Profil de Charles Swann > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Charles Swann
Classement des meilleurs critiques: 18.984
Votes utiles : 64

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Charles Swann (Paris)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Don Carlo [Blu-ray]
Don Carlo [Blu-ray]
DVD ~ Verdi
Prix : EUR 26,19

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille, 25 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Don Carlo [Blu-ray] (Blu-ray)
A quoi bon ajouter encore un commentaire tant il y en a déjà, allant comme d'habitude sur Amazon du plus pédant au plus naïf, mais tous justement élogieux ? J'imagine dans quel état émotif cette représentation a dû mettre les chanceux qui y ont assisté. Rien qui n'ait été dit sur la fabuleuse distribution vocale. Sommitale. Je ne vais pas ajouter mon commentaire sur Kaufmann et Harteros, pas plus que Hampson, ils n'en ont nul besoin. D'aucuns ont critiqué Saalminen dont la voix n'est plus tout à fait ce qu'elle fut, mais il apporte en contrepartie une richesse humaine qui n'appartient qu'à lui, et une présence physique, peut-être uniques dans ce rôle dans lequel des voix plus puissantes n'émouvaient pas tant. Superbe direction de Pappano, à la tête de l'orchestre que l'on sait. Belle mise en scène, sobre et sans chichis, accompagnant la musique plutôt que de chercher à la ré-inventer comme on le voit maintenant si souvent. Bref, le bonheur musical à l'état pur.


Wagner : La Walkyrie
Wagner : La Walkyrie
Prix : EUR 29,33

18 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La plus belle version récente, 24 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : La Walkyrie (CD)
Je suis un peu déconcerté par les avis mitigés, voire négatifs, que j'ai vus apparaître sur cette Walkyrie. Au reste, personne ne lui reproche la même chose. Au sein d'une discographie
particulièrement abondante, en CD puis en vidéo (l’œuvre est, il est vrai, difficile et exigeante, mais d'une beauté tellement fulgurante !) cette très belle interprétation me semble ce qu'on a fait de mieux dans la période récente. Le fait que pour la critiquer il faille la mesurer aux grandes (le mot est faible) versions des années 60, en est une preuve. Bien sur, qui approchera Solti avec le Philharmonique de Vienne et une distribution inimaginable (pour moi je crois la référence absolue), ou le Böhm de Bayreuth, trésors dans la discothèque de tout mélomane ? Sans oublier la sublime version de Keilberth (Bayreuth aussi) récemment reparue avec un remastering remarquable (quand même Ramon Vinay et Astrid Varnay...!). Depuis ces lointaines années, bien des versions ont vu le jour, aucune totalement convaincante à mon sens. Jusqu'à celle-ci, dirai-je en exagérant à peine.

Quel Siegmund peut égaler Vinay ? Sans doute aucun. Quel Siegmund peut se mesurer au James King des années 60 ? Kaufmann. Qu'on m'en trouve un autre (Vickers est d'une autre époque). Kaufmann a ses défauts, mais il a la voix, il a la puissance, il a l'intelligence, la chaleur et l'émotion, d'un très grand Siegmund. Oui, c'est bien un Wälsung, et il est digne de l'épée ! Quelle Brünnhilde peut se mesurer à Nilsson ? Stemme, et elle seule, tout le monde le sait. Et ce qu'elle fait ici est de toute beauté. Il a déjà été dit que sa scène de l'annonce de la mort était "d'anthologie". Puis une très belle Sieglinde (Kampe) et une magnifique Fricka (Gubanova). Reste Pape. Lui, il est vrai, n'est pas le plus convaincant de cet enregistrement, on se demande au reste si Wotan est vraiment un rôle pour lui. Il mène néanmoins un magnifique 3è acte et Dieu sait que les Wotan récents ne sont pas très marquants, en dehors de Bryn Terfel. Ses "adieux" sont particulièrement émouvants. Mais les sommets de Hotter sont encore loin. Bref, la présente distribution est la plus belle que l'on ait vue depuis fort longtemps, même si Pape est parfois un peu en retrait.

L'Orchestre du Marinsky s'en sort fort bien, même s'il n'est pas le Philarmonique de Vienne, vedette de l'enregistrement Solti, tant s'en faut. Reste la direction. La Walkyrie a été dirigée avec des tempi et des rythmes d'une incroyable diversité. Il y a eu la langueur et la lenteur extrêmes de Knappertsbusch, posant un vrai problème aux chanteurs, et il y a eu au contraire la rapidité et les fulgurances, voire la précipitation de Solti ou de Böhm, ou d'autres. Entre deux (comme toujours !) Karajan. La tendance actuelle est manifestement de ne pas se précipiter, de laisser la poésie immanente faire son œuvre d'envoûtement. Ce sont des conceptions radicalement différentes de l’œuvre. Les uns mettent en avant la violence omniprésente, celle de Hunding, celle de Fricka, celle de Wotan lui-même, et tout est alors effectivement fulgurant, il n'y a pas de quoi traîner. Au reste, les deux airs "héroïques" de Siegmund au premier acte, ne sont pas du genre que l'on prend langoureusement ! Les autres mettent plus en valeur la splendeur et la richesse orchestrales, l'immense poésie exprimée d'un bout à l'autre par les violoncelles qui semblent faire respirer les voix. L'on aime les savourer sans précipitation, comme un "droit à l'émotion" si j'ose dire. C'est aussi centrer le débat sur l'amour et non sur la violence: l'amour des deux tourtereaux du premier acte, l'amour de Siegmund qui refuse le Walhalla si sa "braütige Schwester" ne peut l'y accompagner, l'amour d'un père pour sa fille que pourtant il condamne. Certes de temps à autre on accélère, parce que la situation se tend, et la violence prend alors tout son sens et tout son relief. C'est, très clairement, le parti qu'a pris Gergiev, et je trouve qu'il le réussit vraiment bien. C'est la même attitude qui a été adoptée récemment par Barenboim à la Scala, ou par Rattle à Aix. On le leur a reproché à tous les deux, trop lent, trop mou, et j'en passe. Mais c'est tout de même l'une des clés de la beauté de l’œuvre.

Prochain épisode, la version du MET, imminente, qui sera certainement acclamée. C'est vrai qu'il y a Kaufmann (là on le trouvera bien), qu'il y a Bryn Terfel, qu'il y a une belle mise en scène. Hélas la direction est décevante (c'est du Levine). Mais surtout Deborah Voigt absolument pas à la hauteur de ce rôle si difficile. Et une Walkyrie sans une Brünnhilde plausible, c'est tout de même problématique. Sortira t'on en DVD la version de la Scala (avec le tandem infernal Stemme et W Meier) ? Ce serait un beau complément. Nous attendons aussi Marek Janowski, en version de concert lui aussi car il en a assez des mises en scène grotesques dont on nous abreuve, entre autres à Bayreuth.

En bref, version CD d'une représentation de concert (c'est vrai, cela nous prive d'une vidéo). La distribution est sommitale et la réussite vocale absolue. Bon orchestre, et un formidable chef. Que demander de plus ? Je me répète: probablement la meilleure version récente, et un grand moment d'émotion pour l'auditeur.

MB

PS J'ai volontairement omis ici d'évoquer la version Boulez-Chéreau, qu'il est déraisonnable de "comparer" à quoi que ce soit. Certainement pas les meilleurs chanteurs ni le meilleur chef, mais le centenaire, la magie de la mise en scène, l'extraordinaire cohésion de l'ensemble, ne se comparent à rien. Malgré ses 35 ans, cette version reste une lumière.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 15, 2013 11:54 AM MEST


Otello
Otello
DVD ~ James Levine
Prix : EUR 22,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveilleuse version, 2 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Otello (DVD)
Tout a été dit par d'autres sur cet enregistrement, qui fait partie des trésors. C'est admirable de bout en bout, l'émotion est là à chaque instant. Nul besoin de commenter sur les interprètes, foin des superlatifs. Peut-être un petit bémol sur Fleming, que l'on a déjà entendue avec une voix plus pure et une émotion plus authentique; mais ne lésinons pas, elle reste Fleming.
De belles et grandes versions d'Otello, la discographie n'en manque pas. Choisir "sa" référence n'a pas grand intérêt. Disons que celle-ci est admirable.


Otello [Blu-ray]
Otello [Blu-ray]
DVD ~ Giuseppe Verdi
Prix : EUR 31,07

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 On a vu mieux, 28 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Otello [Blu-ray] (Blu-ray)
C'est une plutôt belle interprétation d'Otello. Mais je ne partage pas l'enthousiasme d'autres commentateurs. S'il n'y a pas de reproche majeur à lui adresser, il n'y a vraiment rien qui suscite l'enthousiasme. Les voix des protagonistes sont de bonne qualité mais ne vous soulèvent pas. Il a été dit qu'Antonenko devenait la référence dans ce rôle, mettant fin à la "suprématie" de Domingo. C'est oublier un peu vite Vickers, et surtout c'est faire un classement hiérarchique dont le principe même est douteux. Qui plus est, ce sont des générations fort différentes. Après avoir écouté ce BD j'ai ré-écouté le premier duo d'amour du 1er acte avec Domingo et Netrebko. J'ai été immédiatement pris à la gorge par cette formidable présence vocale de Domingo, quant à la Desdémone de Netrebko, quelle beauté de voix, quelle nuance, quelle finesse. Non, on ne joue pas dans la même cour ! Reste pour moi un mystère: Muti et les Viennois. Comment sont-ils passés à côté de la magie de l'oeuvre, comment Muti n'a t'il pas su nous soulever de notre siège ? Incompréhensible. J'avais fait confiance à Salzburg, Muti, les Wiener Philarmoniker, et j'avais pensé découvrir de très grands chanteurs dont le nom m'était encore inconnu. Je suis un peu tombé de haut.
Une remarque au passage: j'ai entendu et vu cette année (à la TV) de mauvaises productions de Salzburg, un calamiteux Parsifal de Bayreuth. Tant de gens vont-ils encore payer des fortunes et réserver dix ans à l'avance pour "ça" ? Mon âge m'a donné le privilège d'aller en ces lieux à l'époque de leur prestige. Serait-ce le début de la fin ?


Wagner : Tristan und Isolde. Bohm, Vickers, Berry
Wagner : Tristan und Isolde. Bohm, Vickers, Berry
Prix : EUR 23,65

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Dommage, 17 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Tristan und Isolde. Bohm, Vickers, Berry (CD)
Sur le fond, d'accord avec le commentateur précédent. J'étais à cette soirée... Un des grands souvenirs de ma vie. Il est vrai que les techniciens n'étaient pas préparés au Mistral, et même à ses rafales violentes. Mais quel est cet enregistrement ? L'INA avait sorti un CD, brièvement passé dans les bacs et introuvable depuis belle lurette (encore que, avec de la chance, l'emprunter dans une bibliothèque municipale, il doit bien exister encore...) dont le son était franchement meilleur. Est-ce ici un tripatouillage différent, voire un pirate ? Le prélude est quasiment inaudible. La pochette, peu visible sur mon téléchargement, ne stipule pas que cet enregistrement ait été validé par l'INA. Malgré la modestie de mes compétences, j'arrive tout de même à l'améliorer. En particulier une coupure franche (niveau 0) à 50 Hz, et pareil à 20000 Hz, améliorent déjà sensiblement la situation, c'est à la portée de tout un chacun. D'accord pour le caractère scandaleux et inadmissible du son sur le DVD, à fuir. Bref, un des plus beaux Tristan de l'histoire du disque, gâché un peu par les éléments naturels, et beaucoup par l'incompétence humaine. Quel dommage ! Et pourtant, comment ne pas recommander son écoute ? On y trouve des moments inégalables.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 8, 2013 7:32 PM CET


Giuseppe Verdi  : La Traviata (Teatro alla Scala) [Blu-ray]
Giuseppe Verdi : La Traviata (Teatro alla Scala) [Blu-ray]
DVD ~ Angela Gheorghiu
Prix : EUR 9,95

13 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Il y a mieux !, 28 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Giuseppe Verdi : La Traviata (Teatro alla Scala) [Blu-ray] (Blu-ray)
Amazon promeut deux opéras en Blu ray pour une somme dérisoire, Tosca et Traviata. A ce prix, j'ai donc acquis les deux. Mais il faut reconnaître qu'ils n'en valent vraiment pas plus. J'ai déjà lâché mon venin pour Tosca. Voici celui de Traviata. Certes le Blu Ray c'est beau, la définition d'image est superbe, et la qualité sonore plutôt bonne dans le cas présent. Mais tout cela ne suffit pas à faire une grande représentation, fût-ce à la Scala, surtout pour une œuvre qui a été tant jouée, et très souvent si bien jouée. Je me sens un peu isolé face aux commentaires élogieux, voire enthousiastes, qui ont été faits.

La seule bonne surprise pour moi a été la direction fort honnête de Lorin Maazel. Mais la mise en scène est consternante de banalité et complètement vieillotte. Quant aux voix, comment de grands chanteurs peuvent-ils s'en sortir si mal ? Vargas est en toute petite voix et pas à la hauteur (il nous a habitués à tout autre chose). Quant à Madame Gheorghiu, on l'a entendue d'un niveau tellement autre dans ce rôle. Que lui est-il arrivé ? Elle n'a quand même pas déjà vieilli à ce point (enregistré en 2007, elle avait 47 ans). Le père Germont est nul, pas de commentaire à faire.

Les merveilleuses interprétations de la Traviata ne manquent pas, mais celle ci n'en fait vraiment pas partie. Je n'accuserai pas mon âge avec le "ditte alla giovine" de Callas-Giulini (un somment de l'histoire du disque), mais j'en resterai à la version de Salzburg il y a quelques années, avec une mise en scène moderne, une vraie, une belle. Et Netrebko, Villazon, Hampson, un trio de rêve. Maintenant, si vraiment vous voulez Gheorghiu (et cela peut parfaitement se comprendre), vous avez la version Solti, avec Gheorghiu qui chante bien, et une mise en scène très classique mais de bon aloi.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 9, 2012 5:48 PM CET


Tosca [Blu-ray]
Tosca [Blu-ray]
DVD ~ Giacomo Puccini
Proposé par Polyphon
Prix : EUR 9,83

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Médiocre, 28 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tosca [Blu-ray] (Blu-ray)
Amazon promeut deux opéras en Blu ray pour une somme dérisoire, Tosca et Traviata. A ce prix, j'ai donc acquis les deux. Mais il faut reconnaître qu'ils n'en valent vraiment pas plus. Concernant cette Tosca, elle vient opportunément nous rappeler que:

1. Il ne suffit pas d'être en Blu Ray pour que le son soit merveilleux. Encore faudrait-il que la prise de son soit à la hauteur, ce qui n'est pas le cas, le son n'est que vraiment très moyen.

2. Il ne suffit pas d'être aux arènes de Vérone pour que la mise en scène soit à la hauteur de la réputation de ce lieu, et de ce qu'ils on su faire par ailleurs. Dans le cas présent, la mise en scène est d'une pauvreté et d'une banalité consternantes. Elle semble dater d'avant la composition de l'œuvre, et n'exploite même pas les possibilités inhérentes au lieu.

3. La direction de cette Tosca est convenable, mais les chanteurs tous médiocres. Tosca elle même, malgré son expressivité visuelle, n'a pas les moyens du rôle. Le "vissi d'arte" est consternant. Mario n'est pas plus au niveau. Et puis, désolé d'être pleinement d'accord avec un autre commentaire: Raimondi n'a plus du tout les moyens d'antan, c'est pathétique, même s'il reste un bon comédien.

Bref j'en reste au beau film de Benoit Jacquot, avec une Gheorgiu émouvante et forte, un Alagna trop "bel canto" (son éternel défaut), et surtout un tout autre Raimondi. Je n'évoquerai pas l'interprétation bouleversante de Callas-Gobbi avec De Sabata ! Un autre univers. A noter que le 2è acte existe en vidéo. Je ne connais pas le DVD avec Kaufmann et Hampson, j'avoue être tenté. Quant à celui-ci, je l'oublierai bien vite.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 7, 2012 7:08 AM CET


Auprès de moi toujours
Auprès de moi toujours
par Kazuo Ishiguro
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

5 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Décevant, 31 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Auprès de moi toujours (Broché)
Chaque fois que j'ouvre un nouveau Ishiguro, j'éprouve à l'avance un frisson de bonheur. Le frisson a été de courte durée cette fois-ci. Ce livre m'a moins mis mal à l'aise qu'il ne m'a agacé, puis rendu vaguement nauséeux. Un thème de science-fiction - médicale qui plus est - ne fait pas en soi un bon roman, et j'ai trouvé celui-ci mauvais. Il y a toujours, certes, l'élégance et la limpidité du langage de l'auteur, que je tiens pour un des très grands écrivains actuels, cette sorte de distance par rapport aux choses dont il a un art consommé. Mais bon, c'est un raté.

Que ceux qui n'auraient pas encore lu "les vestiges du jour" ou - surtout, dirai-je - "l'inconsolé" se précipitent sur ces chefs d'oeuvres, sans nul doute ses deux plus beaux. Pour celui-ci, on peut passer son chemin sans gros regret.


Page : 1