parfois décortiqués certains avec mes enfants pour leur expliquer ce que cela signifiait. J'aime les jeux avec le langage, mais il me semble qu'il y a un petit décalage entre l'âge visé par la simplicité des histoires et des illustrations, et la complexité du vocabulaire inventé ... à moins que ce ne soit mon cerveau âgé et cartésien qui parle là, tandis que des enfants très jeunes ne verraient pas d'inconvénient à accepter ces mots-valises comme de nouveaux mots, au même titre que tous ceux qu'ils entendent pour la première fois ...

Il n'en reste pas moins que cet album est un bel album pour enfants, à partir de 3 ans, donc, et qu'il fait partie de toute une série qui raconte les aventures de ce petit Lapingouin, de ses parents, ses amis et son apprentissage du monde. Il met l'accent sur la mixité, l'acceptation de la différence et je pense que les enfants pourront sans problème s'attacher à ce petit héros aux longues oreilles et aux pieds palmés ...


Dualed
Dualed
par Elsie Chapman
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon roman d'anticipation pour ados, 12 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dualed (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
West est une jeune fille de 15 déjà durement éprouvée par la vie. Elle a perdu sa mère assez jeune, sa petite soeur et son grand frère peu après, et son père, incapable de vivre sans sa femme, s'est donné la mort, chose rarissime dans le monde formaté où ils vivent. West vit donc seule avec son frère Luc, et tous deux attendent avec un mélange d'inquiétude et de fascination le jour de leur "activation". Ce jour-là, qui peut arriver n'importe quand entre leur 10ème et leur 20ème année, ils recevront la mission la plus importante de leur vie, et potentiellement la dernière : éliminer leur double, leur jumeau ... avant que celui-ci ne les tue.

Car c'est ainsi que l'impitoyable ville-forteresse de Kelsh sélectionne ses citoyens, s'assurant que seuls les plus forts survivent, qu'ainsi ils sont tous aptes à protéger leur ville si un jour elle était attaquée par le monde extérieur. Chaque famille souhaitant donner naissance à un enfant est "couplée" à une autre famille, et après une combinaison des patrimoines génétiques des 4 parents, deux jumeaux voient le jour et sont élevés chacun dans leur famille, sans aucun contact l'un avec l'autre jusqu'au jour où ils sont tous les deux "activés". Et à partir de ce jour décisif, le compte à rebours est enclenché : si dans les 30 jours qui suivent, l'un des deux jumeaux ne parvient pas à éliminer l'autre, alors les deux sont exécutés.

West se prépare depuis sa plus tendre enfance à affronter un jour son double, la mort, le maniement des armes sont ses compagnes au quotidien ... et pourtant, quand tout bascule autour d'elle, les automatismes acquis au cours de toute sa vie ne seront peut-être pas suffisants pour lui permettre de survivre. Et elle devra remettre bien des choses en question et transgresser bien des règles avant de pouvoir s'accomplir.

J'avoue que l'on rentre vite et facilement dans l'univers assez sombre de ce roman pour ados, et que je l'ai lu en deux soirées. L'atmosphère est oppressante, la sensation d'enfermement, de paranoïa et presque de schizophrénie (avec cette histoire de double assez bien menée) bien plantée, et le personnage de West n'est pas en reste avec son histoire personnelle assez dramatique et son mental torturé. L'intrigue est prenante, et bien sûr, on a terriblement envie de savoir ce qu'il va advenir de West et de son double.

Pour autant, je regrette que certains aspects de l'histoire, notamment celui de la remise en cause du système instauré dans cette cité autarcique, ne soit pas plus développés après avoir été abordés à certaines moments. Et du coup, forcément, la fin m'a laissée un peu ... sur ma faim ! Parce qu'elle concerne uniquement l'héroïne, et pas l'univers créé autour d'elle.

Mais bon, je pense que ce roman plaira beaucoup à son public, et ne boudons pas notre plaisir, étant donné qu'il s'agit d'une histoire assez originale, bien menée et plutôt bien écrite ! Par contre, si ce roman évite le credo "mutants, vampires et autres loups-garous", il s'inscrit en revanche dans la veine du "survivalisme" dans la veine des Hunger Games et autres Divergente ... mais comme je n'ai pas lu ces derniers, du coup, je ne compare pas !


Huggies - Dry Nites - 3-5 ans - Fille - 16 Couches
Huggies - Dry Nites - 3-5 ans - Fille - 16 Couches
Prix : EUR 12,03

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parfaites, 3 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huggies - Dry Nites - 3-5 ans - Fille - 16 Couches (Beauté et hygiène)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Après avoir testé le pendant masculin de ces couches, j'ai testé la version féminine pour ma fille de 4 ans et demie.
Au niveau du design, d'abord, ma fille a carrément craqué sur les petites fées qui ornent chaque couche.
Au niveau confort et absorption, rien à dire, taille bien coupée et aucune fuite signalée ... et cerise sur le gâteau, ma fille a décidé de se lancer dans la grande aventure de la propreté nocturne avant la fin du paquet !
Résultat parfait, à recommander sans hésitation.


Annie Sullivan & Helen Keller
Annie Sullivan & Helen Keller
par Joseph Lambert
Edition : Relié
Prix : EUR 22,00

5.0 étoiles sur 5 Une rencontre bouleversante ..., 1 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Annie Sullivan & Helen Keller (Relié)
Je ne sais pas si vous connaissez Helen Keller, au moins de nom.

C'est une petite fille qui suite à une maladie contractée à l'âge de 18 mois est devenue sourde, muette et aveugle. A force de recherches, sa mère finit par lui trouver à l'âge de 6 ans une gourvernante qui était elle-même malvoyante avant qu'une opération ne lui rende la vue, et qui a fait ses études à l'institut Perkins pour jeunes aveugles : Ann Sullivan.

Grâce au dévouement d'Ann et à force de travail et de persévérance, Helen Keller a réussi à communiquer de nouveau avec son entourage, puis à lire, écrire et à parler. Elle est devenue célèbre dans le monde entier en devenant la première femme aveugle diplômée d'une université américaine, et en travaillant sans relâche à améliorer le sort des aveugles, et notamment des enfants aveugles, dans le monde (elle a notamment fait des tournées en France et en Europe après la guerre pour les soldats et les civils devenus aveugles suite à des blessures). Elle a écrit de nombreux livres et a été une féministe et une socialiste engagée politiquement.

C'est un personnage que j'admire énormément, et depuis ma lecture de jeunesse du roman L'Histoire d'Helen Keller de Lorena Hickock, j'ai toujours été intéressée par ce qui parlait d'elle.

Quand j'ai vu cette BD dans la liste de la sélection "La BD fait son festival", j'ai tout de suite sauté sur l'occasion.

Et je ne regrette pas du tout, car j'ai énormément aimé cette lecture. L'histoire est moins centrée sur Helen Keller et l'on apprend beaucoup de choses sur la femme de l'ombre qu'est restée Ann Sullivan, son enfance miséreuse et ses années passées dans un asile (dont les dirigeants seront d'ailleurs condamnés dans un long procès quelques années plus tard), son handicap et sa soif de connaissance, son caractère têtu et emporté qui lui aura valu bien des souffrances, et enfin, son dévouement total à sa jeune et brillante élève.

Au niveau graphisme, je n'ai pu m'empêcher de penser à Manu Larcenet (que j'aime énormément) et à son Combat Ordinaire pour le trait et le dessin des personnages, et pour l'alternance de planches lumineuses et de planches sombres. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la façon dont sont dessinées les planches dont Helen est la "narratrice", avec de vagues formes esquissées sur fond noir, planches qui évoluent bien sûr au fur et à mesure qu'Helen sort de sa "prison" sensorielle pour s'ouvrir au monde.

Cette BD retrace la rencontre d'Helen et d'Ann, et j'ai bien sûr regretté qu'elle ne poursuive pas plus avant leur histoire commune.

Et je me suis quand même posée la question de la difficulté d'entrer dans l'histoire pour quelqu'un qui ne connaîtrait pas du tout l'histoire et le contexte, mais je pense que finalement, passé la surprise des premières pages consacrées à Helen, le lecteur entrerait facilement dans ce récit passionnant.


Le royaume de Tlantide - Tome I : Le retour de Lilou
Le royaume de Tlantide - Tome I : Le retour de Lilou
par Claire BRUCKER
Edition : Broché

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu simple mais sympathique, 9 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le royaume de Tlantide - Tome I : Le retour de Lilou (Broché)
La jeune Lilou est une adolescente normale, en apparence : elle se pose des questions sur son apparence qui change, sur son père absent. Mais ce qui n'est pas normal, c'est que ces changements physiques ne ressemblent pas à ceux de ses amies : sa peau devient de plus en plus blanche, ses yeux changent aussi ... et chaque nuit, elle croit voir un homme venir à son chevet et la regarder dormir, un homme qui lui ressemble étrangement avec sa peau d'albâtre et ses yeux noirs comme la nuit.

Et puis un jour, tout bascule ! Elle apprend que sa mère Paula n'est pas sa vraie mère mais une fée chargée de veiller sur elle, qu'autour de ce monde en existent d'autres remplis de créatures magiques, que sa vie est en danger et qu'une quête périlleuse l'attend, avec au bout du chemin la promesse de retrouver sa famille, son monde ... et ses pouvoirs !

Voici le premier tome d'une trilogie de fantasy à destination d'un jeune public, à partir de 8/9 ans. Le texte, découpé en chapitres courts, est illustré de dessins façon manga qui séduiront les plus jeunes, et l'affaire est rondement menée puisque le livre compte 160 pages. De quoi allécher donc les jeunes lecteurs amateurs de quêtes fantastiques, de dragons et de centaures.

Pour ma part, j'ai trouvé que tout allait assez vite, et que le texte était émaillé de quelques maladresses, mais il s'agit d'un premier roman, après tout, laissons à l'auteur le temps de faire ses armes, et je pense que le public visé n'y prêtera pas attention.

Et je serais curieuse de savoir ce qui attend Lilou et ses amis dans les deux autres tomes de la trilogie.


Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices
Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices
par Rupert Kingfisher
Edition : Broché
Prix : EUR 8,50

4.0 étoiles sur 5 Délicieuse lecture ..., 2 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Madame Pamplemousse et ses Fabuleux Délices (Broché)
La jeune Madeleine, qui adore cuisiner, est bien malheureuse d'être contrainte chaque été par des parents indifférents à venir travailler dans les cuisines du restaurant de son oncle, Monsieur Lard. C'est que dans ces cuisines-là, elle n'a pas le droit de toucher à la moindre casserole ... à part pour la récurer ! Et que son oncle est un véritable despote aux goûts culinaires affreux, qui terrorise tout le monde, du chef de cuisine au dernier des commis ... Alors quand au cours d'une expédition dans les ruelles parisiennes elle entre par hasard dans une petite épicerie qui ne paie pas de mine avec ses étagères obscures et encombrées, elle est loin de se douter qu'elle vient d'entrer dans un endroit fabuleux qui lui ouvrira la porte vers des univers insoupçonnés ...

Voilà un charmant petit roman jeunesse que je recommanderai sans hésiter aux demoiselles à partir de 8 ans ... la petite héroïne, Madeleine, est attachante et volontaire, et on suit avec intérêt ses tribulations des cuisines de son oncle à l'arrière-boutique de Madame Pamplemousse ... quant à ces Fabuleux Délices ... eh bien, on en goûterait bien une tartine !

Ce livre est le premier d'une série de trois, les suivants s'intitulant Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps et Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée.


La tyrannie de l'arc-en-ciel
La tyrannie de l'arc-en-ciel
par Jasper FFORDE
Edition : Poche
Prix : EUR 9,60

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Loufoque et inventif !, 24 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tyrannie de l'arc-en-ciel (Poche)
Edward n'a rien d'un fauteur de troubles. Bon, il a bien joué une petite blague à un camarade Pourpre, Bertie Magenta, ce qui lui a valu un exil d'un mois dans les Franges Extérieurs pour une petite leçon d'Humilité. Car on ne plaisante pas avec les règles, ni avec la hiérarchie, dans ce monde où chaque individu appartient à une caste, une Couleur, avec un Code Postal et un code-barre. Mais malgré cette tendance à la taquinerie et sa propension à vouloir améliorer le système des files d'attente, Eddie est on ne peut plus prêt à se couler dans le moule qui lui est destiné, à réussir haut la main son examen de Rouge, à épouser une fille de la famille Sang de Boeuf, à devenir Prévôt et à faire appliquer les règles ressassées depuis son enfance avec bonhommie et équité.

C'était sans compter avec le Dernier Lapin, l'Homme Apocryphe, sa rencontre avec une jeune Grise au mignon nez retroussé et les moeurs relâchées du village des Franges Extérieures ou il doit passer le prochain mois ...

C'est toujours extrêmement difficile de parler d'un roman de Jasper Fforde, tant les univers inventés par l'auteur sont toujours totalement délirants et remplis d'inventions folles et ingénieuses. Ce roman-ci ne fait pas exception à la règle. Dès les premières pages, nous sommes parachutés dans un monde où les couleurs ne sont plus à la vue et à la disposition de tous, mais réparties entre les individus en fonction de leur caste de naissance. Ce monde est régi par un vaste ensemble de règles qui peuvent paraître absurdes mais on pour vocation d'encadrer et de codifier chaque moment de la vie de chaque individu, afin d'éviter tout débordement indésirable. Mais évidemment, il y a toujours un grain de sable pour venir faire grincer une mécanique bien huilée, et c'est avec délectation que nous allons suivre les aventures de ce grain de sable ... et des autres !

J'avoue qu'il était plus facile de suivre les aventures de Thursday Next et de sa brigade littéraire, mais j'ai quand même beaucoup apprécié ma lecture ... et quand j'ai refermé la dernière page, dépitée par la fin, j'étais bien contente de lire plus attentivement la première page qui portait la mention : La Tyrannie de l'arc en ciel 1. La Route de Haut-Safran
Chouette, vivement la suite !

Et pour l'anecdote, le titre original de ce roman est Shades of Grey ... comme le fameux et sulfureux Fifty Shades of Grey (50 nuances de Grey) ...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20