undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de Antoine Krieger > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Antoine Krieger
Classement des meilleurs critiques: 5.861
Votes utiles : 1541

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Antoine Krieger "antoine krieger" (Williamsburg, VA, USA)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Sur un art ignoré : La mise en scène comme langage
Sur un art ignoré : La mise en scène comme langage
par Michel Mourlet
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Un style, un souffle, 11 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sur un art ignoré : La mise en scène comme langage (Poche)
Je ne partage absolument pas les idées esthétiques de Mourlet. Il déteste le cinéma que j'adore: le cinéma muet sous toutes ses formes (expressioniste, Eisenstein, les surréalistes, Chaplin), Antonioni et Resnais. Seuls trouvent grâce à ses yeux les membres du carré d'as, constitué par Fritz Lang, Otto Preminger, Raoul Walsh et Joseph Losey. Cependant, il fait aussi l'éloge d'Ozu et de La Nuit Chez maud de Resnais.
Ce que j'admire dans ce livre, c'est un souffle, un style, une sincérité et une force de convictions qui forcent le respect.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 11, 2015 4:49 PM MEST


Houellebecq Economiste
Houellebecq Economiste
par Maris Bernard
Edition : Broché
Prix : EUR 14,00

8 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un recueil de platitudes ridicule, 15 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Houellebecq Economiste (Broché)
Grand admirateur de Houellebecq (sur lequel je prépare un article), j'attendais la lecture de ce livre avec impatience.
Il s'agit d'un pensum. Maris ne prend pas la peine de décrire (même succintement) les tenants et les aboutissants des différentes théories économiques qu'il présente. Il ne donne même pas les références exactes des écrits de Houellebecq.
Houellebecq, peintre et pourfendeur de l'horreur économique?
Mais cela fait des années qu'on le sait.
On finit même par se dire que Lindenberg allait plus loin dans Le Rappel à l'ordre.
Cela montre à quel point on est descendus...


Chroniques de Jérusalem - Fauve d'or  d'Angoulême - prix du meilleur album 2012
Chroniques de Jérusalem - Fauve d'or d'Angoulême - prix du meilleur album 2012
par Guy Delisle
Edition : Broché
Prix : EUR 25,50

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un compte-rendu honnête sur un séjour dans les Territoires, 14 octobre 2014
Je n'ai pas passé un an en Israël et dans les Territoires mais le court séjour que j'y ai fait a confirmé certains préjugés.
Ce que montre Delisle est exact: les expropriations, le harcèlement dans les check-points, la banalisation de la violence, la situation explosive à Hébron mais aussi la complexité de la société israélienne.
Le dessin est minimaliste, c'est vrai mais je crois que c'est un parti-pris.
En tout cas, je me suis reconnu dans ce que Delisle montre de son expérience et j'ai apprécié son sens de l'humour.
Une excellente bande dessinée.


Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ...: roman
Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ...: roman
par Christophe Donner
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une surprise, 25 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ...: roman (Broché)
Ce qui m'a surpris dans ce livre, c'est précisément que Donner a réussi la vie de deux producteurs et d'un cinéaste légendaires en un roman. Il insiste sur les failles, les blessures mais aussi l'énergie créatrice de ses personnages. Par ailleurs et à sa manière, c'est un chapitre de l'histoire du cinéma français que nous raconte Donner. Ce n'est pas un livre qui révolutionne l'écriture ou le style. Cependant, c'est en transformant ces prodcuteurs en héros de roman que Donner fait preuve d'une originalité tout à fait remarquable.


FAUX MOUVEMENT
FAUX MOUVEMENT
DVD ~ Rüdiger Vogler
Proposé par BERSERK MEDIA
Prix : EUR 5,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Et oui, Wenders peut aussi pondre un navet, 17 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : FAUX MOUVEMENT (DVD)
Vu ce film hier soir. Hormis le charme de Nastassja Kinski jeune, je ne vois pas l'intérêt de ce film. Il s'agit d'un film qui transpose Wilhem Meister de Goethe dans la RFA des années 1970. On y retrouve les thèmes de la solitude, de l'errance et de l'angoisse existentielle chers aux existentialistes. Seulement voilà, les dialogues sonnent creux et faux: on ne peut pas y croire une seconde et on s'ennuie comme un rat mort. Malgré la présence d'acteurs talentueux, on ne voit absolument pas où Wenders veut en venir... Pour voir une collaboration aboutie entre Wenders et Peter Handke, voir les sublimes Ailes du désir. Vous pouvez éviter ce film, vous ne perdrez rien sauf votre temps.


Monsieur Mani
Monsieur Mani
par A-B Yehoshua
Edition : Broché
Prix : EUR 21,75

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un roman intéressant, 21 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monsieur Mani (Broché)
Il faut bien admettre que le livre est un tour de force sur le plan littéraire. A travers cinq dialogues/monologues (les répliques d'un des locuteurs étant supprimées), Yehoshua nous raconte les destins de membres de la famille Mani Mani en remontant le temps. Le livre commence en 1982 en Israël au moment de l'invasion du Liban et se conclut à la moitié du 19e siècle, dans le contexte de la guerre d'indépendance des Grecs contre les Turcs. L'auteur évoque donc en arrière-fond différentes périodes de l'Histoire juive, comme par exemple les premiers congrès sionistes en Europe ou le mandat britannique. Enfin, comme les membres de la famille Mani sont évoqués par différents narrateurs, il plane donc un certain mystère autour d'eux. Un roman bien écrit et intéressant sur un plan stylistique.


Serge Daney
Serge Daney
par Olivier Assayas
Edition : Poche
Prix : EUR 9,95

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une déception, 31 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Serge Daney (Poche)
Il s'agit d'un numéro spécial des Cahiers du Cinéma consacré à Serge Daney et publié après la mort de ce dernier. Il est majoritairement constitué de témoignages: tout le monde s'accorde à dire que Daney était un grand penseur et un homme merveilleux. Vraiment? Tout cela sent l'écrit de circonstance à plein nez mais il est aussi vrai que l'exercice était périlleux dés le début. Ce n'est donc pas nécessairement la faute des auteurs. Les deux écrits republiés ici valant le coup sont la première chronique de Daney (consacrée à Rio Bravo d'Howard Hawks) et son dernier discours (pour le lancement de la revue Trafic à la Galerie du Jeu de Paume). Pour une bonne initiation à Daney, voir son interview fleuve avec Régis Debray disponible en DVD.


Macédoine 1900
Macédoine 1900
par Necati Cumali
Edition : Broché
Prix : EUR 23,40

4.0 étoiles sur 5 Chroniques d'un empire finissant, 26 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Macédoine 1900 (Broché)
Cette série de nouvelles se passe dans la Macédoine du début du 20e siècle. L'auteur y évoque les dures réalités du pays à cette époque comme les raids des comitadjis et les vendettas. Cependant, il y évoque aussi avec tendresse la beauté du pays et les membres de sa famille. On peut parler d'ambivalence à l'égard de ce pays. D'un côté, l'auteur rappelle le caractère multi-culturel de la société macédonienne de cette époque et montre qu'un certain "vivre ensemble" a été possible. D'autre part, il souligne avec tristesse la fragilité de cette société où l'on ne sait plus très bien qui représente l'ordre. L'atmosphère des nouvelles de ce recueil m'a rappelé celle du film Before the Rain. Un excellent livre pour qui s'intéresse aux Balkans


Walter Benjamin. : Histoire d'une amitié
Walter Benjamin. : Histoire d'une amitié
par Gershom Scholem
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

3.0 étoiles sur 5 Un document intéressant mais difficile d'accès., 18 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walter Benjamin. : Histoire d'une amitié (Poche)
Cet ouvrage constitue un document intéressant sur l'efferverscence des débats intellectuels dans les milieux juifs allemands des années 1920 et 1930. Toutefois, il est clair que Scholem écrit pour des 'initiés': il est évident que le lecteur qui n'a pas de solides notions de philosophie et de théologie juive s'y perdra. On retiendra le portrait d'un Benjamin, marxiste matérialiste mais obsédé par la métaphysique. Il est en cela une sorte de double de Scholem car celui-ci fut longtemps tourmenté entre son obsession pour les mathématiques et son intérêt pour un certain occultisme. En bref, un ouvrage fascinant mais à réserver à un public averti.


Querelle [Version intégrale] [Version intégrale]
Querelle [Version intégrale] [Version intégrale]
DVD ~ Brad Davis
Prix : EUR 19,99

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Et si on parlait du film???, 10 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Querelle [Version intégrale] [Version intégrale] (DVD)
Je suis assez ambivalent vis à vis de ce film. J'admire beaucoup la photographie expressioniste et je pense qu'il constitue une bonne synthèse de l'oeuvre de Fassbinder: le film est dans la continuation de Berlin Alexanderplatz (avec les interludes faites de citations littéraires), de Lola (intérieurs filmées avec des couleurs criardes, tout en lumières articificielles) et les films des débuts de Fassbinder (fascination pour la pègre). Il a aussi magnifié l'écriture de Genet: ce demi-monde est bourré d'artifices, de faux semblants et est marqué par une corruption généralisée. Et pourtant! Les dialogues font parler ces matelots en chaleur comme des moralistes proustiens et c'est lourd! On n'y croit pas une seconde. Si le film souligne l'artificialité des rapports sexuels, il en devient artificiel lui-même jusqu'à faire rire (pour passer le temps) ou pleurer d'ennui (quand on perd patience).
Il s'agit donc d'un film intéressant mais bourré de tics pénibles.
Voilà, on vous aura prévenu!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20