Profil de Otis Domino > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Otis Domino
Classement des meilleurs critiques: 1.087.903
Votes utiles : 261

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Otis Domino "Otis" (Tours, France.)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Donny Hattaway
Donny Hattaway
Prix : EUR 8,22

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Remember when we were together, We were alone and I was singing this song to you : Donny Hathaway ou l'artiste étoilé, 7 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Donny Hattaway (CD)
Un vrai album d'artiste, avec un début, un milieu, une fin - ou des retours gospel -, le tout savamment orchestré avec la grâce la plus trempée de la Soul, j'ai nommé monsieur Donny Hathaway. Si cet Album complet qui apporte une définition étonnament moderne à la Soul est à ce titre indispensable, s'il faut avoir cette oeuvre d'art chez soi pour la VIVRE en fermant les yeux, c'est surtout parce qu'en écoutant "Giving Up", il est plus que probable de ressentir une découverte mystique, bien intérieure, telle une exploration animée par le souffle de Donny. Ici, les tons changent, la voix, le rythme, Hathaway sait s'adapter et compose un véritable bijou humaniste, rempli de Paix, d'Amour, d'Espoir, jamais aussi racé depuis les grands titres de Marvin Gaye ou ceux de Sam Cooke. Le morceau en question est une hallucinante imploration où la musique assure la pointe du voyage : tout est dans l'écoute, et Donny nous accompagne, lui qui ne fait qu'un avec je ne sais quelle divinité. Premier morceau qui rappelera "Have a talk with God" à Stevie Wonder pour ses Clefs de la Vie ; quant au suivant, "A Song for You", le commentaire en-dessous a raison : c'est tout simplement l'un des plus beaux diamants de la musique chantée. Si ces 10 chefs-d'oeuvre musicaux relèvent tous du génie extatique en pleine maîtrise de son âme, il faudra surtout noter que "Put Your Hand in The Hand", "He ain't Heavy, He's my brother", "Magnificent Sanctuary Band" sont des titres qui nous permettent d'affirmer sans un réel risque que leur auteur a été, est et restera, le Soul-Man le plus habité par la Grâce. Parce que cet album est un véritable miracle.


What's Going On
What's Going On
Prix : EUR 7,00

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 No comment, 9 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : What's Going On (CD)
Si la voix du Paradis existe, elle se trouve contenue dans cet album qui plonge au-delà même de la sensibilité. Confinant à l'extase, l'instrument vocal de Marvin ne fait qu'un avec la mélodie, comme si ces morceaux de tamtam étaient ceux de notre coeur, l'instant d'un album. Mais ici, l'hypothèse devient concrétisée. Juste l'instant d'un album, oui. Alors, il ne vous reste plus qu'à fermer les yeux pour regarder ce qui se passe Là-Bas. Et pleurer. Parce qu'au final, il n'y a plus de mots. Ce n'est même plus de la musique. Cela va bien plus loin...
Oh oui, quelque chose qui va bien plus loin : la Soul.


Here My Dear
Here My Dear
Prix : EUR 13,53

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'extase musical, 28 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Here My Dear (CD)
Ce disque ne mérite même pas d'être noté ! Il serait comme ce coquillage que l'on trouve sur la plage par hasard, un coquillage qui ne ressemble pas aux autres. Il faut fermer les yeux et écouter pour entendre la mer, au loin, et rêver, rêver, encore, toujours. Ces 12 pépites sont à remettre au goût du jour. Marvin Gaye est l'instigateur de la Soul Moderne, et ces 12 pépites sont là pour vous le prouver. A l'image de la jaquette, Marvin rentre dans le Panthéon des meilleurs chanteurs à voix de l'humanité et ce CD là possède quelque chose de plus que les CDs : Let's Get It On, What's Going On, ou I Want You... Un rêve. Après le 1er avril 1984, la Soul n'avait rien de plus à découvrir : Marvin avait déjà tout exploré.


Coffret 4 CD : Jivin' with Jordan
Coffret 4 CD : Jivin' with Jordan

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Absolument indispensable !, 26 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret 4 CD : Jivin' with Jordan (CD)
Il faut acheter ce coffret de Louis Jordan pour comprendre d'où vient le bon son, je veux parler de celui qui ferait revenir un mort : le Rhythm N'Blues. La pureté musicale est là, sur ces 4 cds où Louis Jordan se montre sans conteste comme l'un des plus grands musiciens afro-américain de l'histoire.
Ce coffret qui regroupe sa carrière en declin à cause de la vague Rock And Roll, suffit pour s'en convaincre.


The Definitive Collection : The Dock Of The Bay
The Definitive Collection : The Dock Of The Bay
Prix : EUR 6,99

46 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ecouter et mourir, 10 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Definitive Collection : The Dock Of The Bay (CD)
Otis Redding n'a pas créé la soul mais il a fait mieux : il a inventé un son, le sien grâce à son âme mise à nue. Il faut écouter Big O, un ange perdu, à la voix romantique, acharnée, rude, mais tendre et chaude. Otis, c'est aussi un artiste profondément humain, prônant la paix, un des premiers Noirs à être reconnu dans la musique blanche dans les années 60. Chacune de ses musiques est à pleurer parce que c'est beau, unique.
On pleure avec lui, on est dans ses joies, ses peines, ses amours, on suit ses conseils dans L'éternelle Ode à l'Amour, "Try A little Tenderness". Réveillez-vous avec "Cigarrettes and Coofe". Je ne vais pas toutes vous les citer, car chacune est une pépite d'or. Otis Redding est une légende intemporelle qui foudroie pour encore longtemps tous les cœurs. Un seul morceau, un seul et ça suffit. Il faut l'écouter pour comprendre la vie sous toutes ses formes.
Otis ou comment la musique transcende les sens.


The Very Best Of Billy Paul
The Very Best Of Billy Paul
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 29,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Trop sous estimé..., 28 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Very Best Of Billy Paul (CD)
Mais jamais égalé. Une voix, un rythme, une légende vivante de la soul. Indispensable. Il suffit d'écouter "your song" pour comprendre toute la force de la soul du Nord qui étrangement, ressemble à la soul sudiste avec ses tempos saccadés, pointilleux et langoureux. En somme, du grand art.
Billy Paul, c'est aussi le temps nostalique et brûlant de la blaxploitation. Un style à part, un vrai régal pour les moments de détente ou de déprime. De toute façon, cette musique-là devrait être écoutée de partout, toute la journée car on a toujours l'impression que les sons changent. Billy Paul représente la beauté musicale sans cesse renouvellée.


Long Box 4 CD : Walking To New Orleans
Long Box 4 CD : Walking To New Orleans
Prix : EUR 49,86

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ECOUTEZ..., 6 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Long Box 4 CD : Walking To New Orleans (CD)
Un monument de la musique. Chaque composition tient du génie. Que voulez-vous que je vous dise ? Ecoutez, c'est tout.
La Louisiane, les gorges du Mississippi, les bayous, les marécages, les moustiques, le soleil, la plage, les maisons coloniales, le Cajun Honey : fermez les yeux si vous voulez et ils seront à vos pieds. Oui, écoutez et partez "Là-bas", là où la musique se frotte à tous les coins de la rue.
Vous voulez danser, vous défouler ? Pas de problème ! Je vous conseille "Jambalaya" et votre journée ira mieux.
Que dire ! Antoine Domino sait tout faire avec ses doigts en restant les fesses impériales sur sa chaise tout en se contentant de jouer du piano comme il l'a toujours fait à l'aide de son talent déconcertant.


The Story Of
The Story Of

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un ange, 27 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Story Of (CD)
La musique de cet ange, je l'ai découverte par hasard, comme si le destin m'avait désigné du doigt !
Si cette musique ne prouve pas l'existence de Dieu, je n'y connais plus rien ! Ecoutez, il n'y pas de mots... De la pure soul du vieux Sud...
S'il devait avoir un surnom, ce serait "The cat" car ses miaulements sont absolument d'essence divine ! Il fait parti de ces artistes illogiquement méconnus de nos jours, mais c'est une perle.
Sans conteste, l'un des plus grands musiciens du monde dans toute l'histoire de la soul. Vraiment, vous pouvez acheter ce CD complet les yeux fermés... Il n'y a pas de mots !


Misères du désir
Misères du désir
par Alain Soral
Edition : Broché

27 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon, 25 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Misères du désir (Broché)
J'ai découvert un auteur particulier. Oui, ce genre d'auteur dont la race est en voie d'extinction. J'ai pris une baffe dans la g..., un véritable coup de poing. Au départ, j'ai cru que c'était du pur et simple pessimisme mais force est de constater qu'il en ressort du pur, simple mais terrible réalisme ! Rien n'est étalé au hasard ! Vous avez beau chercher la faute comme j'ai pu le faire, vous avez beau dénicher la moindre erreur ou croire que l'auteur tente de nous amener vers une idéologie utopique, une quelconque conclusion scabreuse en nous persuadant grâce à son style cru, mais finalement... il faut reconnaître cette évidence : tout est vrai. Bien au contraire, le livre de Soral n'a rien d'une fiction, toute cette salade décadente si finement disséquée, surplombe bel et bien et de plus en plus (hélas !) nos sociétés ultra-libérales.
"Le désir et la misère ne font qu'un", c'est cette phrase qui résume parfaitement le livre, un livre chirurgical qui sectionne les moindres recoins de notre société (allant des mouvements féministes jusqu'aux homos, en passant par la ploutocratie nauséeuse, le culturo-mondain etc...). Et Soral ne parle pas sans connaissance de causes puisqu'il amène des "preuves" (statistiques, extraits de documents, anecdotes personnelles) à chacune de ses approches, comme pour enfoncer le clou un peu plus profond encore. Soral n'a rien d'un misogyne, d'un homophobe, ni d'un raciste, il nous le dit d'ailleurs sans artifices : « Je ne juge pas, j'explique ». Point, ça s'arrête là. Et je constate qu'à travers les médias on ose critiquer un homme qui tente de comprendre, d'expliquer, etc... On lui dit être le « pitbull des lettres », eh bien moi, je dis merci Monsieur Soral pour cette leçon de sociologie. Aussi, je souhaite qu'il continue son petit bonhomme de chemin, car il faut qu'il sache que ses livres deviendront (celui-là en tout cas), à mon avis, de véritables œuvres visionnaires. Il termine ses 200 pages par cette belle phrase, remplie d'amertume : « La révolution n'est-elle pas la plus belle des femmes ? ». J'espère que non. Loin des littératures commerciales telles les (auto) biographies de ces stars du show-biz, purs produits du système, sans doute écris à la va-vite par quelques nègres bon marché, Soral, qui ne fait pas sans rappeler un certain Michael Moore plus intellectuel, figure parmi ces auteurs, rares ! qui font réfléchir. C'est pas trop tôt, l'aliénation semblait trop présente !


Julia
Julia
par Peter Straub
Edition : Poche

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un classique !, 14 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Julia (Poche)
Vous voulez du fantastique sans vous endormir en pleine lecture ? Parfait ! ça tombe bien, vous frappez à la bonne porte car ce cher Monsieur Straub a justement pensé à nous et, le moins que l'on puisse en dire d'abord (car c'est le plus important pour tout lecteur qui se respecte) : il n'y a rien de soporifique là-dedans !
Vous êtes rassuré ? Je me souviens de cette formule de Hitchcock qui disait : "l'homme aime avoir peur lorsqu'il se sent en sécurité". Attendez ! Ne partez pas trop confiant dès le départ mes amis : dès les premières pages, c'est le choc total et la lecture suit d'elle-même, de sorte à hésiter sur votre probable sécurité en lisant une telle histoire ! Straub transforme une trame somme toute banale en un véritable coup de maître dans l'évolution du genre.
Grâce à son style sans failles qui lui est propre et dénichant à chaque fois les mots justes (bravo à la traduction), l'écrivain le plus littéraire des romanciers de terreur réussit à construire son atmosphère particulière, raffinée, d'épouvante en faisant douter le lecteur de plus en plus, et ceci, dans les moments propices. Alléchant !
Malgré quelques ambiguités, le lecteur s'identifie facilement au personnage principal, cette Julia déchirée entre la mort mystérieuse de sa petite fille et sa décision de se séparer d'un mari envahi par l'alcool, reste un passé et une psychologie intéressante si chère à l'auteur et merveilleusement bien orchestrée. Rien n'est laissé au hasard. Aussi, les phénomènes surnaturels se délimitent de leur héritage anglo-saxon où le fantôme est là pour se venger. Cette tradition reste quelque peu présente mais l'originalité finit par prendre le dessus. Ce n'est que le deuxième roman du palmarès d'un grand de la panique, injustement laissé dans l'ombre. Mais l'ombre lui va si bien ! Encore une fois, je tire mon coup de chapeau car ce livre forme désormais une griffe sur le socle de la terreur moderne...


Page : 1 | 2 | 3