Profil de LALAIN > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par LALAIN
Classement des meilleurs critiques: 10.181
Votes utiles : 41

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
LALAIN

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Léviathan
Léviathan
par Paul Auster
Edition : Poche
Prix : EUR 6,10

3.0 étoiles sur 5 Sentiments partagés, 25 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Léviathan (Poche)
C’est mon deuxième Paul Auster après Brooklyn Follies et j’ai un peu les mêmes sentiments partagés après la lecture de ce Léviathan. Beaucoup de commentaires s’accordent pour qualifier le style d’Auster de léché garantissant une écriture soignée et fluide à ses romans. C’est plutôt agréable à lire c’est certain et puis ça cadre bien la plus part du temps aux types de personnage (des auteurs) qu’il met en scène et à l’ambiance générale. Le problème est qu’il y a quelque chose d’étourdissant au bout d’un moment qui fait que l’on décroche des personnages. Quelque chose dont je n’arrive pas vraiment à mettre le doigt dessus. Est-ce l’intrigue un peu extravagante qui perd en intérêt au fur et à mesure ? je m’autorise à ce propos une comparaison avec Philippe Djian dont je trouve l’approche autour de la composition d’un roman similaire avec le New-Yorkais : peu importe la crédibilité de l’histoire, la psychologie des protagonistes est plus importante. Est-ce trop de sentimentalisme, un manque de profondeur ? D’aucuns trouvent une métaphore sur la perte d’identité de l’Amérique de Reagan. Moi je trouve le raccourci un peu tiré par les cheveux. Je vois essentiellement une histoire d’amitié plus ou moins convaincante au fil des pages.
Pourtant je me répète c’est plaisant à lire mais les personnages ne sont pas assez touchants pour être entraînant de bout en bout.


Suite française - Prix Renaudot 2004
Suite française - Prix Renaudot 2004
par Irène Némirovsky
Edition : Poche
Prix : EUR 9,50

4.0 étoiles sur 5 Clairvoyant, 25 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Suite française - Prix Renaudot 2004 (Poche)
Dans ce roman inachevé, comprenant seulement 2 parties sur 5 initialement prévues, Irène dépeint ses contemporains français d’abord contraints à l’exode puis face à l’occupation de l’armée allemande. Elle offre un portait sans demi-mesure de ses congénères avec un incroyable discernement malgré le peu de recul historique des faits au moment de son écriture. L’analyse est mordante et acerbe tout en restant lucide.
Elle fait preuve aussi d’une étonnante lucidité et d’un pessimisme touchant lorsqu’elle décrit son avenir dans les notes rédigées à la fin du livre. On ne peut évidemment, vis-à-vis d’elle et de son œuvre, que regretter que son témoignage et sa vie furent interrompus par la barbarie et l’ignominie. Un texte subtile où l’auteure porte un regard clairvoyant sur son époque.


Le bûcher des vanités
Le bûcher des vanités
par Tom Wolfe
Edition : Poche
Prix : EUR 9,10

5.0 étoiles sur 5 Le maître de l'univers, 18 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le bûcher des vanités (Poche)
Grande fresque Newyorkaise où Tom Wolfe, par la mise en scène d’un yuppie des années 80 pris dans une incroyable descente aux enfers, passe à la moulinette Wall Street et les arcanes du pouvoir judiciaire, politique et médiatique américain. Wolfe s’amuse avec ses personnages à coup d’hypocrisie, de démagogie et de cynisme. Mais surtout, et c’est le plus intéressant, il est sans concession et sans tabou. Au-delà de l’aspect newyorkais, ce roman témoigne aussi d’une certaine époque dont le film « Wall Street » d’Oliver Stone sortit la même année se fait aussi l’écho, celle d’une période dorée et d’une certaine catégorie de nantis que l’on appellera en français les Golden boys. Wolfe approche aussi un des thèmes phare et récurrent de la culture américaine : le racisme. En essayant je pense d’être objectif, il aborde le cosmopolitisme de New-York et son communautarisme par ses ghettos. Aussi l’intrigue principale n’est qu’accessoire mais est suffisamment bien ficelée pour digérer l’énorme pavé. Je recommande au contraire de son adaptation cinématographique


Pour seul cortège
Pour seul cortège
par Laurent Gaude
Edition : Poche
Prix : EUR 7,00

2.0 étoiles sur 5 Fade et Superficiel, 23 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour seul cortège (Poche)
Je n’ai pas adhéré au mélange des genres : historique, lyrique et fantastique. J’ai vécu l’intrigue comme une sorte de road trip initiatique mais ne menant à rien tant il a été difficile d’accrocher aux protagonistes. Le bouquin pèche par manque de cohérence, difficile de se sentir impliqué ou de saisir les personnages de par leur comportement ambigu et à la psychologie sans réel profondeur. Cet œuvre ne participe en rien au mythe d’Alexandre le Grand. Trop superficiel.
C’est toujours facile et délicat de dénigrer un bouquin. Celui-ci a quelques belles phrases, et puis il faut respecter la masse de travail qu’il a représenté pour l’auteur. Mais pour ce Laurent Gaudé, je laisse volontiers ma part aux autres, sans regret !


Libra
Libra
par Don DeLillo
Edition : Poche
Prix : EUR 12,70

5.0 étoiles sur 5 Du très lourd, 16 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Libra (Poche)
Ce qui est évident c'est que Don Dellilo ne facilite pas la tache du lecteur. Le texte est dense et le récit en fonction des personnages est loin d'être linéaire chronologiquement, il faut un temps d'adaptation. Puis personnellement j'ai régulièrement du mal avec certains de ses dialogues que je qualifierai .... d'énigmatiques. Un Don Dellilo, ça se mérite! Est ce que cela signifie qu'il faut bien connaître l'affaire JFK pour apprécier Libra? Je ne pense pas que cela soit une obligation mais cela rendra la lecture un peu plus limpide et par conséquent augmentera le plaisir qu'on en retire. Voilà pour les côtés négatifs.
Une fois bien accroché on tourne les pages sans s'en rendre compte. Le point fort à mon sens est le magnifique portrait de Lee Harvey Oswald que développe Don, sorte de François Pignon la gentillesse en moins. Cet antihéros passera systématiquement à côté de sa vie, sans rien maîtriser ni même comprendre la portée de ses actes ou de ses rencontres. Ce livre n'est pas une énième version de ce qui a pu arriver ce 22 novembre, mais plus une série de portraits captivants des différents acteurs plus ou moins directs du complot, pour conclure en thriller, les scènes finales de l'assassinat étant une pure merveille d'écriture. Au delà des faits bruts on s'approprie le contexte, les éléments, les sentiments des protagonistes.
C'est maîtrisé jusqu'au bout, donc abouti. Du très lourd.


Le Royaume
Le Royaume
par Emmanuel Carrère
Edition : Broché
Prix : EUR 23,90

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'oeuvre d'une vie, 15 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Royaume (Broché)
Moi qui avait une piètre connaissance de cette période, j'ai vraiment adoré. C'est érudit tout en étant accessible et en évitant la vulgarisation. C'est écrit avec honnêteté et impartialité pour que l’intérêt du livre soit sauvegardé et que son dessein pleinement accompli, partagé sa réflexion intérieure à travers le portait de LUC. Le fait qu'EC parle un peu de lui ne me gêne absolument pas. Comme si c’était la première fois qu'un auteur parlait de lui dans un roman ?! Cet ouvrage est une grande source pour qui veut s'ouvrir l'esprit et parfaire ses connaissances sur la naissance du christianisme. Par son coté enquête d'historien et son texte non orienté malgré un thème sensible je trouve qu'EC réussi à nous embarquer dans son projet pendant les 630 pages.


Un jeune homme prometteur
Un jeune homme prometteur
par Gautier Battistella
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 une composition magistrale, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un jeune homme prometteur (Broché)
Il est difficile de parler de l'intrigue sans dévoiler des choses mais celle ci est bien amenée par une construction et un rythme idéalement calibré. La facilité aurait été de n'en faire qu'un thriller mais loin s'en faut. Le quatrième de couverture parle d'un texte ambitieux, je valide. J'ai adoré le style incisif et l'auteur a le sens de la formule, un régal.
On peut ne pas adhérer au personnage principal, mais il est subtilement décrit, mis en scène et surtout assumé jusqu'au bout. Et même si il a certaines idées ou reflexions bien arrêtées, ce personnage n'est pas l'auteur!
Je ne suis habituellement pas fan des scènes oniriques, mais ce sont ici les passages les plus enivrants.
Je trouve que c'est un premier roman maîtrisé du début à la fin dont le dernier tiers peut paraître longuet mais tout se remet en place au dénouement. C'est parfaitement abouti et magistralement composé.


Les Américains, tome 1 : Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945
Les Américains, tome 1 : Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945
par André Kaspi
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Apporte des réponses, 8 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Américains, tome 1 : Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945 (Poche)
Une épreuve que de condenser 340 années d’histoire en 340 pages ! Et pourtant c’est grandement réussi. André Kaspi expose tout ce qu’on est supposé attendre d’un tel sujet. Des thèmes qui font partie intégrante de l’histoire des États-Unis comme la religion, l’économie capitaliste, la ségrégation raciale, et la montée de l’impérialisme le tout avec chiffres et statistiques à l’appui.
C’est dense, parfois lourd du à certaines phrases un peu trop alambiquées à mon gout mais ça reste très digeste et surtout passionnant pour qui s‘intéresse à ce sujet.
C’est, je trouve, écrit avec beaucoup d’objectivité et Kaspi prend pas mal de recul sur chaque fait présenté. J’ai bien aimé aussi la mise en relief de certaines œuvres culturelles replacées dans le contexte historique.
Ce livre apporte des réponses sur l’identité de ce peuple qui fascine autant qu’on le déteste.


7
7
par Richard MONTANARI
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

3.0 étoiles sur 5 Pas mal, mais sans plus, 19 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : 7 (Poche)
Quatrième épisode de la série Byrne Balzano, l‘intrigue se situe de nouveau dans les badlands de Philadelphie. Un quartier dont Montanari ne donne toujours pas plus envie d’y passer ses vacances d’été.
Ce livre est un pure roman de genre et n’offre pas plus ni moins que ce que l’on attend de lui : suspens et action. Montanari maitrise bien son sujet. C’est haletant, plutôt bien ficelé et super bien rythmé. Mais voila ça s’arrête-la. La psychologie du duo de flic ne vaut pas grand-chose et surtout ne dénote en rien de tout ce que l’on peut voir dans la multitude de séries US du même style.
Donc un avis un peu mitigé. La course poursuite finale est bien réussie et la description du tueur assez fournie pour un coup, mais j’attendais plus de l’auteur et ce n’est certainement pas le meilleur de la série qui a besoin de se renouveler un peu. Je ne sais pas si je lirai le cinquième du coup.


Les Aventures de Tom Sawyer
Les Aventures de Tom Sawyer
par Mark Twain
Edition : Broché
Prix : EUR 9,95

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un grand plaisir, 10 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tom Sawyer (Broché)
Tom Sawyer aura bientôt 140 ans mais il n’a pas pris une ride et c’est avec beaucoup de bonheur que l’on suit les aventures de ce ptit bonhomme, sorte de Don Quichotte du Missouri un peu espiègle, et de ses amis.
Cette traduction de 2008 répond parfaitement à mon goût aux deux problématiques posées par le texte original de l’œuvre : adapter le langage parler du sud des Etats Unis de certains personnages ainsi que sa modernisation (ou plutôt actualisation) sans le dénaturer. Même si l’idée commune de penser que Tom Sawyer fut écrit principalement pour des lecteurs jeunes est largement répandue, rien dans l'écriture et les dire de Twain ne corrobore cette image fausse et cela malgré le populaire dessin animé diffusé par récré A2 dans les années 80. Non le roman peut autant s’apprécier par un adulte que par un adolescent et je trouve le récit beaucoup moins niais que tous les tomes d’Harry Potter réunis.
Ce roman nous rappelle que l’on a tous été un jour un enfant avec des rêves plein la tête et de la malice jusque dans les yeux. Une ode à l’aventure et la liberté représentant une certaine Amérique que l’on aime !


Page : 1 | 2 | 3 | 4