Profil de Frederic Paresy > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Frederic Paresy
Classement des meilleurs critiques: 870.476
Votes utiles : 169

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Frederic Paresy "Serial Joker" (Paris, France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
L'analyste
L'analyste
par John Katzenbach
Edition : Poche

39 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une vengeance un peu trop bien emballée, 21 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'analyste (Poche)
Le début du livre commence doucement, avec la découverte de la vie assez monotone du psy Frederic Starks. Puis la machination se met en place, un complot redoutable pour le décridibiliser, le ruiner, l'apeurer et le pousser au suicide.
Comme souvent dans les polars américains (ou les films hollywoodiens), les moyens mis en place pour mener cette formidable machination sont très poussés, faisant perdre un peu de crédibilité à l'histoire. Je me suis même un peu agaçé par tous ces malheurs que subit ce pauvre psy. Toutefois, le personnage du psy est attachant, et le mystère derrière ce lutin de Grigrigredinmenufretin (RumpleStiltSkin) donne envie d'en lire plus et d'en connaitre son identité. Qui peut donc tant lui en vouloir et entreprendre tant de moyens pour le pousser à bout?!?
Bref, après le premier tiers du livre, où le moral du psy tombe au plus bas, et qu'on imagine mal comment le Dr. Stark va échapper à son funeste destin prédit par RumpleStiltSkin, John Katzenbach nous offre un "twist" remarquable et nous voilà plonger au coeur même des difficultés rencontrées par ce pauvre docteur.
Le reste du livre se lit alors d'une traite, et John Katzenbach maîtrise parfaitement son récit. Je n'en dirais pas plus sur l'histoire sous peine de gâcher un peu votre surprise. En tous les cas, voici un livre dont il ne faut pas abandonner à la moitié. La trame me rappelle un peu le fantastique "Big Picture" de Douglas Kennedy, avec le piment de la vengeance en plus.
Et la vengeance est un plat qui se mange froid; ce livre en est l'un des plus bel exemple.


Release Date
Release Date
Prix : EUR 12,10

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La fonte des icebergs? cherchez pas: c'est eux!, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Release Date (CD)
Amis écolos, si vous cherchez un responsable du réchauffement de la planète Terre et surtout de la fonte des icebergs, dites vous que Waltari y est pour beaucoup! En effet, cela fait 2 décennies qu'ils font danser les ours polaires et une bonne partie des habitants de Finlande, et sans eux, on peut être certains que des groupes comme NightWish, Children of Bodom, Apocalytptica et Lordi n'auraient jamais vu le jour. Perçus comme les grands frères de la scène métal finlandaise, Waltari s'est essayé à tous les styles musicaux et leur prédilection est justement dans la fusion de tous ces genres: mettre des big beats techno sur des riffs de heavy-métal, et des choeurs de musique traditionnel finlandaise en même temps ne leur fait pas peur, je dirai même plus, ils adorent ça!
Alors que leur précédent album ("Blood Sample") avait été une recherche laborantine des différents styles musicaux de la nation européenne, ce nouvel album est bien plus rock et spontané, avec même une approche progressive dans l'énorme coeur de ce nouvel opus "CityShamaani", morceau de plus de 36 minutes.
Que les fans de prog ne s'emballent pas toutefois! Waltari, c'est surtout une musique exubérante, une fusion protéiforme de métal et de bidouilles technoïdes. Et d'ailleurs, il faut attendre les 5 dernières minutes de cette demi-heure orgasmique pour y coller l'étiquette de rock/métal "progressif".
Vu que cet album est plus spontané, il est aussi beaucoup plus jouissif. On revient même à la force dévastatrice de leur "Big Bang" (1995) (voir ici). Une grosse guitare comme l'intro de "Wish I could Heal" vous fera sauter de joie. D'un autre côté, cette spontanéité est plus préjudiciable à la voix du chanteur charismatique de Waltari. Un mixage plus accrue de sa voix aurait été bienvenue mais on peut parier qu'ils ont préféré cette fraicheur de jouer ensemble, comme en live, pour nous en mettre plein la gueule. Bref, avec un album comme cela, la banquise va continuer à fondre... je le crains.


Fear Of A Blank Planet
Fear Of A Blank Planet
Prix : EUR 16,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 encore un chef d'oeuvre de Steve Wilson, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fear Of A Blank Planet (CD)
Album attendu au tournant, ce nouvel opus ne va pas vous décevoir. Plus complexe et plus torturé que les 2 précédents, cet album est musicalement le plus abouti de tous les "Porcupine Tree". Bien que le morceau éponyme ouvrant l'album ravira un public très large, l'album est d'une grande complexité, ce qui ne va pas faire exploser les ventes, ni rendre superstar Steve Wilson et sa troupe. Pour apprécier cette crainte de planète vide, il faut prendre son temps, et savoir écouter et rester concentrer sur toute la durée de chacun des morceaux. Et quand vous abordez le morceau central "Anesthetize" (17 minutes!), ne faites rien d'autres, si vous ne voulez pas passer à côté de ce chef d'oeuvre... Début calme, phases ascendantes, rupture calme et rythme syncopés pour au bout de 8 minutes enfin entendre le refrain. Après c'est une explosion jouissive, comme il y avait sur "Arrive somewhere" de l'album précédent "DeadWing".
Cet album est bien parti pour être l'un des meilleurs de l'année!


Young Modern [Limited Edition CD/DVD]
Young Modern [Limited Edition CD/DVD]
Prix : EUR 51,52

5.0 étoiles sur 5 L'album pop de l'année?, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Young Modern [Limited Edition CD/DVD] (CD)
Si vous connaissez Silverchair et que vous n'avez pas encore écouter leur nouvel album "Young Modern", vous allez être surpris. Silverchair fait maintenant de la pop.... non, ce n'est pas possible?!?
Et si justement, et je crois même que c'est tout simplement l'album de l'année!
Comment dire... "Young Modern", c'est une sorte de "Night at the Opera" joué par Squeeze avec Elton John (de la grande époque) en guest star, avec une production à la "Sowing the seeds of love" de Tears For Fears.
Oui, rien que ça! Cet album est un véritable petit joyau d'inconscience, qui va vous donner envie de faire plein des free hugs aux passants dans la rue et vous rendre euphorique pour toute la journée.
Bon, c'est sûr, ces chansons fraîches de pop acidulées vont énerver les premiers fans, mais leur effet euphorisant va vite les rendre heureux et oublier leur première déception!


God Is a Bullet
God Is a Bullet
Prix : EUR 15,55

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 le retour du vrai Goth Rock, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : God Is a Bullet (CD)
Quel plaisir de retrouver Wayne Hussay et sa troupe "The Mission". Les belles années du groupe sont très loin derrière (fin année 80) où le rock gothique anglais était à son apogée.
Depuis, Wayne a sorti quelques albums tous les 4-5 ans avec les moyens du bord, sans grosse production et presque à lui tout seul. En cette année 2007, il revient en force, avec quelques anciens du groupe, et des amis, comme la belle Julianne Regan de 'All about Eve' qui vient chanter sur 2 morceaux du nouvel album. C'est donc un petit coup de vieux qu'on prend quand on écoute ce nouvel opus.
En effet, par rapport à "Aura" (son précédent en 2002, déjà), le style de "God is a bullet" est assez conservateur, qui tente plus de rallumer la flamme du Goth Rock de cette époque, que de faire dans l'audace du Goth Rock des années 2000. Les fans de la première époque seront donc ravis, même si sur les 15 morceaux, Wayne Hussey aurait pu en laisser 2 ou 3 pour des inédits ou des morceaux téléchargeables sur son site...


Quantum
Quantum
Proposé par M & L France
Prix : EUR 29,75

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour oreilles averties, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quantum (CD)
Attention, cet album nécessite une certaine ouverture d'esprit au niveau musical. En effet, Derek Sherinian, le maître à penser de "Planet X" est l'un des anciens claviers de "Dream Theater", et certainement à mes yeux le plus talentueux de tous dans sa démarche mathématique de la musique.
Il nous offre ici un Ovni musical situé aux confins du Jazz-Fusion et du métal, sur des rythmes progressifs poussés à l'extrême.
A l'instar des 2 précédents albums où Derek Sherinian et Tony MacAlpine se tiraient la bourre pour montrer leur virtuosité, l'arrivée de Sir Allan Holdsworth à la guitare amène plus de sérennité dans les compositions, où l'on ressent que les morceaux sont plus murement reflechi. Par exemple, la reprise du fameux "Alien Hip-Hop" de Virgil Donati qu'il avait créé avec son groupe "On the Virg" est prodigieuse.
Avant l'écoute, je m'attendais à une furie et c'est tout le contraire. une nouvelle force se dégage de ce morceau, et le duo de guitares que forment Allan Holdsworth et Brett Garsed est des plus étonnants.
Les autres morceaux sont tous de très bonne qualité, avec un son extraordinaire et une fois qu'on arrive à la fin de l'album, on s'empresse de le remettre...
Chose qui ne m'était jamais arrivé avec les 2 précédents albums qui étaient difficile à digérer.


Systematic Chaos
Systematic Chaos
Prix : EUR 23,33

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur des années 2000 de DT, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Systematic Chaos (CD)
Et bien... le dernier Dream Theater, c'est un peu comme le dernier Rush... on sait déjà ce que l'on va trouver à l'intérieur...
Bien que cela commence très bien avec le "Presence of ennemies, P1", le reste sonne parfois comme du remplissage, la preuve, le premier morceau a sa variante inutile de 16 minutes en fin d'album! Dream Theater a manqué de concision sur ce coup-ci.
Toutefois, cet album mérite qu'on s'y attarde un peu plus car ces musiciens surdoués ont fait quelques efforts pour rester simple et efficace.
Pour conclure, ce "systematic chaos" est bien mieux que leur précédent "Octavarium"... voire le meilleur depuis "metropolis"...
D'une part, le chanteur a enfin compris qu'il pouvait jouer sur la modulation de sa voix et jouer avec celle de Mike Portnoy. Cette dualité apporte une fraîcheur qu'on n'avait plus connu depuis longtemps. D'autre part, c'est que Jordan Rudess s'est calmé et place enfin des nappes musicales sans une tonne de notes, ce qui rend l'album plus simple d'écoute, et moins pompeux; c'est résolument la bonne nouvelle de cet album.


Era Vulgaris
Era Vulgaris
Prix : EUR 12,57

Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un album au son paradoxal, 10 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Era Vulgaris (CD)
Avec cet "Era vulgaris", QOTSA nous surprend et nous distille de loin leur meilleur album, le plus complet, faisant le tour complet de leur genre et ouvrant vers de nouveaux horizons.
Le son est d'un côté plus lourd, presque plus sombre; la production de Chris Gross n'est pas là pour mettre en lumière le travail de Josh, loin de là. Et par d'autre moment, on est surpris par ces quelques breaks assez pop, qui apporte une légèreté qu'on méconnaissait au Stoner-Rock. En fait, cet album de QOTSA est plus une ouverture vers un public plus large, moins stone, mais tout en gardant les bases et la saleté de ce genre.
Il est donc un peu normal que les "purs" fans soient un peu déçu, mais ceux qui ont un univers musical plus large vont adorer.
Et c'est mon cas!


II = I
II = I
Proposé par MMT-France
Prix : EUR 29,66

4.0 étoiles sur 5 Le dream theater européen, 5 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : II = I (CD)
Et oui, 2eme album moins démonstratif que le 1er, mais plus efficace.

Et leur dernier album, paru cette année 2006 est encore mieux.

je conseille vivement ce groupe à tous ceux qui sont lassés de Dream Theater.

Et à tous les fans de Pain of Salvation, l'autre groupe suédois de metal prog.


Razorlight
Razorlight
Proposé par GMFT
Prix : EUR 7,83

6 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déjà vu... et déjà trop entendu, 21 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Razorlight (CD)
Déjà que le single était du plagiat éhonté des Talking Heads (re-écoutez "road to nowhere"), le reste de l'album est une ressacée maladroite de la pop-folk de ces 20 dernières années. Ceux qui aimaient Dylan dans leur jeunesse vont adorer, trouver cela assez frais, mais pour moi, c'est de la soupe bien tiède.

Le + drôle est dans la 3eme phase du single "In the morning": "every music on the radio sounds the same...".

Quelle ironie...


Page : 1 | 2 | 3