Profil de Aldoo > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Aldoo
Classement des meilleurs critiques: 387.069
Votes utiles : 10

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Aldoo "Aldoo" (France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Aucun titre disponible

4.0 étoiles sur 5 Pas de problème, 21 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Le produit correspond à la description.

À noter que c'est une smart-cover (ce que la description ne dit pas): la tablette s'allume et s'éteint selon que l'étui soit ouvert ou fermé. L'étui épaissit et alourdit un peu la tablette, mais ça reste raisonnable (elle rentre toujours dans la poche de mon manteau).

Pas de mauvaise odeur, comme souvent signalé pour ce genre de produit bon marché.

J'aime bien la finition tissus (ce qui tranche l'imitation cuir qu'on voit chez la plupart des produits concurrents, après c'est question de goût). Mais j'aurais apprécié cependant un peu plus de choix au niveau des coloris proposés.

Pour ce qui est des à-côté :

Comme je m'y attendais, le stylet est à peu près inutile (trop gros et mou)... mais apparemment pour les produits équivalents, c'est pareil (y a-t-il une raison pour ne pas fabriquer de stylets fins ?).

Le film transparent a été un échec, je l'ai enlevé aussitôt. Le problème c'est les bulles. Non pas parce que le film est mal placé, mais parce que pendant le temps où la surface adhésive est à l'air libres, les quelques micro-poussières qui viennent s'y coller (électricité statique d'abord, puis empêtrement dans l'adhésif) créent chacune une bulle bien visible.
Il y a sans-doute une technique pour éviter cela, mais laquelle ? (une notice serait bienvenue !)

La lingette microfibre m'a l'air ok (et sans doute indispensable avant de tenter la périlleuse pose du film protecteur).


Faerie Hackers
Faerie Hackers
par Johan Heliot
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

3.0 étoiles sur 5 Oui mais..., 14 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faerie Hackers (Poche)
En voilà une bonne idée d'avoir mêlé urban fantasy et cyberpunk. Qui plus est la prose bizarre au vocabulaire décalé de Jean Héliot fait de ce roman une lecture agréable, voire poétique. Cependant, je dois dire que la recette ne prend pas pour les dialogues où se mélangent maladroitement syntaxe soutenue et lexique argotique. Dommage pour les personnages, qui par ailleurs peinent à prendre du relief. De plus je ne me rappelle pas non plus avoir été vraiment pris par le suspens. En fait, je crois que le lecteur obtient de lire en gros ce qu'il attendait, alors forcément... Enfin voilà, j'ai quand-même passé un bon moment ce dernier week-end, mais je ne pense pas en garder un souvenir impérissable.


Perdido Street Station
Perdido Street Station
par China Mieville
Edition : Poche
Prix : EUR 6,76

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Inclassable mais vaut le détour, 10 mars 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Perdido Street Station (Poche)
Il est difficile de dire s'il s'agit de fantastique, de SF ou autre.
On retrouve effectivement les aspects steampunk (machines à vapeur, éclairage au gaz, ordinateurs analogiques... ), un peu d'horreur à la Lovecraft avec ses monstres incompréhensibles (bien que l'ambiance ne soit franchement pas comparable).
Les personnages évoluent dans une grande ville (6-7 millions d'habitants) qui n'est pas sans rappeler Londres (quartiers pittoresques : docks crasseux, ghettos, etc. , lignes de transports en commun avec des noms au lieu de numéros, édifices pharaoniques... ), bien que New-Crobuzon soit une cité-état au régime corrompu.
Mais on est ici dans un monde complètement inédit avec sa propre (méta-)physique, sa science loufoque, ses nombreuses espèces sentientes, ses monstres. L'immersion est tout à fait réussie (cela dit, il faudra peut-être faudrait-il envisager la traduction française quand on est juste en anglais !).
L'intrigue, quand à elle, est assez peu prévisible en général (un détail insignifiant au début peut très bien prendre des proportions inattendues par la suite).
Bref, une très bonne expérience globalement.

Point fort : immersion dans un monde riche, réaliste et original
Point faible : quelques coïncidences scénaristiques (même si le scénario est tout à fait plausible dans l'ensemble)


Knife of Dreams: Book Eleven of Wheel of Time (poche)
Knife of Dreams: Book Eleven of Wheel of Time (poche)
par Robert Jordan
Edition : Poche
Prix : EUR 6,72

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pour les accros..., 18 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Knife of Dreams: Book Eleven of Wheel of Time (poche) (Poche)
... dont je faisais malheureusement partie.
Ce 11e tome fait avancer (un peu) toutes les histoires, mais laisse globalement sur sa faim.
Si vous avez lu les 10 premiers, il serait dommage de s'arrêter maintenant, alors que ce volume n'est ni pire que le neuvième ou le dixième, ni franchement meilleur à vrai dire.

Quoiqu'il en soit, Robert Jordan est aujourd'hui décédé avant d'avoir fini l'écriture du 12e et dernier livre de la série, donc ne vous attendez pas à pouvoir finir Wheel of Time de si tôt.
Ah si Robert Jordan n'avait pas pêché par orgueil (ou appât du gain ?) et bien voulu écrire WoT en 4 ou 5 volumes ! L'univers était intéressant, la plume agréable. Quel gâchis !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 23, 2008 5:28 PM MEST


Page : 1