Profil de Walterjovi > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Walterjovi
Classement des meilleurs critiques: 748
Votes utiles : 2722

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Walterjovi
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Cathares
Cathares
par Patrick Weber
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une bonne histoire, 24 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cathares (Poche)
Patrick Weber gagne à être connu : il a écrit une petite intrigue à partir d'un fait minimaliste - un coup de téléphone - amenant le personnage central à tout abandonner pour retrouver l'auteur du coup de fil ce qui le poussera à enquêter sur un secret bien gardé.
Le style est clair, efficace mais il est évident qu'il manque un petit quelque chose à Weber pour devenir un meilleur auteur. Tout est bien en place, les personnages développés comme il le faut mais il y a cette petite étincelle qui fait défaut pour transformer un bon roman en excellent roman. Toutefois, j'ai pris beaucoup de plaisir à faire une virée en pays Cathare et la lecture de ce livre vaut le détour, avec un peu d'ésotérisme, de secret séculaire et de trouvailles bien documentées.


Litteul Kevin - tome 10 - Litteul Kevin 10
Litteul Kevin - tome 10 - Litteul Kevin 10
par Coyote
Edition : Album
Prix : EUR 12,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un album familial!, 18 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Litteul Kevin - tome 10 - Litteul Kevin 10 (Album)
Fan de la saga, ce dixième tome, je l'attendais de pied ferme avec deux promesses tenues : le mariage de Hulk et une visite en Ecosse sur les traces des "ancesters" de Chacal. Ces deux fils rouge occupent d'ailleurs la majorité de l'album mais qui s'en plaindra? Le style décapant de Coyote est omniprésent, toujours drôle sans être vulgaire (comment tester un appareil pour renforcer la masse musculaire tout en le détournant de sa fonction première avec Nounours) et surtout d'une grande richesse pictural. Le travail abattu par Coyote est impressionnant, il y a un niveau de détails énorme et chaque case est un fourmillement d'idées. C'est également dans cet album qu'il y a le plus de motos, ceux qui souhaitaient en voir davantage ne seront pas déçus! Il y a également un léger cross-over avec l'apparition de Mammouth et du Gros lors du mariage de Hulk et d'Agnès, celle-ci étant la soeur de Mammouth. Voilà pourquoi j'ai commencé cette notation en parlant d'album familial : le Club est un noyau familial, tout finit par graviter autour de ce vivier à poilus et autour du Sli-Bar!
Et pour le dessin en lui-même, Coyote, ben, c'est Coyote, c'est chiadé, c'est magnifiquement fait, les personnages sont toujours aussi bien déssinnés. Il a atteint une maîtrise totale de son style qui est revenu à beaucoup moins d'arrondis que pendant la période des "Voisins du 109". Et ce dixième tome, pour moi, est l'un des meilleurs, ds plus aboutis, des plus drôles depuis le tome 5! Vivement le prochain!!


Texas Chainsaw [Version intégrale]
Texas Chainsaw [Version intégrale]
DVD ~ Alexandra Daddario
Prix : EUR 9,99

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vengeance!!, 12 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Texas Chainsaw [Version intégrale] (DVD)
Soyons clair : Leatherface n'effraie plus grand-monde. Hormis le film de 1973 qui était terrifiant, les séquelles n'étaient pas à la hauteur tandis que les préquelles assuraient bien. Ici, c'est une suite directe du film de Tobe Hooper même si les incohérences scénaristiques sont énormes pour ces années entre le premier massacre et la reprise du film moderne, ici.
Agressif sans être aussi violent que les deux préquelles (malgré quelques scènes plus sauvages), ce "TCM" en 3D a joué sur le relief pour se vendre mais ce n'est qu'un gadget et hormis quelques rares plans bénéficiant des largesses de ce format, c'est absolument inutile. Voir le film à l'ancienne ne change rien. Leatherface est destiné à se venger, il n'est plus ce pantin travesti parfois et n'a pas envie de rire, quelques personnes en font les frais d'ailleurs avec quelques meurtres bien fait mais les effets "physiques" sont mieux réussis que les CGI parfois dégueulasses. Pour le bodycount, ce n'est pas négatif, il y a de la tripe.
Pour l'histoire, pourquoi pas? Juste que c'est très mal géré dès l'écriture avec des invraisemblances aberrantes. En faire abstraction, c'est se faire plaisir en visionnant juste un film qui se veut une relecture complémentaire du film de Hooper en prolongeant l'histoire de 1973 jusqu'à nos jours. Ce "TCM" n'arrive pas à la cheville de son illustre et légendaire aîné mais j'ai pris du plaisir à voir la tronçonneuse faire son office sur des tocards. Cassé par la critique et les fans, il vaut néanmoins le détour et ne sera jamais pire que "Next Generation" qui était une insulte totale à la franchise! Donnez-lui une chance.
Des caméos sympa du Leatherface d'origine, de Marylin Burns et de Chop Top, ça n'apporte rien mais ça fait plaisir! Gunnar Hansen est pas mal en vieux grigou du clan!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 31, 2014 8:04 PM CET


The lord of steel live
The lord of steel live
Prix : EUR 10,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Décevant, 4 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The lord of steel live (CD)
Manowar est définitivement en chute libre depuis trop longtemps. "The Lord Of Steel" a vaguement remis le navire à flot mais ce mini-LP achève définitivement la louable tentative de cet album de heavy-metal honnête à défaut d'être grandiose.
Autant le dire, Manowar semble être devenu franchement mou du genou sur scène. Eric Adams n'a plus la possibilité de chanter aussi haut qu'à la belle époque et le rythme des titres semble un peu faible parfois. Pire, le mixage de ces six morceaux (rendons quand même hommage au groupe qui a mis uniquement des chansons jamais parues sur un de leurs albums live, il n'y a donc que de l'inédit) est hasardeux, pas très heureux et ne rend pas hommage ) la puissance de Manowar.
En attendant "Kings Of Metal MMXIII" qui sera probablement aussi bancal et inutile que le nouvel enregistrement de "Battle Hymns" (les ultimes preuves que le groupe est malheureusement complètement fini), "The Lord Of Steel Live" fait le tampon de faible manière. Les américains finissent mal leur carrière.


White House Down [DVD + Copie digitale]
White House Down [DVD + Copie digitale]
DVD ~ Channing Tatum
Prix : EUR 10,00

15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Oui mais bon, 3 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : White House Down [DVD + Copie digitale] (DVD)
Si vous avez vu "La Chute De La Maison Blanche", vous trouverez ce film de Emmerich bien plus gentil. Moins nocif et moins agressif malgré quelques chargeurs vidés, ce film met trente longues minutes à démarrer. Chaque personnage ayant le charisme d'une biscotte sans beurre et comme l'action se devine aisément à l'avance, on se retrouve avec un produit US typique, bourrin comme Emmerich sait les pondre, pas désagréable du tout mais aussitôt vu, aussitôt oublié. A toujours vouloir placer un plan de cette baraque depuis "Independance Day", Roland Emmerich a décidé d'y tourner carrément dedans, en faisant ainsi de cette bicoque le personnage central d'un actionner sans cervelle mais amusant. J'ai regardé, j'ai apprécié comme un bonbon mais aussitôt avalé, aussitôt disparu!


Pop Redemption
Pop Redemption
DVD ~ Julien Doré
Prix : EUR 9,99

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Scream for me Hellfest, 31 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pop Redemption (DVD)
Moi qui suis fan de métal, j'ai apprécié cette comédie qui n'est pourtant pas si amusante que cela. J'ai apprécié que le genre que j'aime (mais pas de groupes aussi extrêmes que ceux du black-metal) ne soit pas trop montré comme le repaire de monstres sacrifiant des vierges! Juste une bande de copains aux préoccupations très quotidiennes qui les poussent jusqu'au Hellfest et certains gags valent le détour, tandis que je me suis demandé ce qu'Alexandre Astier faisait ici tant il est en roue libre.
Un film parfois bruyant, au scénario maladroit mais qui offre de vrais bons moments. C'est déjà plus authentique que tous les grosses comédies remplies de vedettes françaises comme "les seigneurs" et qui sont un bide du début à la fin!


Astérix chez les Pictes - 35
Astérix chez les Pictes - 35
par Didier Conrad
Edition : Relié
Prix : EUR 9,95

14 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Moribond, 31 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Astérix chez les Pictes - 35 (Relié)
Certains ont déjà tout dit : que le achier des charges est rempli, qu'il ne manque rien sur le fond avec les pirates, le banquet, le dessin convenablement imité... oui, c'est vrai, Uderzo avait planté la série avec albums terribles comme celui avec l'extra-terrestre qui était le pire. Mais peut-être que les nouveaux ont eu la pression de leur vie en devant accoucher du nouvel album du Gaulois : c'est bien fait mais pas amusant! Il y a quelques trouvailles qui m'ont fait sourire mais c'est faible, faible, faible. Rien que les bulles de Mac Olloch qui baragouine n'importe quoi m'ont fait pleurer tellement c'était hors-propos.
Bref, au bénéfice du doute, je me dis que c'est un galop d'essai mais si le prochain est comme celui-ci, il faudra enterrer Astérix pour de bon!


L'Intégrale Des Albums Studio (Coffret 13 CD)
L'Intégrale Des Albums Studio (Coffret 13 CD)
Prix : EUR 42,78

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parfait, 5 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale Des Albums Studio (Coffret 13 CD) (CD)
Tout est dans le titre. L'intégrale studio (à peu de choses près) de l'un des plus grands chanteurs francophones dont le vers le plus insignifiant ferait la plus belle prose des artistes d'aujourd'hui. Jacques, tu manques!


Mon oncle Benjamin [Édition 35ème Anniversaire] [Édition 35ème Anniversaire]
Mon oncle Benjamin [Édition 35ème Anniversaire] [Édition 35ème Anniversaire]
DVD ~ Jacques Brel
Prix : EUR 19,99

10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Amusant, 5 octobre 2013
Voici un film touchant et impertinent. Jacques Brel, irrévérencieux, libertin et coquin, mène ce chef-d'oeuvre à la fois drôle mais aussi grave, racontant ce qu'étaient les campagnes de France au XVIIIème siècle, crevant la dalle alors que les seigneurs s'autorisaient tout en se remplissant la panse. Avec quelques vedettes en arrière-plan comme Rosy Varte, Robert Dalban ou bien Bernard Blier, Jacques Brel parcoure donc les campagnes pour détrousser les pucelages, vider les barriques de vin et se moquer d'une bourgeoisie qu'il considère comme un affreux mal sans prévenance pour la santé.
Paillard, comique et aussi dramatique, "Mon Oncle benjamin" est de ces comédies qui vivent malgré les années. La musique, signée de Grand Jacques ainsi que de l'indéfectible François Rauber, apporte une belle touche également en faisant perdurer le musicien qui sommeillait dans la belgitude de Brel. A découvrir et redécouvrir!


Dream Theater - Inclus DVD
Dream Theater - Inclus DVD
Prix : EUR 15,99

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mi-figue mi-raisin, 2 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Qu'y a-t-il de nouveau chez Dream Theater? Quasiment un quart de siècle de carrière discographique et voici un douzième album studio éponyme, peut-être censé représenter ce qu'est absolument le groupe musicalement. Peu importe d'ailleurs car il y a tant de groupes qui ont un disque éponyme, pourquoi DT? Puis il ne faut pas se leurrer : après tant d'années, la créativité d'un groupe n'est plus aussi efficace et ce "Dream Theater" n'est que la suite logique des disques sorti depuis 2005 par Petrucci & co. Reprenant de nombreux aspects musicaux déjà couverts par des titres anciens, on se retrouve avec un disque classique et parfois prévisible ("The Enemy Inside", "Along For The Ride", "The Looking Glass" ou bien "The Bigger Picture" à un certain degré) mais pas désagréable pour autant. Dream Theater fait la musique que l'on connait et attend de lui, ni plus ni moins. On peut noter qu'il s'agit de l'un des albums du groupe où l'étalage technique est est moins présent malgré quelques parties évidemment folles. L'album compte deux instrumentaux (une première) et un unique titre épique d'une vingtaine de minutes dont le final d'une rare beauté est certainement la belle réussite du disque. Morceau à tiroirs, "Illumination Theory" est un étalage de style, un digest de DT malgré un break central à l'introduction ratée. L'album représente une fusion de tous les styles abordés depuis "Octavarium" à travers des chansons somme toute simples parfois pour un groupe si alambiqué. Quant à ceux qui entendent des influences Rush ou Symphony X ici, ce n'est pas mon cas car je ne suis pas assez familier avec ces groupes pour m'en apercevoir tout comme il faut écouter Muse pour s'apercevoir d'un quais-plagiat sur "Never Enough". Dream Theater n'a jamais caché ses influences même si c'est parfois gênant ("Surrounded" et "Sugar Mice" de Marillion). Le groupe est ainsi, une éponge rendant parfois bien, parfois trop brutalement ses influences.
Le véritable souci est la batterie selon moi, qui regrette toujours l'absence de Mike Portnoy que Mike Mangini remplace très bien mais celui-ci n'a pas su créer de parties de batterie séduisantes. Il ne semble être qu'une machine au son infect. L'arrivée de ce nouveau membre n'a pas changé la donne - DT fait ce qu'il fait de mieux - et il ne semble être qu'un exécutant. Ceux qui pensaient que le départ de Portnoy, générallissime dirigeant le groupe d'une manière un peu autoritaire, allait changer les choses doivent en être pour leur frais. "A Dramatic Turn Of Events" a vaguement fait croire qu'un peu de changement pouvait se produire mais au final, il s'agit vraiment de la vision de John Petrucci et de Jordan Rudess (le pianiste semble un peu absent de cet album d'ailleurs), le guitariste signant presque tous les textes (un seul texte de John Myung) et se coltinant encore la production.
"Dream Theater" n'est donc pas l'album éponyme que l'on pouvait rêver d'entendre mais n'est pas honteux, loin de là car il y a d'excellents moments, de bonnes chansons mais ce n'est pas démentiel. Si DT avait sorti cet album à la place de "Falling Into Infinity", il aurait mieux été apprécié mais il manque définitivement quelque chose pour que cet album décolle fortement et devienne une référence pour un groupe légendaire.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 20, 2013 7:36 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20