Profil de Raymond Quéré-Boizet > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Raymond Quéré-...
Classement des meilleurs critiques: 12.547
Votes utiles : 32

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Raymond Quéré-Boizet

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Mozart - Requiem, K 626
Mozart - Requiem, K 626
Prix : EUR 19,62

5.0 étoiles sur 5 Commentaires sur l'interprétation ?, 13 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart - Requiem, K 626 (CD)
L'oeuvre est magistrale, mais ça on le savait. Il fallait nous parler le l'interprétation, de la prise de son !
Comment évaluer un enregistrement que l'on ne connait pas ? Dans le cas présent on évalue le commentaire ou l'enregistrement ?
Je mets 5 étoiles pour le requiem,(C'est parfait ?), mais ce n'ai pas de cela qu'il s'agit ici, puisque je ne connais pas ce CD ! D'où l'absurdité de mon évaluation.
Amazon devrait revoir sa formule, car si on ne clique pas sur le nombre d'étoiles, on ne peux pas soumettre de commentaire.!
Bien cordialement


L'Or du Diable - coffret 2 DVD
L'Or du Diable - coffret 2 DVD
DVD ~ Jean-François Balmer
Prix : EUR 18,00

3.0 étoiles sur 5 Un bon feuilleton télévisé !, 8 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Or du Diable - coffret 2 DVD (DVD)
En 1986, Jean-Michel Thibaux publie un livre intitulé :"Les tentations de l'abbé Saunière", l'édition augmentée et donc complète parait en 1988, sous le titre de :"L'or du diable". A la même époque, Jean Louis Fournier réalise pour la Télévision un feuilleton relatant l'extraordinaire aventure de L'Abbé Saunière, muté dans la bien pauvre paroisse de Rennes Le Château... Ce double DVD (2006) regroupe les 6 épisodes de 52' de ce très bon feuilleton télévisé (comparé à ce qui se fait aujourd'hui). L'action, l'atmosphère, le mystère de cette histoire dont il est bien difficile de faire la part de vérité et celle de la légende est agréablement relatée. Les paysages sont magnifiques, les acteurs tous excellents et bien filmés, relèvent d'une réalisation de qualité. Jean François Balmer en l'Abbé Saunière, Laura Favali, Marie, Michel Aumont, l'Abbé Boudet et Arielle Domballe en Emma Calvé, incarnent des personnages très réalistes. Cependant par rapport au livre certaines scènes sont omises ou raccourcies.. Les relations amoureuses entre Bérenger Saunière, Marie, sa servante et Emma Calvé, la cantatrice, sont effleurées, parfois éludées, alors que Jean-Michel Thibaux évoque avec tact et sensualité tout cet aspect ambigu de l'attirance de l'Abbé Saunière pour les femmes, de sa quête de l'or dans une aventure ou il est manipulé par le Prieuré de Sion, de ses crises de conscience avec sa foi et sa relation à l'église.
Le feuilleton s'attache à raconter essentiellement une histoire de chasse au trésor, dont les péripéties sont multiples et assez incroyables,suivant de manière raccourcie le roman de Jean-Michel Thibaux, qu'il faut lire en priorité. Ensuite, peut-être aurez-vous envie d'aller visiter Rennes Le Château...sur les traces de l'Abbé Saunière, à la recherche de "L'or du Diable"...!


Hindemith : Kammermusik 1-7 - Der Schwanendreher
Hindemith : Kammermusik 1-7 - Der Schwanendreher
Prix : EUR 11,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Inutile, 17 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hindemith : Kammermusik 1-7 - Der Schwanendreher (CD)
Bonjour,
Toute bonne histoire de la Musique nous donnera une biographie d'Hindemith, par contre cet article ne nous apprend rien sur les "Kammermik", et l'interprétation d'Abbado en particulier. Dommage. Bien Cordialement.


Symphony N 9 'New World';Czech Suite;Prague Waltzes
Symphony N 9 'New World';Czech Suite;Prague Waltzes
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 18,64

4.0 étoiles sur 5 Solti égal à lui-même, 22 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphony N 9 'New World';Czech Suite;Prague Waltzes (CD)
Brillant, précis, passionné, sans abandon dans le largo, fougueux dans le final, Sir Georg Solti dirige l'Orchestre Symphonique de Chicago avec une maîtrise absolue, dont les solistes sont remarquables. L'énergie y est débordante, La prise de son démonstrative. C'est somptueux, sans une faute de goût, mais l'âme tchèque y est sans doute assez lointaine. ( à réécouter : K. Ancerl, R. Kubelik, sans oublier F. Fricsay, hongrois certes, tout comme Solti, mais si émouvant !

N.B. Ce CD ne comporte que la symphonie n° 9 "Du nouveau monde" de Dvorak, et non les compléments annoncés (Czech suite et Prague Waltzes).


Mozart : Concertos pour piano n° 20 & n° 23
Mozart : Concertos pour piano n° 20 & n° 23
Prix : EUR 7,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Annie Fischer, pianiste hongroise un peu trop oubliée aujourd'hui..., 22 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : Concertos pour piano n° 20 & n° 23 (CD)
Annie Fischer interprète ces deux concertos célèbres avec une vitalité aérienne à laquelle un extrême raffinement du toucher confère une élégance rare dans les mouvements rapides et une intensité profonde dans les mouvements lents. Les cadences sont jouées avec un naturel confondant, quant au Philharmonia Orchestra dirigé par Sir Adrian Boult, il sait trouver le juste équilibre, sans lourdeur,
Des interprétations qui font de cette réédition un émerveillement. Enregistrement avril 1959 en mono, remastérisé pour un confort d'écoute tout à fait acceptable sur une installation haute gamme.

Annie Fischer avait également enregistré les concertos n° 21 & 22 de Mozart en 1958, réédité chez EMI (Great recordings of the century), le Philharmonia étant dirigé par W. Sawallisch.


Brahms-Les 4 Symphonies-Chicag
Brahms-Les 4 Symphonies-Chicag
Prix : EUR 12,32

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Brahms/Solti/Chicago - Une interprétation à ne pas oublier, 20 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brahms-Les 4 Symphonies-Chicag (CD)
L'interprétation de Solti avec l'Orchestre symphonique de Chicago est dramatique, sans fard, sans alanguissement et d'une grande noblesse de style. Les prises de son se caractérisent par une ampleur naturelle sans être spectaculaire. Solti avait souhaité des prises par mouvement entier pour se rapprocher du concert et éviter trop de bidouillages techniques. Le résultat est convainquant.
On peut difficilement le comparer à Karajan,l'opposer peut-être. C'est un autre monde, comme Wand ou Sawallisch. Les intégrales
des symphonies de Brahms ne manquent pas. Bruno Walter, Kurt Sanderling, Bernard Haitink pour en citer quelques unes. Chaque chef à sa vision, avec des couleurs d'orchestres différentes, des prises de son plus ou moins réussies selon les époques, les techniciens, les acoustiques. Le choix est vaste et ces symphonies supportent plusieurs éclairages. Toscanini, Furtwangler, Celibidache ont dirigé ces oeuvres dans des optiques bien différentes et pourtant elles conservent toutes leurs mérites.
A chacun de choisir selon sa sensibilité.


Glenn Gould Bach Edition
Glenn Gould Bach Edition
Prix : EUR 110,16

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Les légendes ont la vie dure..., 28 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Glenn Gould Bach Edition (CD)
Oui, les légendes ont la vie dure et il est parfois bon de remettre les pendules à l'heure. Cela fait des années que l'on nous bassine avec le génie de Glenn Gould, certes entretenu par son éditeur qui en a fait ses choux gras. Mais quitte a scandaliser les afficionados du prétendu génial canadien; j'avoue n'avoir jamais aimé ni le personnage ni le pianiste, hypocondriaque, égocentrique,d'un narcissisme exacerbé qui s'écoutait jouer avec une complaisance exhibitionniste. Réinventer Bach, certes, mais en triturant les partitions, s'attardant ici ou là d'un geste extasié, et en décalage permanent avec les rythmes dans ses phrasés personnels. L'état de grâce et la recherche spirituelle sont ailleurs. Certes il a fait école et de nombreux pianistes y font référence. Peut-être n'y ai-je rien compris. Pour l'anecdote, je me souviens d'une interview à la télévision de l'excellent acteur Fabrice Lucchini qui répondant au présentateur d'un air suffisant,lance à un moment : "Moi j'écoute Bach par Gould... !
La messe est dite.
J'ai depuis écouté Jean Sébastien Bach au piano par Angela Hewitt (Hypérion), par d'autres aussi. Mais j'ai découvert chez cette pianiste trop peu médiatisée,une clarté,une élégance,une intelligence,un bon goût respectueux du texte tout en étant inspirée et révélant la vraie beauté de Bach.
Voilà, c'est dit et c'est ce que je pense.
Raymond Quéré.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 26, 2013 4:02 AM CET


Requiem
Requiem
Prix : EUR 19,11

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Un requiem théatral, 21 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Requiem (CD)
Effectivement les tempi de cette interprétation sont lents. Giulini intériorise une partition qui est bien théâtrale pour un requiem, même si le traitement des voix et de l'orchestre est remarquable. Par ailleurs les solistes et le choeur sont bien décevants et la prise de son confuse ne rend pas l'écoute agréable. La version EMI du même Giulini avec le Phiharmonia est préférable.


Ustvolskaya : Composition n° 2 "Dies Irae" - Sonate n° 6 - Grand duo.
Ustvolskaya : Composition n° 2 "Dies Irae" - Sonate n° 6 - Grand duo.
Prix : EUR 20,87

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Comment évaluer un produit que l'on ne connait pas ?, 9 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ustvolskaya : Composition n° 2 "Dies Irae" - Sonate n° 6 - Grand duo. (CD)
Je ne peux pas donner d'avis sur un cd que je ne connais pas. Je m'informe sur un produit qui débouchera ou pas sur un achat en fonction des informations que je glane. En cette période de crise économique c'est la culture qui en prend un coup et les cd, dvd, et livres sont trop chers pour se permettre trop d'erreurs. Vos demandes d'avis ne sont valables que pour les produits achetés et non la liste d'envies. L'évaluation par croix n'a ici aucun sens parce qu'il ne s'agit pas d'évaluer un article mais parce que l'informatique rejette le commentaire de ce qui n'ai pas coché. D'ailleurs cette évaluation par croix est trop sommaire pour pouvoir donner un avis significatif et juste, à la fois sur l'oeuvre,l'interprétation et la qualité sonore. C'est globalement toujours à peu près valable pour la note moyenne qui n'a rien d'absolu. Merci de votre compréhension.


Bach : Les Oeuvres pour orgues (Coffret 12 CD)
Bach : Les Oeuvres pour orgues (Coffret 12 CD)
Prix : EUR 79,68

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une interprétation hors du temps, 22 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Les Oeuvres pour orgues (Coffret 12 CD) (CD)
Helmut Walcha enregistra deux fois l'oeuvre d'orgue de Jean Sébastien Bach. Une première fois à Lubeck et Cappel de 1947 à 1952
en mono pour Archiv Produktion ; une deuxième fois pour le même label de 1956 à 1971 respectivement sur les orgues de l'église St Laurent d'Alkmaar (Pays-Bas) et St Pierre le Jeune Strasbourg) pour la stéréo. C'est cette deuxième intégrale qui fait l'objet de ce coffret. Son sens de l'architecture, sa grande rigueur rythmique, la clarté de la polyphonie,le choix des instruments reflètent le sérieux avec lequel Helmut Walcha aborda l'oeuvre d'orgue du cantor de Leipzig. Certains pourront lui reprocher une certaine austérité, face à Michel Chapuis, virtuose engagé et moderne, André Isoir, inspiré mais techniquement moins précis, Marie-Claire Alain, humble et humaine (3 intégrales), sans oublier Olivier Vernet, Bernard Foccroulle, plus récents, également d'une haute tenue.
Le coffret comprend également "l'Art de la fugue" B.W.V 1080, ultime chef-d'oeuvre de l'art contrapuntique dont J.S.Bach n'a pas laissé d'instrumentation. L'interprétation à l'orgue St Laurent d'Alkmaar reste malgré son âge un modèle insurpassé par son exécution exemplaire, sa simplicité et sa portée spirituelle. A noter que ce fut le premier enregistrement stéréo d'Archiv Produktion en septembre 1956.Celui-ci sonne encore très bien, tout comme l'ensemble des prises de son, claires et précises avec une plus value pour ceux des années 70. En fait cette intégrale défie le temps et reste un jalon historique dans l'interprétation des oeuvres pour orgue de J.S.Bach.
Raymond Quéré.


Page : 1 | 2