Profil de LALAIN > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par LALAIN
Classement des meilleurs critiques: 9.976
Votes utiles : 33

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
LALAIN

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Le Royaume
Le Royaume
par Emmanuel Carrère
Edition : Broché
Prix : EUR 23,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'oeuvre d'une vie, 15 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Royaume (Broché)
Moi qui avait une piètre connaissance de cette période, j'ai vraiment adoré. C'est érudit tout en étant accessible et en évitant la vulgarisation. C'est écrit avec honnêteté et impartialité pour que l’intérêt du livre soit sauvegardé et que son dessein pleinement accompli, partagé sa réflexion intérieure à travers le portait de LUC. Le fait qu'EC parle un peu de lui ne me gêne absolument pas. Comme si c’était la première fois qu'un auteur parlait de lui dans un roman ?! Cet ouvrage est une grande source pour qui veut s'ouvrir l'esprit et parfaire ses connaissances sur la naissance du christianisme. Par son coté enquête d'historien et son texte non orienté malgré un thème sensible je trouve qu'EC réussi à nous embarquer dans son projet pendant les 630 pages.


Un jeune homme prometteur: premier roman
Un jeune homme prometteur: premier roman
par Gautier Battistella
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 une composition magistrale, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un jeune homme prometteur: premier roman (Broché)
Il est difficile de parler de l'intrigue sans dévoiler des choses mais celle ci est bien amenée par une construction et un rythme idéalement calibré. La facilité aurait été de n'en faire qu'un thriller mais loin s'en faut. Le quatrième de couverture parle d'un texte ambitieux, je valide. J'ai adoré le style incisif et l'auteur a le sens de la formule, un régal.
On peut ne pas adhérer au personnage principal, mais il est subtilement décrit, mis en scène et surtout assumé jusqu'au bout. Et même si il a certaines idées ou reflexions bien arrêtées, ce personnage n'est pas l'auteur!
Je ne suis habituellement pas fan des scènes oniriques, mais ce sont ici les passages les plus enivrants.
Je trouve que c'est un premier roman maîtrisé du début à la fin dont le dernier tiers peut paraître longuet mais tout se remet en place au dénouement. C'est parfaitement abouti et magistralement composé.


Les Américains, tome 1 : Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945
Les Américains, tome 1 : Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945
par André Kaspi
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Apporte des réponses, 8 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Américains, tome 1 : Naissance et essor des Etats-Unis, 1607-1945 (Poche)
Une épreuve que de condenser 340 années d’histoire en 340 pages ! Et pourtant c’est grandement réussi. André Kaspi expose tout ce qu’on est supposé attendre d’un tel sujet. Des thèmes qui font partie intégrante de l’histoire des États-Unis comme la religion, l’économie capitaliste, la ségrégation raciale, et la montée de l’impérialisme le tout avec chiffres et statistiques à l’appui.
C’est dense, parfois lourd du à certaines phrases un peu trop alambiquées à mon gout mais ça reste très digeste et surtout passionnant pour qui s‘intéresse à ce sujet.
C’est, je trouve, écrit avec beaucoup d’objectivité et Kaspi prend pas mal de recul sur chaque fait présenté. J’ai bien aimé aussi la mise en relief de certaines œuvres culturelles replacées dans le contexte historique.
Ce livre apporte des réponses sur l’identité de ce peuple qui fascine autant qu’on le déteste.


7
7
par Richard MONTANARI
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

3.0 étoiles sur 5 Pas mal, mais sans plus, 19 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : 7 (Poche)
Quatrième épisode de la série Byrne Balzano, l‘intrigue se situe de nouveau dans les badlands de Philadelphie. Un quartier dont Montanari ne donne toujours pas plus envie d’y passer ses vacances d’été.
Ce livre est un pure roman de genre et n’offre pas plus ni moins que ce que l’on attend de lui : suspens et action. Montanari maitrise bien son sujet. C’est haletant, plutôt bien ficelé et super bien rythmé. Mais voila ça s’arrête-la. La psychologie du duo de flic ne vaut pas grand-chose et surtout ne dénote en rien de tout ce que l’on peut voir dans la multitude de séries US du même style.
Donc un avis un peu mitigé. La course poursuite finale est bien réussie et la description du tueur assez fournie pour un coup, mais j’attendais plus de l’auteur et ce n’est certainement pas le meilleur de la série qui a besoin de se renouveler un peu. Je ne sais pas si je lirai le cinquième du coup.


Les Aventures de Tom Sawyer
Les Aventures de Tom Sawyer
par Mark Twain
Edition : Broché
Prix : EUR 9,95

5.0 étoiles sur 5 Un grand plaisir, 10 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tom Sawyer (Broché)
Tom Sawyer aura bientôt 140 ans mais il n’a pas pris une ride et c’est avec beaucoup de bonheur que l’on suit les aventures de ce ptit bonhomme, sorte de Don Quichotte du Missouri un peu espiègle, et de ses amis.
Cette traduction de 2008 répond parfaitement à mon goût aux deux problématiques posées par le texte original de l’œuvre : adapter le langage parler du sud des Etats Unis de certains personnages ainsi que sa modernisation (ou plutôt actualisation) sans le dénaturer. Même si l’idée commune de penser que Tom Sawyer fut écrit principalement pour des lecteurs jeunes est largement répandue, rien dans l'écriture et les dire de Twain ne corrobore cette image fausse et cela malgré le populaire dessin animé diffusé par récré A2 dans les années 80. Non le roman peut autant s’apprécier par un adulte que par un adolescent et je trouve le récit beaucoup moins niais que tous les tomes d’Harry Potter réunis.
Ce roman nous rappelle que l’on a tous été un jour un enfant avec des rêves plein la tête et de la malice jusque dans les yeux. Une ode à l’aventure et la liberté représentant une certaine Amérique que l’on aime !


Dôme, Tome 2 :
Dôme, Tome 2 :
par Stephen King
Edition : Broché
Prix : EUR 22,30

3.0 étoiles sur 5 Le king ne force pas trop son talent, 17 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dôme, Tome 2 : (Broché)
Aucun changement notoire de direction par rapport au premier tome. Hormis Big Jim, les personnages sont trop minimalistes, et leurs relations simplistes, voire niaises pour susciter un quelconque intérêt. Finalement on comprend que King veut faire de la ville son personnage principal et aussi celui qu’il va mettre le plus en valeur. Son analyse sociétale fait d’ailleurs froid dans le dos. Son discours est assez pessimiste au vu de la manière dont il traite ces habitants. Les 18-25 ans sont tous de véritables crétins sans foi ni loi. Et les autres ne valent pas mieux, quand ils ne sont pas alcooliques, ils sont asservis et déconsidérés par leur lâcheté et leur ignorance.
Tout cela est un peu tiré par les cheveux et la fin, que je qualifierai de conclusion « à la Bernard Werber » n’arrange rien. Tout ça pour ça !
Je trouve que l’ensemble manque d’ambition même si King reste un maitre pour les scènes et les ambiances angoissantes. Alors que cela aurait pu devenir une alléchante étude de notre société moderne, le roman se cantonne à être un bouquin de genre. On pourrait s’aventurer à faire une comparaison vers le cinéma ou Dôme serait identifié à un bon vieux Blockbuster estival américain à la sauce Roland Emmerich où en dehors des effet spéciaux il n’y a rien à se mettre sous la dent. Je l'imagine très bien adapté ce roman d'ailleurs. Dans notre cas, King engrange les scènes spectaculaires ainsi que les morts violentes et à la fin c’est juste fatigant. Je l’ai connu plus inspiré.


Dôme tome 1
Dôme tome 1
par Stephen King
Edition : Broché
Prix : EUR 8,90

3.0 étoiles sur 5 Du Stephen King en roue libre, 17 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dôme tome 1 (Broché)
Comme toujours chez le King il y a une idée de départ, une accroche et ce roman ne déroge pas à la règle : enfermer toute une ville sous une cloche hermétique, pour voir ce que ça pourrait donner ! Et c’est ce petit côté pervers et voyeur dans cette idée qui donne fortement envie.
Malgré ce pitch très alléchant, j’ai été plutôt déçu de son exploitation. Il est clair qu’avec un tel postulat, King ouvrait comme une boite de Pandore puisque le roman aurait pu partir dans de multiples directions, aborder de nombreux thèmes assez excitants. Autant dire que non puisque King va brider l’histoire de façon assez drastique pour la situer à l’intérieur du dôme en occultant quasiment l’extérieur. Dès lors il se contente principalement d’étudier le bien et le mal, sujet récurrent dans sa biblio, et de compléter l’intrigue par des scènes d’action assez bien décrites mais avec un intérêt discutable au final. On voit bien que King veut reconstituer tout le microcosme d’une petite bourgade, ce qui l’oblige à gérer une multitude de personnages, pour la plupart vraiment trop stéréotypés pour être tous intéressants.
C’est donc sous un manichéisme ambiant assez lourd et il faut bien le reconnaitre parfois ennuyeux que se déroule ce premier tome où l’on se sent un peu frustré par moment par les quelques facilités et raccourcis dans le scénario pour conserver le cadre que King s’impose dans le traitement de l'histoire.
La seule satisfaction réside dans le suspens, qui fonctionne parfaitement, on veut savoir la suite ! Mais est-ce suffisant pour garantir une satisfaction de tous lecteurs pendant les 1600 pages des 2 tomes réunis, j’en doute.


Le rouge et le noir
Le rouge et le noir
par Stendhal
Edition : Relié

5.0 étoiles sur 5 Classique de la restauration, 7 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le rouge et le noir (Relié)
Loin de moi l’idée de me permettre de juger l’œuvre de Stendhal, reconnue par beaucoup comme un chef d’œuvre du romantisme. Roman que l’on a généralement découvert, et pour certains subit, au lycée, l’idée m’est venue de le revisiter bien après coup avec la maturité d’un adulte. Bien m’en a pris car j’estime que l’on est souvent trop jeune au moment ou on nous impose une telle lecture pour pouvoir en appréhender toute la portée.
Pour les non initiés, je conseille vivement, avant de se lancer, une petite révision du contexte historique par un rapide retour sur les notions et les termes inhérents à l’actualité politique de l’époque. Ceci afin de visualiser au mieux les enjeux et les luttes de pouvoir déclinés tout au long de l’intrigue entre les différents protagonistes affublés de substantifs plus ou moins obscurs sans une bonne connaissance de la restauration et de la révolution. Celaa n’empêche pas de suivre, mais ça gâche un peu le plaisir et perd de son intérêt.
N’étant pas vraiment un habitué, il m’a fallu quelques pages pour m’accoutumer complètement au style expressif de Stendhal, à son vocabulaire quelquefois vraiment désuet. Ce n’est certes pas aussi ardu que du Proust mais la lecture demande tout de même une certaine concentration.
J’avais peur de trop de mièvreries mais au final la description des sentiments est sans commune mesure impressionnante de profondeur.
Ça m’a conforté dans l’idée qu’il faut l’avoir lu, que mon prof de français avait raison. Mais malgré tout je persiste à croire qu’il faut un certain âge pour apprécier au mieux cet ouvrage à tous les niveaux et saisir l’évolution de Julien Sorel, d’abord absorbé par ses ambitions sociales démesurées pour finir par n’être qu’amour.


Et quelquefois j'ai comme une grande idée
Et quelquefois j'ai comme une grande idée
par Ken Kesey
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une épreuve mais quelle satisfaction !, 22 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Et quelquefois j'ai comme une grande idée (Broché)
Je me range du côté de ceux qui ont adoré. C'est une incroyable expérience inouïe de lecture, éprouvante, dure à initier, mais une fois bien arrimé on se retrouve embarqué dans un tourbillon de phrases, de pensées et de personnages tellement jouissifs que l'on regrette profondément d'arriver à la fin des 800 pages. Ok c'est un peu ardu par moment à suivre, de part le style et la construction complètement décousus, mais une fois rentré dans l'univers de Kesey les briques du puzzle s'assemblent de plus en plus intensifiant quasiment jusqu'à la rupture la dramatique du roman. Au vu du français utilisé, la traduction a certainement été une épreuve, mais est à mon sens à souligner pour sa qualité. Elle participe largement au plaisir que j'ai ressenti à la lecture. C'est dépaysant, original, touchant et même marrant par moment. Tout ça dans un roman qui vaut vraiment le coup de s'accrocher. Un sentiment d'assouvissement et de satisfaction est garanti au bout comme une récompense et même un peu de tristesse de devoir le quitter.


Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013
Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013
par Pierre Lemaitre
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jubilatoire au possible, 2 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013 (Broché)
D’accord, les personnages sont parfois un peu trop marqués, voire par moment stéréotypés, mais c’est écrit avec une verve et une telle gouaille que le texte est jubilatoire du début à la fin. L’intrigue, d’une grande fluidité est bourrée de scènes truculentes affutées de descriptions franchement réussies à grand coup de cynisme et d’humour noir, de phrases décapantes bien ciselées. D’ailleurs le ton employé réussi à faire passer cette histoire par trop sombre en une espèce d’opéra tragi-comique ou l’on croise des personnages hauts en couleur magnifiquement mis en scène. Cette véritable satire antimilitariste pourra tout de même en irriter quelques-uns par son manque de discernement sur les militaires, mais au final ça colle parfaitement avec le registre de l’œuvre dont le but premier n’est surement pas le recueil historique.
Ce n’est certes pas le chef d’œuvre du siècle, mais ce roman se déguste avec extrêmement de plaisir et a tous les atouts pour être et rester un grand roman populaire (dans le bon sens du terme). J’en redemande !!


Page : 1 | 2 | 3