Profil de Sofien > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Sofien
Classement des meilleurs critiques: 434.602
Votes utiles : 84

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Sofien

Afficher :  
Page : 1
pixel
Des hommes et des dieux - Edition simple (César 2011 du Meilleur Film)
Des hommes et des dieux - Edition simple (César 2011 du Meilleur Film)
DVD ~ Lambert Wilson
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 6,76

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A voir après avoir lu le livre du conseiller Henry Quinson, 24 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Des hommes et des dieux - Edition simple (César 2011 du Meilleur Film) (DVD)
Longueur :: 8:05 Min

Superbe film à voir ou revoir après avoir lu le livre du "conseiller monastique" Henry Quinson, "Secret des hommes, secret des dieux", préfacé par le réalisateur Xavier Beauvois et Prix Spiritualités d'aujourd'hui 2011. Faute de "making of" sur le DVD, c'est l'unique source d'intelligence historique et spirituelle de cette oeuvre particulièrement profonde et subtile. Secret des hommes secret des dieux, l'aventure humaine et spirituelle du film "Des hommes et des dieux"
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 25, 2011 3:56 PM CET


Secret des hommes secret des dieux, l'aventure humaine et spirituelle du film "Des hommes et des dieux"
Secret des hommes secret des dieux, l'aventure humaine et spirituelle du film "Des hommes et des dieux"
par Xavier Beauvois
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le bonus que vous cherchez en vain sur le DVD !, 4 mars 2011
Longueur :: 2:17 Min

En l'absence de "making of" sur le DVD de "Des hommes et des dieux", "Secret des hommes, secret des dieux" (sorti le 3 mars et Prix Spiritualités d'aujourd'hui 2011 dès le 22 !) offre un regard unique, informé, compétent et émouvant sur le film de Xavier Beauvois. Henry Quinson, le "conseiller monastique" du film, n'a pas voulu se mettre en avant pendant la "promo" du long-métrage : il a refusé toutes les conférences jusqu'à aujourd'hui. Mais quelle révélation ! L'homme de l'ombre peut être apperçu sur la vidéo du festival de Cannes ci-contre félicitant chacun des acteurs. Ces derniers lui ont demandé de les rejoindre au moment du "standing ovation" : "Tu es le 10e moine !", lui ont-ils lancé, conscients de son apport irremplacable dans le film. Voici donc un trésor jusqu'ici caché : "Secret des hommes, secret des dieux" se lit d'une traite tellement il est riche de faits inédits et de réflexions originales. En fait, le livre d'Henry Quinson se présente comme un jeu de poupées russes. L'aventure du film "Des hommes et des dieux" constitue le point de départ d'un récit que certains qualifieront, non sans raison, de "miraculeux" : débuts improbables, fin inattendue. Cette chronique, souvent étonnante, révèle l'esprit du film : il se nourrit de la spiritualité des moines de Tibhirine, que le conseiller monastique de Xavier Beauvois est le seul à avoir connus personnellement. Or la vie des frères en Algérie renvoie à des problématiques très actuelles : rencontre interreligieuse (la fameuse "place de l'islam" !), résistance non violente (à l'heure où l'on intervient encore militairement au Proche-Orient sans prévoir de solution politique crédible...), sens de la vie et de la mort ("dans une société qui va de plus en plus vite en sachant de moins en moins où elle va" précise Henry Quinson, qui oppose à cette folie la sagesse du discernement monastique, plus lent, plus démocratique et plus sûr)... Au total, un récit captivant que personne d'autre ne pouvait raconter et un éclairage très profond et nuancé pour notre monde fragmenté en quête de sens. A lire avant ou après le film !


L'esprit de l'athéisme : Introduction à une spiritualité sans Dieu
L'esprit de l'athéisme : Introduction à une spiritualité sans Dieu
par André Comte-Sponville
Edition : Broché
Prix : EUR 16,20

11 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 intéressant mais non sans failles, 7 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'esprit de l'athéisme : Introduction à une spiritualité sans Dieu (Broché)
La tonalité de ce livre est à l'honneur de l'auteur : respectueux et bienveillant. Beaucoup de démonstrations sont convaincantes. Mais il me semble que le principal point faible de la démonstration est la mauvaise définition du mot "mystère". Le mystère n'est pas une vérité inaccessible, mais une vérité infiniment accessible. "Dieu" n'est donc pas "incompréhensible", mais compréhensible à l'infini. La foi engage ainsi la raison dans une quête sans limites mais qui n'est pas vaine pour autant. Le croyant qui cherche à comprendre est donc toujours dans une zone grise où la question "croyez-vous en Dieu ? " est mal posée. ACS admet d'ailleurs qu'il est incapable de démontrer l'inexistence de Dieu comme, selon lui (et, quoique chrétien, je partage ce point de vue), il est impossible de démontrer l'existence de Dieu. Personne ne peut dire "Je crois en Dieu" ou "Je ne crois pas en Dieu". Je sais que le fidèle catholique déclare tous les dimanches "Je crois en Dieu...". Mais tous les dimanches, il relit les Ecritures et écoute une homélie pour continuer à découvrir le visage exact de ce "Dieu" aujourd'hui. Tout le monde vit de fait en fonction d'idées et d'expériences concernant le mystère de la vie. Elles évoluent pour chacun et pour toute l'humanité au cours de l'histoire. Nous sommes tous en recherche et l'écoute des uns et des autres nous permet de nous débarrasser des "faux dieux" ou "idoles" (la plupart des religions sont mortes). Mais la recherche théologique est bien vivante et continue, loin des oppositions simplistes entre "croyants" ("en quel Dieu?" répondait Einstein) et "athées" (athées de quel dieu ?). Par ailleurs, le livre d'ACS laisse à penser que le sommet de la spiritualité est l'expérience mystique d'illumination. Dans la tradition chrétienne, cette expérience est intégrée mais elle n'est pas la plus haute. Découvrir le Christ dans les Ecritures et dans le pauvre, l'étranger, le prisonnier, le malade (Mt 25) est sans doute le sommet : "Dieu est amour" (1 Jn 4, 16) et "Si quelqu'un dit : `J'aime Dieu', alors qu'il a de la haine contre son frère, c'est un menteur." (1 Jn 4, 20). Ceci conduit également à réfuter un des arguments d'ACS : l'idée de Dieu est trop belle pour n'être pas une supercherie : "résurrection", "amour éternel" ! Oui, mais dans la tradition juive et chrétienne, la découverte de Dieu se fait aussi à travers les épreuves, la conversion et la Croix. La paix n'est donc pas la tranquillité : Dieu n'est pas une assurance-vie mais la vie elle-même, qui est merveilleuse mais qui nous bouscule sans cesse, loin, très loin (voir le martyrologe chrétien !)... Ceci étant dit, bien souvent, ACS ne semble pas très loin du "Royaume"... Normal : il n'a pas de frontières !


Moine des Cités : De Wall Street aux Quartiers-Nord de Marseille
Moine des Cités : De Wall Street aux Quartiers-Nord de Marseille
par Henry Quinson
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

29 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Divertissant et nourrissant, 29 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moine des Cités : De Wall Street aux Quartiers-Nord de Marseille (Broché)
Longueur :: 3:35 Min

Ce livre est paradoxal. Il est d'abord divertissant : il se dévore parce qu'il y a de vraies questions et un suspens entretenu. Mais c'est aussi un récit nourrissant : on comprend mieux ce qu'une spiritualité adulte et responsable peut apporter à l'homme du XXIe siècle. C'est à la fois une histoire humaine étonnante, un témoignage spirituel émouvant et un recueil de fioretti urbaines qu'aucun journaliste ne pourra jamais réaliser faute d'habiter une cité pendant plus de douze ans. Pour couronner le tout, on rit presque à chaque chapitre. De la vraie littérature et de la vraie spiritualité ! On comprend que 'Moine des cités' en soit à 50 000 exemplaires vendus, couronné par plusieurs prix dont celui de la littérature religieuse 2009. La finale de l'émission de Mireille Dumas `Vie privée vie publique' le 12 janvier 2009 fut saisissante. Entre le récit d'Henry Quinson dont le tournant était lié à un sentiment d'être `frustré' par sa vie de `golden boy', et celui de Pierre Botton, qui avouait, lui, avoir découvert difficilement son aliénation à la 'réussite sociale' et confessait son `sentiment d'être creux' (geste à l'appui), on se croyait près d'assister à une conversion en direct ! `Moine des cités', c'est ça : un témoignage qui fait prendre conscience d'un vide et invite à revisiter le coeur de l'homme pour vivre une plénitude spirituelle.


Dieu des chrétiens, Dieu des musulmans : Des repères pour comprendre
Dieu des chrétiens, Dieu des musulmans : Des repères pour comprendre
par François Jourdan
Edition : Broché

20 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 excellent, 24 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dieu des chrétiens, Dieu des musulmans : Des repères pour comprendre (Broché)
Compétence : +++++ (islamologue + théologien catholqiue, ce qui, en France, est rarissime)
Clarté : +++++ (pas de langue de bois, pas de langue de buis)
Le meilleur livre sur le sujet en français pour le grand public.


Prier 15 jours avec Christophe Lebreton, moine, poète, martyr à Tibhirine
Prier 15 jours avec Christophe Lebreton, moine, poète, martyr à Tibhirine
par Henry Quinson
Edition : Broché
Prix : EUR 12,50

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un langage neuf, émouvant et convaincant, 13 février 2007
Le plus jeune des martyrs de Tibhirine nous rejoint en des termes poétiques très modernes. Par sa vie et ses écrits, Christophe bouscule les clichés et la langue de buis. On est plongé au plus profond de la mort et de la vie. Dieu n'est plus un concept mais un don qui déborde jusqu'à nous et qui nous donne envie d'entrer dans la danse de la fraternité universelle. Un livre à lire quand vient l'épreuve des conflits, de la maladie ou du doute.


Page : 1