Profil de Walterjovi > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Walterjovi
Classement des meilleurs critiques: 731
Votes utiles : 2779

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Walterjovi
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Grrr! (Digipack 3 CD)
Grrr! (Digipack 3 CD)
Prix : EUR 41,27

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Encore une compilation!, 2 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grrr! (Digipack 3 CD) (CD)
Comment capitaliser une fois de plus sur les Stones? Une pochette ignoble, une énième compilation mais heureusement deux bons inédits! Revisiter l'intégrale des Stones sur une cinquantaine de chansons n'est pas chose simple (il y a quand même quelques album nettement moins inspirés, ça aide) mais une fois de plus, c'est la facilité qui est choisie. Il y a tant de matériel inédit dans des tiroirs que se contenter de deux nouvelles chansons est presque un affront mais bon, le meilleur groupe de rock au monde est aujourd'hui une aventure bancaire. Vraiment un truc fait rapidement pour encore prendre du fric facilement!


The lord of steel
The lord of steel
Prix : EUR 25,00

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'acier de Manowar est bien mou, 27 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The lord of steel (CD)
Après le mauvais "Gods Of War", Manowar tente de renouer avec le succès artistique via ce "The lord Of Steel". Fini le style épique avec une symphonie (ce qui était malgré tout intéressant sur le papier), Manowar revient à ce qu'il sait faire de mieux, du métal direct, sans fioriture. En ce sens, pas de souci, "The Lord Of Steel" renoue avec les précédentes livraisons du groupe.
Sauf qu'il y a un léger manque d'inspiration, comme qui dirait! Puis ce son!! Comment Joey De Maio a pu se contenter d'un son de basse aussi moche? C'est très loin de ce son magnifique des années 80 jusqu'à "Sign Of The Hammer"!
Pour les chansons, c'est du Manowar pur jus mais déjà entendu et surtout, pas très inspiré! Il y a bien quelques titres au-dessus des autres comme "The Lord Of Steel", "El Gringo" ou bien "Manowarriors", nouvel hymne dédié aux fans après "Warriors Of The World United", "Brothers Of metal" ou bien "MetalWarriors". La ballade "Righteous Glory" est bien réussie également mais autrement, ça ne casse trois pattes à un canard, c'est très convenu, on sent le métier qui parle mais sûrement pas l'esprit d'un groupe qui a engendré "Black Wind, Fire & Steel" ou "All Men Play On Ten"! C'est totalement acceptable pour un groupe débutant mais après trente ans et des poussières dans le circuit et une place unique dans le monde du heavy-metal, chaque fan est en droit d'attendre un peu plus de Manowar! Ce n'est pas le titre bonus par rapport à la version "Hammer Edition" de l'album sortie en juin qui sauve la mise, ni même les quelques bidouillages, coupes ou rallonges effectuées entre la version définitive et celle de Metal Hammer. Joey De maio explique qu'il faut voir dans les deux versions de l'album une version "cinéma" et une "director's cut". Admettons... par indulgence.
Les deux seuls à tirer leur épingle du jeu sont Eric Adams et Donnie Hamzik. Le chanteur a toujours une voix superbe même s'il est désormais un peu l'ombre de lui-même (il a quasiment la soixantaine et ne peut plus pousser comme avant ni même atteindre les mêmes notes) et le "nouveau" batteur (puisqu'il jouait sur le premier album de Manowar) nous fait quelques coups de double bien sentis et tape juste (sur une partition certes pas travaillée comme celle d'un Paul Bostaph ou d'un mike Portnoy).
On appréciera aussi l'artwork signé Ken Kelly qui nous plonge dans l'univers toujours aussi à part de Manowar (entre "Conan Le Barbare" et "Le Seigneur Des Anneaux") même si l'artiste a déjà fait plus sympathique pour le groupe.
Donc, un retour que d'aucun trouverait trop facile, académique, sans âme, baclé mais peut-être attendons-nous trop de Manowar désormais avec ce passé prestigieux et ce que nous voudrions entendre. Pour ma part, il y a longtemps que je n'attends plus de grosse baffe de Manowar mais les quelques chansons réussies (sans être originales pour deux sous) sur "The Lord Of Steel" me feront bien tuer le temps jusqu'au prochain album!


The Walking Dead - Saisons 1 & 2 [Blu-ray]
The Walking Dead - Saisons 1 & 2 [Blu-ray]
DVD ~ Andrew Lincoln

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enorme, 23 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Walking Dead - Saisons 1 & 2 [Blu-ray] (Blu-ray)
Voici enfin une série US qui n'a pas froid aux yeux! Il est rare de tomber sur un produit aussi bien ficelé et surtout peu regardant de ce qui ne choque pas. "The Walking Dead" est vraiment une plongée dans l'Enfer sur Terre, une vision de l'Apocalypse où des survivants tentent chaque jour d'avancer avec des hordes de zombis non loin, toujours sur le pied de guerre pour manger de la chair fraîche.
Certains reprocheront le manque de morts-vivants ou bien les grandes divergences d'avec la bande dessinée instigatrice du feuilleton mais la série est autonome et vit sa propre vie d'où ces différences. Ca permet surtout d'avoir deux visions et je trouve que ce feuilleton est vraiment réussi, osé pour sa violence et les images parfois choquantes pour un public non averti (mais regarder "The Walking Dead" n'est pas s'asseoir pour découvrir un feuilleton lambda : on sait que les humains se font manger et que pour survivre, ils doivent tuer les zombis). pire, l'humanité en chacun des survivants est mise à l'épreuve en permanence, la promiscuité n'aide en rien et le manque de repères, de nourriture et de projection dans l'avenir fragilisent chaque individu qui devient une bombe à retardement pour tout autre personne. Deux saisons très différentes ici mais surtout, dix-neuf épisodes de grande qualité et pas mal de bonus vraiment cool.
Lancé par Franck Darabont (les Evadés, La Ligne Verte, The Mist), ce show est vraiment l'une des meilleures trouvailles de télé américaine depuis bien longtemps. Il y a des séries emblématique comme "24" ou "X-Files" dans d'autres genres. désormais, "The Walking Dead" est un monument du genre (avec des audiences historiques pour le cable en prime).


Monster
Monster
Prix : EUR 12,59

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Hallelujah, 22 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monster (CD)
KISS surprend encore après toutes ces années! Trois ans après le déjà réussi "Sonic Boom", le groupe remet le couvert pour un "Monster" au titre un peu présomptueux pour la musique, je trouve qu'il évoque bien davantage KISS que l''album que je trouve un peu sage pour qu'il soit monstrueux.
Le premier single donnait le ton : "Hell Or Hallelujah" était dans la continuité de "Sonic Boom" et il fallait donc s'attendre à un disque de continuité. Chose faite, "Monster" ne bouleverse pas l'univers musical de KISS mais offre un rock bien fait, sans fioriture, sans artifice, juste quatre bonhommes avec leurs instruments et une attitude "larger than life" comme il s'en est fait peu dans l'univers pourtant peu coincé du hard-rock. "Monster" synthétise tout ce qui a fait le groupe, toutes périodes confondues, allant des années soixante-dix avec "All For The Love Of Rock & Roll" dont le riff s'inspire de celui de "Mr Speed" à "Revenge" et même "Psycho Circus" ("Back To The Stone Age" me rappelle bien partiellement "You Wanted The Best" et "Deuce"). Il y a de quoi satisfaire tous les goûts, "Monster" n'est pas figé sur une seule époque, un seul visage de KISS. Gene Simmons n'a participé qu'à cinq chansons pour l'écriture dont le très rock "Eat Your Heart Out" avec son intro a cappella flirtant avec le gospel.
KISS montre de belles facettes avec toujours le micro qui se passe de main en main et chaque membre a vraiment un bon brin de voix malgré les ans pour certains. On ne regrette pas que Paul et Gene passe la main à Tommy et Eric tant le chant leur convient bien en plus de leurs occupations respectives. Le guitariste s'est d'ailleurs bien investi dans la composition et est un élément à part entière du groupe même si le maquillage est celui d'Ace.
S'il devait s'agir du chant du cygne en studio pour KISS (Gene a eu 63 ans, Paul 60), le groupe finirait sa carrière discographique de belle manière après un "Sonic Boom" déjà consistant. "Monster" fait honneur au groupe, à son passé et est beaucoup plus honnête et efficace que la majorité des albums des années quatre-vingt où la chasse du hit-single était permanente. Bref, le Big Bisou a toujours un mordant d'enfer!


Rock Forever
Rock Forever
DVD ~ Tom Cruise
Proposé par matcombes
Prix : EUR 7,77

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 I love rock n' roll, 21 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rock Forever (DVD)
Le film fait revivre les plus belles heures du Sunset Strip et le Bourbon n'est jamais qu'inspiré du Whisky-A-Go-Go. Oeuvrant pour les heures de gloire du hard-rock des années 80 (dans la bande-son, on note Bon Jovi, Def leppard, Whitesnake, Foreigner,...) à travers une histoire pas formidable pour son côté fleur bleue mais qui montre néanmoins un véritable point historique, le combat de Tipper Gore et du PMRC qui a réussi à faire poser sur nombre d'albums le fameux autocollant "parental advisory : explicit lyrics" parce que les culs coincés bien-pensants voulaient bannir toute provocation pour les chastes oreilles américaines! Ce groupe factice ici emmené par Catherine Zeta-Jones montre bien le ridicule combat orchestré par cette aristocratie contre le hard-rock et le fameux sticker aura plutôt boosté les ventes qu'autre chose au final!
Tom Cruise est en charge de Stacee Jaxx, fabriqué pour être la rock star ultime : alcoolisé, dégageant une aura sexuelle permanente et auteur de tubes intemporels. L'acteur, comme toutes les autres vedettes du film, a aussi fait parler la voix en enregistrant un paquet de chansons comme "Paradise City" ou "Wanted Dead Or Alive", un tour de force car ce n'est pas donné à tout le monde de remplacer Axl Rose, Jon Bon Jovi ou Klaus Meine! La liste des titres dans le film est bonne, bien choisie sauf qu'au moins trois chansons sont commercialement postérieures à 1987, année supposée de "Rock Forever" : "I Remember You" de Skid Row", "More Than Words" d'Extreme puis "Heaven" de Warrant. Un bémol que seul le fan de hard-rock découvrira et qui appréciera la présence de Sebastian Bach dans la foule sur le trottoir du Bourbon vers la fin du film ;-)
L'histoire du film semble tout droit tirée du "Fall Angel" de Poison avec cette gamine de l'Oklahoma débarquant à Los Angeles pour réussir. On peut aussi noter que "One In A Million" de Guns N' Roses relate le même truc et qu'Axl Rose y livre sa vision de choses après avoir été attaqué au bout d'une heure en sortant du bus l'ayant amené depuis l'Indiana entre autre (ce qui se passe pour l'actrice principale également)! Ensuite, c'est une romance qui sera le fil rouge du film, avec les déboires de Stacee, totalement défoncé et manipulé par son manager.
Comme j'ai découvert le hard-rock en 1988 et que les groupes de l'époque font parti de mes préférés, j'ai accroché à une bonne moitié du film mais autrement, c'est quand même gnan-gnan. Ceci explique partiellement l'échec du film (75 millions de coût pour 55,5 millions de rentrées à l'échelle planétaire, c'est un gros bide) mais c'est surtout le constat d'une époque, les années 80 étaient l'âge d'or du hard-rock qui dominait une bonne partie de la planète avec la pop et aujourd'hui, tout n'est que rap et autre musique de wesh! "Rock Forever" était donc perdu d'avance mais que c'est bon de vivre ces heures insensées où l'on entendait de la vraie bonne musique. Come on feel the noize!


La Dernière maison sur la gauche [Version longue non censurée]
La Dernière maison sur la gauche [Version longue non censurée]
DVD ~ Garret Dillahunt
Prix : EUR 11,70

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mouais, 21 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Dernière maison sur la gauche [Version longue non censurée] (DVD)
Comment faire du neuf avec du vieux? Les remakes sont tellement à la mode qu'il va devenir difficile de déceler les oeuvres légitimes des copies, reboots ou remakes!
Pour ceux qui ont vu l'original d'il y a quarante ans, vous ne trouverez pas beaucoup de changements. Pour les autres, ceux qui découvrent un classique "revisité", il y a un côté glauque indéniable et on voudrait être à la place des parents de la jeune Mary pour exercer notre légitime droit de vengeance! Alors le final devient jubilatoire mais d'une telle mollesse qu'on s'ennuie ferme... je ne parler du dernier plan ridicule qui est pourtant la somme de toutes les attaques et de toutes les frustrations.
Autrement, le film se déroule comme on l'imagine aisément : il n'y a pas de vraie surprise. Tout est prévisible. On se demande juste à quelle sauce les adolescentes vont êtres mangées et comment les parents vont se venger de ce qui vient de se produire.
Filmé sans originalité avec des longueurs, "La Dernière Maison Sur La Gauche" est un film qui se laisse néanmoins regarder parce qu'on se prend au jeu et on veut savoir comment tout s'enchaîne dans ce film convenu dont l'agressivité et la violence sont parfois rudes. Parions néanmoins que quelques adolescents y ont vu un fantastique film où ils sursautent à chaque plan!


1942
1942
par Max Gallo
Edition : Broché
Prix : EUR 7,30

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le début de la fin pour l'Allemagne, 18 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1942 (Broché)
Une fois de plus, Max Gallo parvient à nous faire revivre avec brio la guerre et ce nouveau tome consacré à la 2ème guerre mondiale est tout aussi réussi que les précédents.
Toutefois, c'est parfois très rapide, trop rapide pour celui qui veut des informations pointues. Comme ses prédécesseurs, "1942" survole l'Histoire en racontant les grandes lignes de ce qu'il faut surtout retenir. Pour tout le front de l'est, lisez Antony Beevor, il a écrit deux excellents ouvrages sur la campagne de Russie (sans parler du tout nouveau "La Seconde Guerre Mondiale", ouvrage énorme de mille pages). Pour la collaboration, "La France De Vichy" de Robert O. Paxton, Stanley Hoffmann et Claude Bertrand est un très bon ouvrage. Bien entendu, Max Gallo n'est pas là pour plonger dans le détail et ce n'est pas forcément utile de connaître le moindre mouvement de troupe au centimètre près! Par contre, on sent bien que le conflit qui intéresse l'auteur, c'est ce qui se passe ici, chez nous et en Europe. Le conflit dans le Pacifique n'est qu'une vague évocation à travers le conflit de Midway et Max Gallo ne compte que les bons résultats de la marine américaine face à la flotte de l'empereur du Japon. Dommage car il y a matière à raconter une facette de cette guerre destructrice moins connue ici. L'académicien rate l'occasion de faire un bouquin plus complet et de rendre le conflit totalement mondial et non juste européen.
Hormis ces défauts, lire Gallo est toujours un plaisir et "1942" n'échappe pas à ce plaisir!


Les Bidochon, Tome 21 : Les Bidochons sauvent la planète
Les Bidochon, Tome 21 : Les Bidochons sauvent la planète
par Christian Binet
Edition : Album
Prix : EUR 10,95

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Binet a encore du génie, 18 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Bidochon, Tome 21 : Les Bidochons sauvent la planète (Album)
Je retrouve le Binet qui m'a fait hurler de rire avec les tomes 15 et 16 mais depuis, c'était en dents de scie (particulièrement le tome consacré à la voyance, le moins inspiré de tous les albums). Il y avait la téléphonie, le web, la société de consommation qui étaient passés au crible avec toute la verve de ce brave Christian. Des idées sympathiques qui aboutissaient à des albums néanmoins pas totalement réussis avec d'excellentes idées puis d'autres quelconques.
Mais le tome 21 est arrivé et Binet a trouvé un sujet qui a une portée fantastique pour Robert et Raymonde car l'écologie est un imbroglio de contradictions permanentes (la preuve avec le tri sélectif) mais avec ce buté de Robert, ça devient en plus vraiment amusant. Du dilemme de la barquette de carottes râpées qui influe sur la vie des peuplades lointaines menacées par le réchauffement climatique en passant par la maison écolo et le co-voiturage, il y a vraiment de quoi se marrer un vrai bon coup car c'est un problème qui nous touche tous et surtout qui nous emmerde tous parce que notre obole est plus significative qu'autre chose à l'échelle mondiale quand d'autres pays polluent ouvertement en s'en cognant le coquillard. Et de ce constat, Binet sort quelques cases et quelques situations magiques dont il a le secret! Tout n'est pas au niveau des premiers albums, particulièrement le final mais cet album est le meilleur depuis une quinzaine d'années. Entre Raymonde, totalement convaincue de ce qu'il faut faire pour l'environnement et Robert, aussi bête que d'habitude qui ne saisit ni la portée de ce qu'il faut faire ni l'impact de ce qu'il fait, on touche parfois au sublime. Vivement le prochain tome!


Skyfall
Skyfall
Prix : EUR 1,29

28 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enorme, 10 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Skyfall (Téléchargement MP3)
Enfin un thème qui rend honneur à 007! Après plusieurs films où la chanson principale était hors contexte (comme le technoïde "Die Another day" de Madonna), loin de ce que l'on attend pour l'agent secret, voici finalement Adèle qui arrive avec ce "Skyfall" d'une grande classe.
Non contente d'avoir une voix superbe, la jeune chanteuse a écrit une chanson qui rend hommage à James Bond (avec le producteur Paul Epworth qui a également composé et écrit) : du mystère, un texte avenant, de la puissance et de la délicatesse... on revient aux origines du mythe avec les grandes chansons comme "Goldfinger" et il y a fort à parier que ce nouveau titre, respectueux et où tout a été compris pour ce qu'est un thème 007 sera l'un des classiques de la saga. Le succès d'Adèle est amplement justifié et celui de "Skyfall" également (84,000 ventes en moins de deux jours en Angleterre) tant la jeune chanteuse semble être quelqu'un qui a compris ce qu'était la musique!


Miserere
Miserere
par Jean-Christophe Grangé
Edition : Poche
Prix : EUR 8,60

4.0 étoiles sur 5 Pas déçu du tout!, 6 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Miserere (Poche)
Est-ce le meilleur Grangé? Je ne sais pas mais en tout cas, il démarre plus rapidement. Habitué aux lenteurs de l'auteur, je me disais que "Miserere" prendrait bien une centaine de pages à se lancer mais non, finalement, le ton est donné rapidement, l'intrigue se déroule rapidement. Un élément permet de deviner rapidement une partie de la fin du bouquin toutefois mais ne gâche pas le plaisir de la lecture
Moins sombre que "Le Serment Des Limbes", "Miserere" ne bénéficie pas de tous les rebondissements que j'attends de Grangé mais quand même, quelle histoire! Deux flics devenant partenaires autour de crimes étranges tournant autour de la junte chilienne et d'enfants de chorales, c'est bien trouvé. Grangé, comme à son habitude, trouve toujours de quoi enrichir son discours et sort des explications intéressantes sur nombre de sujets comme le fameux "Miserere" ou bien sur l'avènement de Pinochet mais il est toujours aussi prolixe et se perd en longues phrases descriptives qui, à la longue, n'apportent pas grand-chose hormis une sensation de remplissage. Je trouve qu'il s'agit du point faible de l'auteur. Il y a certes un vocabulaire riche mais c'est vite redondant.
Pour un roman bâti sur une trouvaille minuscule et commandé par la maison d'éditions de l'auteur, j'ai trouvé ça plutôt bien construit. La fin rapide (et pas nécessairement crédible, puis le côté "Comte Zaroff" est moyen) laisse un peu sur la faim du lecteur, il y a aussi certains aspects un peu trop rapidement expédiés (le Cameroun, la chère Arménie de Kasdan,...) mais c'est un roman fait sur le pouce après l'éprouvant "Le Serment Des Limbes".
Si vous aimez ce que fait Grangé, parions que vous aimerez ce roman également, en attendant l'adaptation cinématographique prévue avec Joey Starr dans le rôle de Volokine. Et là, d'un coup, j'ai peur et je me dis que quelque part, il y a un fou qui veut faire passer Didier Morville pour un policier d'origine russe! Le mystère du septième art...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20