Profil de Marie > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Marie
Classement des meilleurs critiques: 1.138.633
Votes utiles : 35

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Marie (Vaugneray)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Artemis Fowl
Artemis Fowl
par Eoin Colfer
Edition : Broché
Prix : EUR 15,50

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brillant, 7 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Artemis Fowl (Broché)
Absolument brilliant.Eoin Colfer traite le sujet classique des fées avec une originalité et une nouveauté bienvenue.De plus,le héros,un jeune milliardaire irlandai surdoué est en lui-même une idée brillante de son créateur: malfaisant,embrouilleur,arrogant,sur de lui,Artemis a apparament tout pour déplaire.Mais on ne peut s'empêcher de s'attacher à ce héros peu ordinaire,qui,pour satisfaire sa cupidité,n'hésite pas à capturer Holly Short,une féé lutine intrépide.En effet il peut alors se livrer à un odieu chantage : il veut l'or des fées ou bien il revelera aux humains l'existence de ce second peuple,qui,chez Colfer,vit sous terre.Le peuple des fées a devellopé une technologie de pointe,qui,associé à leur magie,est très efficace.Néanmoins,ils sont très inférieurs en nombre et redoute les "bonhommes de boue".
On ne peut apparament rien trouver chez Artemis qui fasse qu'on le sente proche de nous.Et pourtant,il y a chez ce jeune garçon dont le père a disparu et dont la mère est folle un coté obscur qui se trouve en fait en chacun de nous.Sans oublier qu'il n'est pas si affreux : il souhaite ne tuer personne ,et son amitié avec son garde du corps ,Butler,n'est pas sans rappeller celle entre le géant Lennie et l'intelligent George des Souris et des Hommes de Steinbeck.
Bref,un libre brillant,bien écrit : Eoin Colfer a la plume légère et simple,mélnge de comiqu et tragique.On a parfois reprocher à Artemis Fowl de n'être rien d'autre qu'un livre commercial.Ce à quoi je réponds,bien évidemment,pas du tout.Ce livre est pour moi exellent,d'autant plus qu'il ouvre la voie à une très bonne série(actuellement 4 livres dont le dernier vient de paraitre)alors,pour vous faire votre propre idée,lisez le donc,et ne voue laissez pas enfermer par l'image d'un livre "pour les jeunes et sans interet",car ce n'est pas du tour ce qu'il est.


Huis clos, suivi de Les mouches
Huis clos, suivi de Les mouches
par Jean-Paul Sartre
Edition : Broché
Prix : EUR 7,40

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 deux oeuvres majeures, 22 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Ces deux pièces de théatre sont deux oeuvres majeures non seulement de Satre,mais aussi de la littérature.
Présenatant un contexte apparament éloigné de notre réalité(l'enfer et l'antiquité)Satre place ses héros(qui ici sont plutot des anti-héros)dans une réalité bien concrète,par les thèmes présentés
Huis Clos est le recit d'un enfer bien plus apocalyptique que celui véhiculé généralement: plus de flammes et de démons.Ou plutot si.Des démons humains."L'Enfer,c'est les autres".Les trois personnages,que tout oppose sinon leur absence total de regrets par rapport à leurs péchés,ne peuvent se supporter,et pourtant,quand la possibilité de s'enfuir leur est offerte,ils la refusent.On voit ici developpé le thème de la liberté:l'homme a apparament des choix,et pourtant ile st éternellement prisonnier.De lui même et des autres hommes.Dans notre socité où les relations sociales font la loi,quel est vraiment notre rapport avec "l'autre"?
Les Mouches raconte l'histoire bien connue d'Electre et de son frère Oreste.Celui-ci revient à Argos,sa ville natale,pour venger le crime de sa mère et de son amant,qui ont tué Agamemenon,le roi d'Argos et père d'Oreste.
Depuis l'infame crime les Mouches,les Erynies du remord,les arcellent.Se sacrifiant volontairement,mais influencé par sa soeur,pleine de vengeance etd e rancune,Oreste emène les terribles mouches avec lui,dans la thématique du bouc émissaire.Là encore,réfléxion sur la liberté.Nos choix sont-ils vraoment les notres?
Quelle reconnaisance pouvons nous attnedre de ceux que l'on a sauver?Car les habitants d'Argos crient sur Oreste et l'accablent.
Ces deux pièces sont magnifiquement bien écrites,tout en developpant des thèmes philosophiques qu'ils faut vuloir et surtout pouvoir trouver.
Reflet de l'angoisse d'une époque,aujourd'hui plus que jamais d'actualité,deux oeuvres théatrales de haut vol.


The Faculty
The Faculty
DVD ~ Jordana Brewster

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 pas si conventionnel, 22 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Faculty (DVD)
l'histoire peut paraitre un peu banal:un groupe de jeunes se rendent compte que leur lycée est envahi par des extra-terrestres.
Au début,si j'avais acheté ce DVD,c'était juste pour Josh Harnett et Elijah Wood,mais j'ai été agréablement surprise.En effet,les effets spéciaux sont super réussis,un peu gores(la scène où le prof de sport envonce un crayon dans la main d'une prof,ou encore celle où une vielle prof perd ses cheveux,avec surtout beaucoup de peau..).
De plus,le suspense est maintenu tout le long du film,et surtout dans les dernières scènes,où les héros se mettent à se suspecter l'un l'autre.
Les acteurs sont géniaux et très convaincants et j'ai été agréablement surprise par la performance d'Elijah Wood dans un rôle différent de ceux qu'un lui connaissait.(vers la fin)
Ensuite,sous ses aspects fantastiques,je penses que ce film est une métaphore du fait que les ados ne sont pas compris par leur profs et leurss parents,qui peuvent leur paraitre étenagers au point de les considérés comme des exta-terrestres.


Et si on parlait du Seigneur des Anneaux
Et si on parlait du Seigneur des Anneaux
par Irène Fernandez
Edition : Broché

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tès instructif, 22 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Et si on parlait du Seigneur des Anneaux (Broché)
Cet essai sur le Seigneur des Anneaux de Tolkien est complet et détaillé.
Malgré un vocabulaire assez technique et donc difficile pour les non-initiés,cette analyse de l'oeuvre de Tolkien est exhaustive et précise.Tout les grands sujets y sont abordés:la Faérie,l'escapism,le renoncement au pouvoir,l'union,l'influence des contes nordiques,la subcréation,la révélation des plus humbles...bref,un ouvrage super interessant pour les passionnés de Tolkien.
Un petit bémol toutefois,concernat l'auteur elle-même.Irène Fernandez est passionnée de théologie,et une spécialiste de CS Lewis et de son oeuvre Le monde de Narnia.Qu'y a t'il de mal a cela ,me direz vous?Aucun,si ce n'est que l'auteur à tendance a un peu trop insister sur l'aspect catholique du SDA,certes indispensable pour en saisir toute la portée,mais délaisse des thèmes à mon humble avis plus interessants et plus vitaux.De plus,l'auteur ne peut s'empêcher de citer Lewis toutes les six lignes.Je veux bien que Tolkien et lui aient été amis,mais quand même,cela devient envahissant.
Cela mis à part,il est vrai que l'analyse est judicieuse et bien menée.J'apprécie tout particulièrement que l'auteur s'appuie sur les dires de Tolkien,ainsi que sur ses autres oeuvres.


Le Crépuscule des Elfes
Le Crépuscule des Elfes
par Jean-Louis Fetjaine
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Envoutant, 22 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Crépuscule des Elfes (Poche)
Un livre magnifiquement bien conté où l'auteur nous décrit sa vision des elfes,et nous raconte la fin inéluctable de tout un peuple.
Les nains viennent demander réparration après le sio-disant meutre d'un roi nain par un elfe gris.Une compagnie composé du chevalier Uter,de la reine des elfes Lliane,de plusieurs nains,et d'autres personnes,sont envoyés pour le retrouver.
Mais ils ne savent pas que dans l'ombre,le roi des hommes et son conseiller,aider par la terrible Guilde des voleurs et des assasins,complotent pour précipiter la fin des nains et des elfes et régner ainsi seuls sur la Terre.
On sent très bien le poids de la fatalité qui s'abat sur les héros,se débattant avec un destin qu'ils ne peuvent controler.
Le thème de l'union y est également très important,car des hommes,des nains et des elfes s'allient(comme dans le Seigneur des Anneaux,mais ce livre est pourtant différent car les elfes y sont présenté très différamment)
Un autre thème majeur est la corruption,la manipulation,et on voit dans cet ouvrage que ce sont les hommes les maitres en la matière,triste constat qui s'appliquent encore à notre époque.
Bref,un livre enchanteur et mélancoliq de la chute anoncée d'un peuple,racontée très poétiquement par Jeau-Louis Fetjaine,qui nous prouvent son grand talent de conteur,car il parvient à ous faire croire en cette réecriture du mythe arthurien.


Page : 1