undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de lectrice anglophone > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par lectrice anglo...
Classement des meilleurs critiques: 3.072
Votes utiles : 159

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
lectrice anglophone

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Us: A Novel
Us: A Novel
par David Nicholls
Edition : Relié
Prix : EUR 15,84

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Douglas, Connie et Albie sont dans un bateau..., 14 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Us: A Novel (Relié)
ou plutôt dans l'Eurostar pour faire un "grand tour" des capitales européennes , avec en toile de fond un mariage sur le point de s'effondrer. Jusqu'à là, je suis d'accord avec l'auteur et je dis "Donnez- nous les mêmes émotions que dans l'excellent "One Day" ou le même ton doux-amer de "Starters for Ten". Non, il faut qu'il tombe dans des clichés et dans des personnages et des situations totalement stéréotypés. Et c'est quoi ce titre ridicule? Et cette manie qu'ont des écrivains maintenant d'ajouter " A Novel" ?
Je sais que les personnages ne sont pas "pour de vrai" mais on a envie de donner un bon coup de pied à cet ado gâté et une bonne leçon sur les responsabilités de mère et d'épouse à cette Connie et de dire à Douglas d'arrêter ses "grands discours" pompeux. L'auteur n'a jamais réussi à ce que je m'intéresse à leur sort.
On a l'impression que David Nicholls cherche avant tout un producteur hollywoodien. Je dis "Bonne chance, messieurs les producteurs , vous avez du pain sur la planche !!"


The Last Runaway
The Last Runaway
par Tracy Chevalier
Edition : Broché
Prix : EUR 10,19

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Catégorie -- lecture d'été, 8 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last Runaway (Broché)
Vraiment, Tracy Chevalier nous avait habitués à autre chose. J'ai lu tous ses romans et celui-ci est faible à côté des autres. Quelle pauvreté dans le vocabulaire et la structure des phrases, aucune originalité dans le style! Des longueurs dans les descriptions du "patchwork"; par moment on a l'impression de lire une revue de "loisirs créatifs" au lieu d'un roman. Point positif -- un rappel historique sur la fuite des esclaves et les lois de l'époque, rappel qu'elle aurait pu approfondir.


Karitas, Tome 1 : L'esquisse d'un rêve
Karitas, Tome 1 : L'esquisse d'un rêve
par Kristín Marja Baldursdóttir
Edition : Poche
Prix : EUR 8,40

4.0 étoiles sur 5 Une artiste dans un pays de fjords et de volcans, 22 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Karitas, Tome 1 : L'esquisse d'un rêve (Poche)
Style très original, je dirais même unique. L'auteure mélange avec beaucoup de talent les évocations des oeuvres de l'artiste Karitas -- ses aquarelle, dessins, collages -- avec les dures réalités de sa vie de femme et de mère et sa relation avec son beau Viking de mari. Style très dense aussi, pas de dialogue, et avec des références culturelles pas toujours faciles. J'aurais voulu comprendre pourquoi il y a toutes ces références aux points cardinaux avec ou sans lettres majuscules --"le poète du Nord," "la ferme de l'est".
Je recommande ce beau roman mais en ce qui concerne les romans scandinaves que j'ai lus récemment, je préfère ceux de la norvégienne, Herbjorg Wassmo.


Instructions for a Heatwave
Instructions for a Heatwave
par Maggie O'Farrell
Edition : Broché
Prix : EUR 7,76

3.0 étoiles sur 5 Secrets de famille, 27 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Instructions for a Heatwave (Broché)
Toute la famille Riordan, d'origine irlandaise vivant à Londres, cache des secrets qui vont se dévoiler pendant une vague de chaleur de l'année 1976. Les personnages sont attachants mais l'intrigue n"est pas totalement maitrisée par l'auteure, surtout quand le dénouement dépend d'une révélation fortuite. On peut passer un moment agréable avec ce roman -- je l'ai lu pendant un vol long courrier -- mais je ne mettrai pas d'autres livres de cette auteure sur ma liste de priorités.


Birdsong
Birdsong
par Sebastian Faulks
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Août 1914 - août 2014, 15 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Birdsong (Broché)
L'anniversaire du début de cet épouvantable conflit. Comme j'ai déjà dit sur votre site, des romans comme celui-ci sont absolument nécessaires pour pour leur rôle de témoignage . Mais pour moi Birdsong n'est pas le meilleur roman sur la Première Guerre Mondiale, ni le mieux écrit. Mes voix vont vers la trilogie "Regeneration" de Pat Barker, "A Long, Long Way" de Sebastian Barry ou "Three day Road" de Joseph Boyden. Sebastien Faulks nous a présenté quelques scènes d'un grand impact émotionnel, la veillée d'armes avant la Bataille de la Somme, le retour le soir pour l'appel, une poignante accolade entre ennemies, l'hommage à l'incroyable résistance physique et morale de ces soldats . L'auteur aurait pu mieux conserver cet impact en abrégeant certaines scènes .
Pour moi ce qui n'a vraiment pas "marché" dans ce roman c'est la partie "love story". Les scènes "chaudes" ?? Moi, je dis "Bof!!" Les personnages ?? On n'a pas d'empathie pour la jeune bourgeoise, Isabelle, car ses motivations ne sont pas décrites avec crédibilité et à la fin du roman le personnage change complètement de registre. Et pourquoi l'auteur a inventé une enfance "difficile" pour le héros? Je n'ai pas vu de lien avec la suite. Par contre le personnage de Jack est décrit avec beaucoup de sensibilité; il vit, il évolue devant nos yeux; il nous émeut au plus profond de nous-mêmes.;
Après une première partie à Amiens juste avant la guerre et une deuxième partie pendant la guerre où l'auteur décrit en détail la guerre "souterraine" menée dans des tunnels, l'auteur ajoute une troisième partie dans les années 1970. Elizabeth, jeune femme de cette époque semble être là uniquement pour véhiculer un message.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 12, 2014 6:31 PM MEST


Butcher's Crossing
Butcher's Crossing
par John Williams
Edition : Broché
Prix : EUR 12,81

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre, 16 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Butcher's Crossing (Broché)
de la littérature de l'Ouest américain et de la littérature tout court. Je suis tombée par hasard sur ce roman car je ne connaissais pas cet auteur. Si on parle avec insistance de certains auteurs américains pour le Prix Nobel comme Philip Roth ou Don DeLilo, John Williams l'aurait mérité amplement, mais, lui, est mort d'emphysème en 1994.
Will Andrews, jeune homme de bonne famille de Boston quitte Harvard (Harvard College à l'époque) et débarque à Butcher's Crossing, bourgade du Kansas à la limite des immenses territoires de l'Ouest où le bison est encore (mais pour combien de temps?) roi. Il investit son argent dans une expédition vers une vallée luxuriante quasi mythique dans les montagnes du Colorado où un certain Miller, chasseur de bisons, a vu un troupeau d'au moins cinq mille têtes. Will se compare à ces explorateurs du 15ème siècle qui partent vers l'inconnu, vers leurs rêves les plus fous. Tel un chevalier des épopées du Moyen Age Will "traverse" épreuve sur épreuve avant d'atteindre son but, avec comme apothéose une "boucherie" !
L'auteur développe les grands thèmes de la littérature -- l'Homme face à la Nature, l'Homme face à son destin, le voyage initiatique, la découverte de soi, la fin de l'innocence . . .
Ce que j'ai surtout aimé dans ce roman, c'est le rythme des phrases; parfois des paragraphes se déroulent devant nous en vagues successives comme l'herbe des prairies du Kansas, parfois en poésie pure comme devant le spectacle primitif et paradisiaque d'une vallée perdue et inviolée. En lisant ce roman vous aurez peut-être comme moi, le souffle coupé.


Doors Open
Doors Open
par Ian Rankin
Edition : Broché
Prix : EUR 10,53

5.0 étoiles sur 5 "The best laid plans of mice and men...", 16 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Doors Open (Broché)
Mike Mackenzie, Scottish software businessman and art lover, should have mulled over these words by Scotland's favorite poet and national hero before getting himself involved in the heist of some art treasures from an Edinburgh museum warehouse on "Doors Open Day".
Ian Rankin's detective novels traditionally feature John Rebus -- divorced, alcoholic, depressive -- all this just too familiar. So, I was quite taken up with this stand-alone novel. Mike is involved in some criminal activity, but he has our sympathy and I, for one, just want him to get off "scot-free"!
The novel is fast-paced and the dialogues are excellent. OK; there are some stock characters but no detective story is complete without them. I suppose the novel is even more enjoyable for readers who know Edinburgh. As a detective novel it well deserves 5 stars.


The House at Tyneford: A Novel
The House at Tyneford: A Novel
par Natasha Solomons
Edition : Broché
Prix : EUR 9,47

2.0 étoiles sur 5 Décevant, 11 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The House at Tyneford: A Novel (Broché)
Comme point de départ, deux idées intéressantes, à l'arrivée, une déception.
Premier thème: L'exil. Nous sommes en 1938 à Vienne. Pour échapper à la menace hitlérienne, Elise Landau, jeune fille juive d'une famille d'artistes et intellectuels, va partir en Angleterre avec un visa de domestique.(situation qui a réellement existé dans la famille de l'auteur) La soeur d'Elise, Margot et le mari de celle-ci, savant réputé, ont des visas pour les Etats-Unis et les parents attendent également les leurs pour l'Amérique.
Deuxième thème: Le manoir. Cette maison a Tyneford a vraiment existé. Elle a été réquisitionnée par l'armée pendant la guerre et avec le village n'a jamais été rendue aux propriétaires.
On pouvait donc s'attendre à un roman authentique car enraciné dans l'histoire contemporaine et dans les traditions anglaises.
Ms Solomons avait de quoi faire un roman élégiaque avec en toile de fond la souffrance des juifs et dans un degré moins tragique un roman nostalgique sur la disparations d'une mode de vie basée sur la relation maître - domestique. J'aurais voulu voir plus de scènes intimistes comme celle de la Pâque juive ou une famille non pratiquante, voire athée, récite sans y croire les mots ancestraux et des scènes joyeuses comme la "pèche miraculeuse" sur les côtes anglaises mêlant aristocrates, domestiques, villageois et pêcheurs dans une ambiance bon enfant -- un monde sur le point de disparaitre.
Pourquoi donc tomber dans le roman sentimental sans subtilité et la médiocrité ? Face à notre Elise - Cendrillon deux soeurs tellement méchantes que cela devient risible et le dénouement tombe carrément dans l'invraisemblable.


Sacred Country
Sacred Country
par Rose Tremain
Edition : Broché
Prix : EUR 9,00

5.0 étoiles sur 5 Entre rèves et réalité, 9 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sacred Country (Broché)
Rose Tremain développe mieux que quiconque le thème de la quête, les aspirations, le décalage entre les rêves et la réalité. A propos de ce roman on peut trouver bizarre le fait de citer le grand poète T. S. Eliot, Prix Nobel de Littérature en 1948 et en même temps parler des chanteurs de "country music" comme Hank Williams ou encore Hank Snow mais tous ont en commun la capacité d'évoquer ce que T. S. Eliot appelle " the shadow". "Between the idea And the reality Between the motion And the act. Falls the Shadow." Cet ombre, ce trou que chacun essaie de combler -- voici pour moi, le thème principal de "Sacred Country". Mary, puis Marty, puis Martin poursuit entre 1952 et 1980 son désir profond de changer de sexe. D'autres personnages poursuivent, eux aussi, "un rêve impossible" dont Walter Loomis, garçon boucher dans le Suffolk puis chanteur à Nashville.
"Sacred Country " est un roman original , remarquable, écrit avec beaucoup de tendresse et nostalgie par une auteure au sommet de son art. Au début du roman on peut être un peu déconcerté par la structure mais à la fin, aux mains de cette auteure talentueuse tout se met en place.
Je recommande cette écrivaine qui a écrit également d'excellents romans historiques.


Mornings in Jenin
Mornings in Jenin
par Susan Abulhawa
Edition : Broché
Prix : EUR 8,05

3.0 étoiles sur 5 La Palestine : terre endeuillée, 8 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mornings in Jenin (Broché)
On peut lire le titre de ce roman aussi comme "Mourning" -- deuil. Il s'agit de l'histoire d'une famille palestinienne depuis 1941 jusqu'à 2002. Le roman débute par une très jolie scène dans un verger -- le jardin d'Eden -- condamné à disparaitre à jamais, et à partir de là, la famille doit faire face à la folie des guerres au Moyen Orient, le départ des populations comme réfugiés, les camps tristement célèbres, les tentatives de révolte, l'exil.
La famille de la narratrice principale a connu des tortures, des disparations, des morts violentes, et quand on n'en peut plus, la folie. Dans le camp de Jenin la narratrice, petite fille intelligente, choyée par son père connait avec lui, des matins privilégiés, chargés en émotion. Comme toutes les petites filles du monde entier elle joue à la poupée, se confie à sa meilleure copine, et fait des concours de saut périlleux et de roue !! Mais des menaces planent au dessus de leurs jeux innocents.
Comme souvent avec ce genre de livre, c'est très difficile de mettre un note. La souffrance du peuple palestinien n'a pas été souvent exposé dans la littérature, et Dieu sait si elle mérite de l'être. Au fur et à mesure que le roman se déroule on est de plus en plus dans l'exposé historique, voire philosophique et on perd en route l'émotion du début, remplacée par une intrigue artificielle. En ce qui concerne l'intrigue, justement, ce qui devait être au centre du roman -- l'histoire d'un enfant palestinien élevé par une famille israélienne n'a pas été traitée à sa juste valeur. Ms Abulhawa manque de maturité comme écrivain pour donner une dimension vraiment tragique au destin de David - Ismaël.
Je ne sais pas si l'auteure a écrit ce roman d'abord en arabe, puis traduit en anglais ou le contraire car, pour moi, les dialogues sonnent faux -- une autre raison pour mon relatif manque d'enthousiasme.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14