undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Hugues > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Hugues
Classement des meilleurs critiques: 161.155
Votes utiles : 17

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Hugues

Afficher :  
Page : 1
pixel
Manifeste pour le vin naturel
Manifeste pour le vin naturel
par Antonin Iommi-Amunategui
Edition : Broché
Prix : EUR 7,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 confusionniste, 20 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Manifeste pour le vin naturel (Broché)
Il est regrettable que l'auteur s'entiche outre mesure dans son manifeste d'un "anarchiste ontologique" aussi confus que Hakim Bey (Peter Lamborn Wilson), l’inventeur américain de la notion de TAZ (Temporary Autonomous Zone), pour défendre la cause du vin naturel. On croit plutôt qu'une telle référence dessert la noble cause de vignerons qui veulent produire un vin vrai ainsi que des relations sociales authentiques.
Dans le même temps, l'auteur milite pour la reconnaissance officiel du vin naturel, donc pour plus de règlements ; allez donc chercher une cohérence dans un tel manifeste !
A part ça, je souhaite à tous de boire du vin naturel et de refuser comme un poison tous les vins dangereusement trafiqués qui encombrent les rayons des supermarchés !


Debord : Le naufrageur
Debord : Le naufrageur
par Jean-Marie Apostolidès
Edition : Broché
Prix : EUR 28,00

10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Inanité, 19 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Debord : Le naufrageur (Broché)
Jean-Marie Apostolidès, tintinologue bien connu, se penche ici sur la vie de Guy Debord mais s'il semble aisé pour un psycho-sociologue de broder sur la vie supposée d'un héros de BD, cela demande bien d'autres qualités pour faire revivre un être humain aussi complexe que Guy Debord. L’auteur semble persuadé d’avoir tout compris de son sujet en plaquant sur cet être de chair, de sang et de passion une grille de lecture tirée de ses manuels psychologiques. Ce faisant, on a plutôt affaire avec ce livre à l'histoire désincarnée d'un pantin fabriqué de toutes pièces par l'auteur. Non, ce livre n'est pas la biographie incontestable de Guy Debord car il contient trop de contresens sur son œuvre et trop d'affirmation hypothétique sur ce qu'a pu être sa vie.
Je conseillerais donc plutôt au lecteur curieux de savoir qui était vraiment Guy Debord de lire la somme rassemblée en 2006 sous le titre "Œuvres", chez Gallimard, collection « Quarto », somme reconnue comme une réussite éditoriale.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 7, 2016 3:00 PM CET


Le premier ghetto ou l'exemplarité vénitienne
Le premier ghetto ou l'exemplarité vénitienne
par Alice Becker-ho
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 vanité, 29 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le premier ghetto ou l'exemplarité vénitienne (Broché)
La « démonstration » est peut-être lumineuse (comme dit l’éditeur) mais il faut attendre l'avant-dernière page de cet ouvrage (p. 112) pour que l’auteure nous révèle – si l’on peut dire – que le mot ghetto désigne « une concession réservée à une communauté étrangère à titre de résidence », hypothèse assez peu éloignée de celle donnée par le Littré au XIXe siècle, comme le reconnaît benoîtement l’auteure. De plus, on ne voit pas où se trouve « l’exemplarité vénitienne » du « premier ghetto » (1516) puisque, comme l'indique encore l'auteure, un quartier juif similaire existait cinquante plus tôt à Francfort (p. 108). On s’interroge alors sur la pertinence d’un tel ouvrage : veut-on nous faire comprendre que le ghetto de Venise n’était aucunement le ghetto de Varsovie (quatre siècles plus tard sous le régime nazi) et que ce même mot recouvre dès lors des sens différents selon les époques ? De l’art d’enfoncer des portes grandement ouvertes !


Haute époque
Haute époque
par Jean-Yves Lacroix
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 insignifiant, 23 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haute époque (Broché)
On pouvait s’attendre à un livre enjoué racontant les aventures éthyliques de l’auteur et de Guy Debord (décidément à la mode depuis cette grande exposition à la BnF !) mais non, ici rien de drolatique ni de vivant. L’auteur nous raconte avec complaisance ses bonnes affaires de marchand de livres anciens, les turpitudes de son métier et ses cures de désintoxication alcoolique. Pas de quoi intéresser le lecteur à moins qu’il ne se passionne pour des cancans bien parisiens et de très petits riens. Cette "Haute époque" est décidément bien minuscule !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 4, 2014 1:59 PM MEST


Debord, etc.
Debord, etc.
par 13 bis
Edition : Broché

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 inutile, 3 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Debord, etc. (Broché)
L'auteur anonyme nous livre ses réflexions personnelles sur Guy Debord au moment où ce dernier connaît, avec une exposition à la Bibliothèque nationale de France, une grande notoriété mais comme il le dit lui-même page 97, le plus important dans le titre de son ouvrage n'est pas "Debord" mais "etc.".
Autant dire que le lecteur reste sur sa faim et qu'il vaut mieux lire Debord lui-même plutôt que les commentaires assez dérisoires d'un anonyme.


La Bataille du vin et de l'amour : Comment j'ai sauvé le monde de la parkerisation
La Bataille du vin et de l'amour : Comment j'ai sauvé le monde de la parkerisation
par Alice Feiring
Edition : Broché

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 amour et humour, 13 mars 2011
Alice Feiring raconte avec verve sa découverte et sa recherche des vins naturels, à savoir des vins qui ne subissent aucune transformation par les produits chimiques (une liste horrifique de ces produits introduits dans cette boisson nous est d'ailleurs donnée !). Du raisin jusqu'à la mise en bouteilles, ces vins sont élevés dans toute leur authenticité, bien loin des honteuses et dangereuses manipulations qui ne visent qu'à satisfaire (si l'on peut dire) un goût mondialement standardisé. A lire avant de boire sainement et intelligemment.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 25, 2016 7:13 AM CET


Visages de l'avant-garde : 1953
Visages de l'avant-garde : 1953
par Collectif
Edition : Broché
Prix : EUR 14,20

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Présentation de l'éditeur, 29 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visages de l'avant-garde : 1953 (Broché)
Écrit à diverses périodes et à plusieurs mains, « Visages de 'l'avant-garde » retrace l'''histoire et les conceptions du mouvement lettriste de 1945 à 1953.
Par ses conclusions, ce document émane de l'''aile radicale du lettrisme -'' Serge Berna, Jean-Louis Brau, Guy Debord et Gil J Wolman -'' qui, après sa rupture avec Isidore Isou en novembre 1952, s'''est rassemblée en une Internationale lettriste (1952-1957).
Chronologiquement, il prend place après le numéro 2 de la revue « Internationale lettriste » (février 1953) et aurait dû être ensuite enregistré à trois voix, rythmé par des poèmes et chœurs lettristes.
« Visages de l'''avant-garde » était resté inédit jusqu''à ce jour.

Édition établie et annotée par Jean-Louis Rançon.


Page : 1