Profil de Walterjovi > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Walterjovi
Classement des meilleurs critiques: 733
Votes utiles : 2778

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Walterjovi
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Formula Vol. 1
Formula Vol. 1
Prix : EUR 20,89

4.0 étoiles sur 5 Che bonita!, 9 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Formula Vol. 1 (CD)
Des mélodies entêtantes et toute la beauté du bachata sur un disque. "La Diabla" est un hymne fantastique et c'est une musique parfaite pour rêver ou bien emballer! Le soleil de la République Dominicaine qui débarque dans les oreilles, idéal pour les jours de gisaille. Un must! Aventura est mort, vive Romeo Santos!!


Texas Chainsaw
Texas Chainsaw
DVD ~ Renée Zellweger
Prix : EUR 4,91

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Infect!, 28 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Texas Chainsaw (DVD)
Malgré un scénario de Kim Henkel qui a co-écrit le premier film de 1974, ce quatrième volet est une catastrophe sans nom! Production fauchée, réellement sans le sou, faisant penser à une série Z en permanence, qui entretient peu (pas) de rapport avec le matériau d'origine de Tobe Hooper et qui n'est pas amusant à défaut d'être effrayant! Une monstrueuse daube d'un niveau si mauvais que chaque copie de ce truc devrait être détruite! Même le pire "Vendredi 13" est un chef-d'oeuvre comparé à ce... truc! Rien n'est à sauver ici, surtout pas Leatherface, réel travesti passant son temps à couiner et à pleurnicher comme une lavette.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 8, 2014 11:35 AM MEST


Paranormal Activity 4 [Version longue non censurée]
Paranormal Activity 4 [Version longue non censurée]
DVD ~ Kathryn Newton
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 7,34

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le moins bon, 22 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paranormal Activity 4 [Version longue non censurée] (DVD)
Tout est dans le titre que j'ai donné : ce quatrième film de la saga est le moins bon. L'effet de surprise est émoussé, impossible de se prendre au jeu comme pour la première fois mais on passe son temps à scruter les recoins, à observer si des objets bougent, si des lumières s'estompent, si quelqu'un marche à une heure incongrue. Bref, même si on attend le dénouement avec impatience, on guette l'arrivée à pas de velours du démon.
Afin d'apporter un peu de nouveauté (ou de changement dans la continuité), plus de caméras de surveillance mais des webcams savamment disposées. La qualité est identique toutefois, n'attendez pas de la HD.
Pour le scénario, une famille lambda va avoir fort affaire avec le démon qui va s'insinuer jour après jour chez eux sournoisement par l'entremise de... je ne dirais pas qui au cas où vous n'avez pas encore vu le film. Il va quand même falloir faire de gros efforts pour renouveler le genre qui s'essouffle totalement ici à force de redite mais on peut espérer un cinquième film vu les belles rentrées d'argent faites par "Paranormal Activity 4" (les moins bonnes de la série toutefois). Espérons que ça soit plus stressant parce que là, ce n'était qu'un vague frisson.


Envole-moi
Envole-moi
Prix : EUR 1,29

2.0 étoiles sur 5 Pas pour moi, 13 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Envole-moi (Téléchargement MP3)
Rajeunir un classique de Jean Jacques Goldman pour combler l'absence insupportable d'un artiste incontournable, pourquoi pas? Sauf que rien ne vaut un original face à une reprise (l'inverse est vraiment rare). Bref, j'écoute toujours les disques de JJG mais pas ce titre ni l'album qui va avec!


Because We Can
Because We Can
Prix : EUR 0,69

5.0 étoiles sur 5 Ils peuvent encore!, 9 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Because We Can (Téléchargement MP3)
Depuis la sortie du "Greatest Hits" de 2010, Bon Jovi s'est fait oublier. Rien de tel pour faire parler de soi et il y a fort à parier que ce tubesque "Because We Can" va faire couler de l'encre car hormis son potentiel séducteur immédiat évident (refrain à la mélodie douce et chatoyante, rythme allant avec taillé pour faire taper des mains en concert puis idéal pour faire chanter les fans), c'est surtout son côté accessible qui va faire grincer des dents. Oui, Bon Jovi est un groupe de pop rock depuis bien longtemps, même si la frontière entre pop et rock était plus distincte auparavant. Ne cherchez donc pas de grosses guitares comme pour "Hey God", "King Of The Mountain" ou "Come Back" (un vague relent de Queen sur l'erstaz de solo), ici c'est un titre d'une forte douceur, taillé pour les charts, rythmé, entraînant et qui séduira probablement nombre de fans ayant suivi le Bon Jovi des années 2000. Le texte plus que positif est évidemment le coin de ciel bleu dans la grisaille et probablement inspiré puis dérivé par le "yes we can" de Barack Obama. Ceux qui ignorent l'évolution du groupe (métamorphose pour certains) depuis "Keep The Faith" n'aimeront probablement pas.
Bref, c'est un Bon Jovi hyper-pop qui surprend par l'accessibilité de sa musique. Ceux qui ont entendu le dernier Richie Sambora en solo (très années 60/70 et très inspiré par Hendrix, Beatles,...) et les deux chansons de Jon Bon Jovi pour "Stand Up Guys" vont se demander comment tout cela réunit donne "Because We Can"!Un vrai caméléon le Jon...


Dredd [Blu-ray]
Dredd [Blu-ray]
DVD ~ Karl Urban
Proposé par odyssees-numeriques
Prix : EUR 8,49

10 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 I am the law, 6 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dredd [Blu-ray] (Blu-ray)
Après le très carton-pâte film avec Sly, il fallait revenir aux bases de Dredd : un univers sale, méchant avec un juge ne faisant aucun humour et appliquant la loi sans hésitation ni état d'âme. "Dredd" est une réussite de ce point de vue. L'assaut sur Peach Trees est dénué de poésie, de la part du juge ou bien des habitants aux ordres d'une folle furieuse dirigeant un gang hargneux. C'est gore régulièrement, avec des fusillades bien senties et pas de bavardages inutiles. Un actionner comme on les aime.
Par contre, je trouve que le futur ressemble assez à ce que l'on aujourd'hui en terme de mode. Même la ville, hormis ces gigantesques immeubles, semble assez identique aux grosses cités US. Ce futur-là ne me semble pas assez sale et pourri. Et ce qui fera peut-être grincer des dents, c'est la relecture des motos et du costume. Si la combinaison est assez bien, la moto, ben, je la trouve nulle. Le Lawgiver est un peu léger aussi, il manque de style.
Mais bon, hormis cela, ce "Dredd" est un film sérieux, et ressemble à "The Raid" dans sa progression. C'est parfois furieux et c'est cool. Drokk it!!


Concerto Suite for Electric Guitar and Orchestra in E Flat Minor Op.1
Concerto Suite for Electric Guitar and Orchestra in E Flat Minor Op.1
Prix : EUR 8,99

5.0 étoiles sur 5 Somptueux, 5 janvier 2013
Après douze ans à créer des albums de hard-rock néoclassique, Yngwie a trouvé le temps (et l'inspiration) pour composer sa première symphonie entièrement classique où sa guitare remplace le violon soliste de l'orchestre philharmonique de Prague. Cette composition de douze mouvements aborde différents styles, majoritairement baroque et Yngwie parvient même à placer des extraits de ses propres compositions antérieures comme des ponts, des références. La guitare se place aisément et Malmsteen tente de remplacer le premier violon mais ses interventions, souvent très justes, n'ont pas le génie d'un Itzhak Perlman ou d'un yehudi Menuhin. Pourtant, le guitariste s'en sort remarquablement bien (il a enregistré ses parties dans son studio trois mois après l'enregistrement de l'orchestre) et si certaines parties sont composées, de nombreuses autres sont juste le fruit de l'envie de l'instant, de l'improvisation, que ce soit en électrique ou en acoustique.
Du puissant "Icarus Dream Fanfare" au sautillant "Presto Vivace", du délicat "Sarabande" au furieux "Cavallino Rampante", ce "Concerto Suite" est une réussite totale. Rarement le suédois avait été si inspiré et l'attente pour un tel travail valait totalement la peine. Un régal!


Live Animal
Live Animal
DVD ~ Yngwie Malmsteen
Prix : EUR 12,07

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Live!! et Live Animal, 1 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live Animal (DVD)
La note convient mal. Quatre étoiles, c'est uniquement parce que le concert est de qualité, que la liste des chansons est plutôt sympathique et que le son est plutôt bon (trop de plans d'Yngwie par contre, juste des miettes pour le groupe). Par contre, il s'agit uniquement de la vidéo "Live!!" sortie en 1998 présentée en format DVD. Donc, si vous possédez ce concert depuis plusieurs années, faites l'impasse ici. Un changement de nom grossier ne saurait vous abuser... et ce subterfuge peu respectueux des fans mérite une seule étoile!


Live At River Plate
Live At River Plate
Prix : EUR 15,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dispensable, 20 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live At River Plate (CD)
Vingt ans que le groupe n'avait pas sorti un album live! Pourtant, il y a des produits en vidéos depuis,comme "No Bull" ou "Stiff Upper Lip Live" mais pas de disque. Il faut dire que le dernier album en concert d'AC/DC, "Live", est un monument du genre. Outre un son phénoménal, la liste des chansons, variée, est formidable. Deux éléments qui ne sont pas d'actualité pour ce "Live At River Plate"..
Tout d'abord, l'aspect totalement mercantile de l'objet est affreux. La pochette est hideuse (mais le livret et l'objet sont jolis) puis la vidéo de ce concert est sortie depuis plus de dix-huit mois! Ce double album est donc seulement là pour combler la très longue attente entre chaque disque du groupe mais AC/DC a-t-il eu un droit de regard? Parce que si "Live" manquait d'unité (parce qu'avec différents shows" et des chansons non couplées), c'était bien son unique défaut. Que penser de ce mixage mal ficelé où l'on entend avec peine Malcolm et son irrésistible guitare? Que dire à propos de Brian Johnson qui accumule dangereusement les années désormais et dont la voix rocailleuse peine régulièrement? Puis comment justifier à nouveau les débordements de "The Jack" où Angus fait son éternel strip-tease (ce qui a un sens en vidéo mais avec uniquement le son, c'est réellement désuet) puis de "Let There Be Rock" et ses trop longues dix-huit minutes! Voilà un tir étiré jusqu'à plus soif alors qu'il y avait matière à placer deux chansons plutôt que rallonger ce classique!
AC/DC a vraiment trouvé sa zone de confort (pas de prise de risque pour la set-list avec "Let There Be Rock" et "Back In Black" plébiscités pour huit titres!) mais sait encore faire parler la poudre avec une armée de classiques que beaucoup de groupes rêveraient d'avoir, puis avec un public argentin très chaud, qui chante et fait la fête pendant tout le concert. Ca peut toujours être mieux et "Live" et "If You Want Blood You've Got It" sont nettement plus réussis. Columbia presse le citron AC/DC avec un album décent mais sorti si tard par rapport à la vidéo du même concert que c'en est vraiment gênant! En plus, la version allemande contient trois titres bonus de 2003 : "What's Next To The Moon", "If You Want Blood (You've Got It)" puis "Rock N' Roll Ain't Noise Pollution". Ils ont de la chance les fans d'outre-Rhin! Bref, pas le meilleur témoignage live du gorupe même s'il y a d'excellents moments.


Spellbound
Spellbound
Prix : EUR 8,99

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Envoûté, 5 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spellbound (Téléchargement MP3)
Après le très décrié "Relentless" sorti en 2010, Yngwie se devait de réagir ou la deuxième division allait l'accueillir. Après le départ de Tim "Ripper" Owens pour des problèmes d'emploi du temps incompatible, Yngwie a finalement résolu la question : il se charge de chanter, en plus de la basse et de la guitare! Il n'est pas le meilleur chanteur du monde mais depuis si longtemps qu'il chante en concert "Red House" et "Purple Haze" puis même sur ses propres albums depuis "Seventh Sign" en 1994, il fallait que ça arrive. D'abord abonné aux titres plus bluesy, Yngwie a pris confiance en ses capacités et pousse de l'organe sur trois chansons ici. Un projet qui lui tenait à coeur et qu'il concrétise enfin pour ne plus être juste guitariste mais homme-orchestre.
L'unique vrai problème de ce nouvel album n'est pas Yngwie qui s'est transformé en Remy Bricka du métal, c'est le son. Une fois de plus, le son d'un album d'Yngwie est décevant, en parti à cause d'un mixage où la guitare est si devant qu'elle couvre trop le reste. Puis il y a cette batterie électronique! Exit patrick Johansson, welcome to the machine! Rien que la présence de cette affreuse batterie électronique perturbe le plaisir d'entendre la nouvelle offrande du suédois, le charleston étant toujours aussi immonde! On sent bien qu'il s'agit d'une production sans le sou, presque au rabais! Devin Townsend produit des disques au son impeccable et puissant pour trois fois rien alors pourquoi Yngwie n'y arrive-t-il pas? Avec un vrai batteur et un mixage plus subtil, tout le monde gagnerait au change! "Spellbound" sonne au final comme une maquette très bien produite mais c'est tout de même mieux que le son infect de "Relentless" avec ces titres au son fluctuant suivant s'il y a ou non un vrai batteur et de quand date l'enregistrement.
Pour la composition, c'est du Yngwie sur facture, sans mauvaise ni bonne surprise. "Spellbound" est majoritairement instrumental (trois chansons uniquement sur treize titres) et Malmsteen se permet même une certaine fantaisie en proposant les très courts "Electric Duet" (1'34) puis "Turbo Amadeus" (1'12), le premier étant un titre trentenaire jamais exploité (puis qui sonnait bien mieux à l'époque, un comble pour une actualisation) et le second une relecture de la "Symphonie n°25" de Mozart (il sert également d'introduction à "From A Thousand Cuts"), avec un motif déjà utilisé pour "Overture 1622" sur l'album "Magnum Opus" en 1995! Pas bien nouveau...
La réelle nouveauté (si l'on peut dire ainsi) est une incursion plus prononcée dans les ambiances bluesy. Ayant déjà tenté ce style avec une certaine réussite ("Bad Blood" sur "Seventh Sign", "Blue" sur "Alchemy" et des titres plus groovy tel "Bedroom Eyes" sur "Eclipse"), on sent donc une volonté d'aller plus avant dans cette direction mais c'est encore un style minoritaire ici puisque le néoclassique est toujours la composante principale. Pourtant, "Let's Sleeping Dogs Lie", "Iron Blues" ou bien un bout de "High Compression Fugue" prouvent à quel point Yngwie pourrait tenter un disque dans ce style bluesy, peut-être même avec panache.
Néanmoins, le guitariste est toujours aussi doué pour jouer et parvient à créer quelques tours de force comme ce long "Majestic 12 Suite 1,2 & 3" (neuf minutes) qui va encore faire plancher les wannabes en herbe et dont les vidéos vont inonder youtube! Mais parvenir à écrire et assembler dans une composition des arpèges tous plus fous les uns que les autres ne font de grands titres pour autant. Il faut dire que depuis nombre d'années, l'impact de ce style de jeu a fortement diminué et pour ceux qui comme moi suivent Yngwie depuis longtemps, il y a fort à parier que cette nouvelle livraison ne soit pas plus impressionnante que cela. On reste subjugué par les capacités techniques du suédois mais depuis quand n'a-t-il pas sorti un instrumental ahurissant? Il y a eu "Caprici Di Diablo", "Relentless" ou bien "Baroque & Roll" pour les années 2000 mais si ces titres sont des casse-têtes, peut-on parler de bonnes compositions, créativement parlant? Comme s'il avait définitivement fait le tour de la question. Par contre, ce n'est pas mauvais, juste sans réelle surprise pour le fan depuis longtemps. Le métier parle mais "Spellbound" n'est pas bouleversant. Un disque supplémentaire dans la lignée des dernières livraisons de Malmsteen où Yngwie joue avant tout pour lui et sa guitare, sans l'envie réelle de proposer une véritable chanson mais plutôt une succession de plans qui laissent baba pour la technique déployée, à défaut de toucher le coeur. Le génie du suédois s'est volatilisé et il faut tout de même être vraiment fan pour écouter le disque entier! En tout cas, je trouve cet album meilleur que "Relentless" qui hésitait entre chansons et instrumentaux, puis surtout qui était un capharnaüm pour la production! "Spellbound", à défaut d'avoir le son du siècle, possède une unité et une direction bien précise. C'est déjà ça!

MAJ - 2 MOIS APRES : Totalement anecdotique! Je n'écoute plus du tout cet album. Le peu de charme de certains titres semble avoir totalement disparu à l'écoute qui devient ennuyeuse, au mieux ou même désagréable parfois. Un disque qui figure sans problème dans les cinq moins bons essais du suédois.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 20, 2014 11:13 AM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20