Profil de nickobutcher > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par nickobutcher
Classement des meilleurs critiques: 1.415.279
Votes utiles : 87

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"nickobutcher"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Heaven shall burn... when we are gathered
Heaven shall burn... when we are gathered
Prix : EUR 14,94

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'album de la consécration, 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heaven shall burn... when we are gathered (CD)
Le voilà enfin, l'album de la consécration avec un très bon chanteur, un batteur ultra-bourrin et une très bonne production. Pour couronner le tout, les compos sont vraiment excellentes. Le style est très brutal, encore plus que sur "Opus nocturne", sinon, la grosse différence se situe surtout au niveau du chant et des compos. La performance du chanteur est tout bonnement époustoufflante, il suffit d'écouter "Darkness it shall be" pour s'en convaincre. Le CD est vraiment à posséder pour tout fan de black-metal brutal. Il y a aussi un morceau plus lent, mais extrême, "Dracul va domni din nou in Transilvania", qui annonce le concept du prochain album studio, "Nightwing", dont une partie sera dédiée à la vie de Vlad Tepes, "The Lord Impaler". La machine de guerre est enfin prête, personne ne sera épargné...


De Mysteriis Dom Sathan
De Mysteriis Dom Sathan
Prix : EUR 17,68

10 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un bon disque de black, mais pas le meilleur..., 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : De Mysteriis Dom Sathan (CD)
Il est considéré comme le plus grand album de black-metal de tous les temps. Personnellement, je ne partage pas cet avis. J'admets que l'ambiance est parfaite, le son de la batterie et la technique d'Hellhammer font que sur ce point, rien est à redire, tout comme pour les parties de guitares, presque parfaites. Seulement Attila au chant n'est pas Dead, cela ressemble plus à Dave Mustaine qu'à quelqu'un d'autre. La basse, étant enregistrée par Hellhammer, ne claque pas autant que si cela avait été Necrobutcher ou Varg "Count Grishnack" Vikernes. Mais surtout, la moitié des chansons de l'album n'est pas terrible. D'accord, il y a "Funeral fog", "Freezing moon", "Pagan fears" et "Life eternal", mais ce n'est pas suffisant pour être un chef d'oeuvre. Malgré tout, le résultat général n'est pas mauvais, tout de même ! Si seulement Dead avait encore été là... ("When it's cold, and when it's dark, the Freezing moon can obsess you...").
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 8, 2013 12:29 AM MEST


No More Tears - Remasterisé
No More Tears - Remasterisé
Prix : EUR 9,99

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent !!!, 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : No More Tears - Remasterisé (CD)
The Madman is back !!! Cela faisait plus de 10 ans qu'Ozzy ne nous avait pas sorti un album studio de cette trempe ! L'inspiration, la puissance, la technique, la diversité, tout est là pour un album excellent, presque inespéré ! Ozzy a LE line-up idéal, déjà bien rôdé et cela se sent. La grande réussite de l'album réside à mon avis dans la divresité générale de l'album avec donc des titres très différents avec des structures plus ou communes. Les 11 titres alternent les morceaux lents, rapides avec des breaks excellents, comme sur le sommet de l'album, "No more tears" qui donne d'ailleurs son nom au LP. On peut aussi remarqure l'utilisation très intelligente de precussions du meilleur effet sur le titre "Zombie stomp". Ozzy est en forme, aussi bien au niveau du chant que de l'écriture, faut dire que sur ce dernier point, il a été bien épaulé, avec son groupe (Zakk Wylde, Randy Castillo, Micheal Inez) ainsi qu'un invité de marque, Lemmy Kilmister de Motörhead qui a co-écrit 4 titres dont le "Hellraiser" qui sera repris justement par Motörhead un an plus tard sur leur album "March ör die". Au final, on se retrouve avec un album très ambitieux, enchainant les tubes, près de la moitié du CD deviendra incontournable sur scène par la suite. Le chef d'oeuvre est approché, mais quelques titres un peu "bouche-trous" ("S.I.N." et "A.V.H." pour ne pas les citer !) m'empêchent de le qualifier ainsi. Pourtant, cet opus ne manque pas d'arguments, un must du Madman !


Blizzard Of Ozz - Remasterisé
Blizzard Of Ozz - Remasterisé
Prix : EUR 14,60

16 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un véritable chef d'oeuvre !!!!, 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blizzard Of Ozz - Remasterisé (CD)
Y-a-t-il une vie artistique après Black sabbath ? Voilà la question qu'on peut se poser en mettant pour la première fois ce "Blizzard of Ozz", premier album d'Ozzy Osbourne, premier chanteur du fabuleux groupe de heavy-metal anglais Black Sabbath (est-il encore besoin que le rappeler ?), sur la platine. Et bien on ne se posera pas cette question très longtemps... Pour l'occasion, le chanteur a fait appel à quelques musiciens de sessions, Lee Kerslake à la batterie, Bob Daisley à la basse, Don Airey aux claviers et surtout un tout jeune prodige de la 6 cordes, Randy Rhoads. Et ce dernier va avoir une influence extraordinaire sur la carrière d'Ozzy. Son jeu, à la fois aggressif et posé, mélange de Tony Iommi et d'Eddie Van Halen, fait merveille ! Musicalement, c'est le carton plein. Le style est bien plus diversifié que celui de Black Sabbath, et aussi plus "gentillet" (certains diront plus commercial...), tout en restant assez homogène avec, pour commencer 2 hits fabuleux que sont "I don't know" et "Crazy train" - déjà, le ton est donné -, puis vient une ballade magique, "Goodbye to romance". Après un court intermède à la guitare sèche par le maitre Randy, on passe au sulfureux "Suicide solution" au feeling excellent, puis 'ze materpiece', "Mr. Crowley" endiablé à souhait et bien maléfique (si j'ose m'exprimer ainsi !!!), s'ensuit alors un bon rock bien puissant, "No bone movies", enfin "Revelation", d'une beauté à faire pleurer avec un piano et des ambiances extraordinaires, pour terminer avec un facile mais efficace "Steal away" ! Vous l'aurez compris, il s'agit de l'album parfait, celui qu'on n'attendait pas, et pourtant... Un pur joyaux de hard rock, un véritable condensé de tout ce qui se fait dans le style. Comme le dit si bien ma mère : "Il y a de tout dans cet album, des morceaux entrainants avec de superbes guitares, du bon vieux rock n' roll, de bonnes ballades bien sympas, le tout aggrémenté d'une voix magique !". Quand je vous dis que cet album est parfait ! Et puis, si Ozzy est encore là aujourd'hui en 2002 à avoir toujours autant de succès, c'est aussi grâce à ce premier album solo... Donc, vous l'aurez compris, déjà, vous devez acheter ce CD, ensuite, et pour répondre à la question d'introduction du commentaire, bien sûr qu'il existe une vie après Black Sabbath. Et quelle est belle cette vie ! Ozzy est un Dieu !


Bark At The Moon - Remasterisé
Bark At The Moon - Remasterisé
Prix : EUR 9,99

6 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un vrai massacre..., 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bark At The Moon - Remasterisé (CD)
Autant le dire tout de suite, Ozzy est au creux de la vague, mais vraiment au plus bas. Le décès de Randy Rhoads un an plus tôt y est pour beaucoup. Après le très décevant live "Speak of the devil", Ozzy est de retour avec ce troisième album studio et un nouveau groupe. Le guitariste engagé ici, Jake "E" Lee, n'est pas franchement convainquant et de plus, le son de l'ensemble de l'album ne sert pas du tout la musique. Les claviers sont très présents, de plus l'aggressivité et la lourdeur ont presqu'entièrement disparues. Aussi, les compos sont vraiment fades, ce qui n'arrange rien aux affaires de ce CD, et à part le titre "Bark at the moon", le reste est carément mauvais ! La période "paillettes" d'Ozzy commence et elle marque une passe très pauvre en qualité musicale pour le Madman ! Son plus mauvais album sans aucun doute !


The Man Who Sold The World
The Man Who Sold The World
Prix : EUR 9,99

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bientôt la maturité..., 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Man Who Sold The World (CD)
Cet album de David Bowie n'est pas très connu. Sa petite popularité vient plus de sa pochette censurée que de sa musique, pourtant d'un bon niveau général. En effet, il n'est pas facile de succéder à un album comme "Space oddity" avec son tube ultra-planétaire, si j'ose dire... Dans ce "Man who sold the world", David Bowie devient lpus rock n' roll, un peu plus lourd et moins folk, les arrivées de Mick Ronson et de Mick Woodmansey n'y sont pas pour rien dans ces changements. Les atmosphères propres à Bowie sont présentes, tout comme savoix toute pleine de naïveté. L'album comporte quand même des titres assez dispensables à mon avis ("After all" et "Saviour machine" principalement) sans aucune comparaison possible avec les joyaux que sont "The width of a circle", "All the madmen", "The supermen" ou encore "The man who sold the world" qui donne son titre à l'album et qui a été popularisé il y a de cela une petite dizaine d'années déjà grâce à Nirvana. L'ascension de Bowie ne fait que commencer, et cet album prépare le futur chef d'oeuvre que sera l'année suivante l'exceptionnel "Hunky dory".


Pin Ups
Pin Ups
Prix : EUR 9,99

8 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Quelques bonnes reprises..., 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pin Ups (CD)
Ce "Pinups" n'est pas un nouvel album de Bowie ! Non, ce LP est tout simplement un bon délire, une petite récréation dans la carrière de l'artiste anglais. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire que Bowie ait été inactif pendant des mois avant d'enregistrer cet album, bien au contraire... Ici, il s'agit tout bonnement de 12 reprises de groupes plus ou moins obscurs des années 60. On retrouve en vrac des grosses pointures telles que les Who, les Yardbirds, les Kinks ou encore Syd Barrett, mais aussi des formations beaucoup moins connues comme Them, Easybeats ou Mojos. Les morceaux présentés sont tous d'un format court, 2-3 minutes, à peine plus, et n'ont pas beaucoup de rapport avec ce que fait d'habitude Bowie, on pourrait juste faire un rapprochement avec "The rise and fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars", mais dans un style bien moins recherché. L'album est plaisant à écouter, mais il faut bien reconnaitre qu'il ne vaut pas les oeuvres de David Bowie. On retrouve bien la voix si particulière de l'anglais, mais musicalement, cela reste un ton en dessous. Cependant, il faut admettre que l'idée est, à la base, bonne et originale. Un bon p'tit délire bien sympa et marrant ! A ne pas prendre trop au sérieux...


Hunky Dory
Hunky Dory
Prix : EUR 8,49

18 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LA PERFECTION !!!!, 10 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hunky Dory (CD)
"The man who sold the world" avait annoncé un potentiel certain de composition, mais de là à nous sortir un album tel que ce "Hunky dory", il y avait un fossé... Parce que là, ce quatrième LP de Bowie n'est pas un album exceptionnel, c'est LE chef d'oeuvre ! Non, parce que franchement, la perfection est toute proche. C'est simple, il n'y a aucun point faible, la musique revient à un style plus folk, plus posé que sur l'album précédent, avec ici une maitrise particulière des morceaux. Les arrangements sont magnifiques, et Rick Wakeman, de Yes, aux claviers, fait étalage de tout son savoir-faire sur des joyaux comme "Kooks", "Quicksand" ou encore "Life on Mars ?". D'ailleurs, sur ce dernier titre, Bowie est à l'apogée de ses capacités d'interprétations avec un chant à la fois juste, fragile et totalement maitrisé, avec en plus une bonne part de naïveté. David Bowie nous présente aussi quelques-unes de ses principales influences, Andy Warhol et Bob Dylan entre autres... Avec cet album, David Bowie s'impose comme un très grand de la pop/rock anglaise. A la fois diversifié et d'un niveau hallucinant, ce "Hunky dory" totalement intemporel rest un incontournable pour tout fan de rock ! Monumental !


Page : 1