Profil de Alcor > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alcor
Classement des meilleurs critiques: 432.934
Votes utiles : 10

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alcor (Paris)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Everyday Robots  - Edition Deluxe
Everyday Robots - Edition Deluxe
Prix : EUR 15,19

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un grand Monsieur - un grand disque, 8 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Everyday Robots - Edition Deluxe (CD)
Damon Albarn est sans doute aux années 1990-2000 ce que Bowie était aux années 1970-1980: un artiste en phase totale avec son époque, ouvert à une diversité de courants musicaux et cherchant constamment à se réinventer. Mais Damon Albarn est aussi un cas quasi-unique dans l'histoire du rock: il a réussi avec son second projet (Gorillaz) a avoir encore plus de succès et de reconnaissance qu'avec sont premier groupe pourtant énorme (Blur).
De disques en disques, d'expériences en expériences (Mali Music -, The Good, The bad & the Queen - Monkey - Dr Dee et maintenant en solo) Damon s'affirme comme le grand bonhomme de la scène musicale occidentale.
Cet album signé sous son propre nom est une nouvelle preuve de son immense talent. Une mention spéciale à "Lonely Press Play" et "hollow Ponds". Comment ne pas être envoûté par ce timbre de voix parfait pour exprimer la mélancolie.
J'ai eu la chance de voir récemment Monsieur Albarn en concert. Un show impeccable, implacable pendant lequel les joyaux qui figurent sur ce disque solo côtoyaient des tueries comme "Clint Eastwood".
Merci pour tout Damon.


Through the Looking Glass
Through the Looking Glass
Prix : EUR 14,18

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le plus grand des albums de reprises, 4 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Through the Looking Glass (CD)
L''album de reprises est un genre à part entière, un exercice de style. Les règles sont strictes, le programme est quasi imposé. L''album de reprises et avant tout un subtil équilibre entre des valeurs sûres, des morceaux à contre courant, des choix arbitraires (parfois discutables), des titres issus d''univers musicaux complètements différents de celui de l''artiste, des hommages à peine voilés, des oubliés de l''histoire et, cerise sur le gâteau, une chanson décalée (pas trop quand même..), un choix incongru, la surprise inattendue. Un disque rassemble tous ces ingrédients et résume à lui seul l''art de la reprise : Through the looking glass de Siouxsie & The Banshees. Tout concoure ici à faire de cet album la référence absolue, le mètre étalon sur lequel toute nouvelle tentative sera évaluée. L''éventail des titres retenus est exemplaire. Des monstres sacrés : The Doors, Bob Dylan, Billie Holiday, Iggy Pop ; des artistes cultes adorés de La critique : Sparks, Kraftwerk, John Cale. La façon dont les œuvres originales ont été retraités est exemplaire. La reprise du Hall of Mirrors met en exergue l''excellence des compositions des teutons du rock, crée une improbable passerelle entre l''électronique germanique et le rock gothique et, bouquet final, donne son titre à l'album. Dans The Passenger le groupe reprend les choses là où Iggy Pop les a laissées et fait exploser la frontière que l'iguane n''a pas voulu franchir. Les envolées de Siouxsie et les cuivres magnifient ce titre, en montrent toute la puissance et la redoutable efficacité. Enfin, l''inattendu se produit en plein milieu de la face A, quand la grande prêtresse reprend avec le plus grand sérieux un extrait du livre de la jungle ! Chapeau bas, rien à dire, directement classé numéro un.


Wool
Wool

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 de merveilleuses chansons pop teintées de jazz, 2 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wool (CD)
Les Nits font partie de ces groupes qui parviennent à se renouveler et à surprendre à chaque nouvel album. C'est encore le cas ici avec des couleurs "jazz" qui viennent enrichir des chansons impeccables. Une réussite totale.


Page : 1