Profil de Laurent Jacquot > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Laurent Jacquot
Classement des meilleurs critiques: 1.058
Votes utiles : 495

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Laurent Jacquot "Tony Clarkin" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
The Good The Bad The Waysted
The Good The Bad The Waysted
Prix : EUR 17,88

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bourbon siou plaît !, 18 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Good The Bad The Waysted (CD)
Pete Way récupère Paul Chapman pour ce deuxième album (sans compter le mini "Waysted) qui est dans un esprit assez proche de "Vices", richesse des mélodies en plus.
Les claviers se font en effet entendre afin d'appuyer les refrains de certains morceaux, donnant un ensemble plus accessible mais aussi plus envoûtant ("Land that's lost the love" ou "Heaven tonight").
Le hard rock'n'roll brut n'est par ailleurs pas absent du disque avec des titres comme "Hang em' high", "Dead on your legs" ou "Around and around".
Un ou deux bémols avec des compositions plus convenues et répétitives dans les refrains ("Rolling out the dice" ou "Crazy 'bout the stuff").
L'écossais chanteur "Fin", malgré son authentique voix éraillée, démontre toute l'étendue de son talent à travers cet album et nous transporte même parfois de frissons (le superbe "Manuel).
Pourtant, Pete Way s'engagera sur une voix davantage commerciale avec le suivant "Save your prayers" en recrutant un autre chanteur, Danny Vaughn, pour un résultat qui, sans être mauvais ne correspondra plus du tout au style de Waysted.
"The good the bad the waysted" est donc totalement recommandable pour tous les amateurs du genre, ma préférence allant tout de même à "Back from the dead", album de reformation en 2004.

Mes titres préférés : "Manuel", "Heaven tonight", "Hang em' high", "Land that's lost the love".

Note : 16/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 26, 2013 7:36 PM CET


Vices
Vices
Prix : EUR 18,83

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Alcool et sueur, 18 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vices (CD)
Premier album de Waysted fondé par Pete Way avec notamment Paul Raymond et Fin à la voix éraillée, ce "Vices" transpire le rock'n'roll et fait bonne figure.
Néanmoins je lui préfère le suivant "The good the bad the waysted" ou encore l'album du retour en 2004, "Back from the dead".
Il contient toutefois deux de leurs meilleurs brûlots, à savoir le speedé "Night of the wolf" avec son intro magique mais trompeuse ... puis aussi le festif et sexy "Hot love", sûrement une mes favorites de leur courte, mais très recommandable discographie.
Le reste de l'album un ton en dessous mais restant par ailleurs d'un niveau fort correct, il ressortira de ce premier album un résultat fort encourageant pour la suite du groupe.

Mes titres préférés : "Hot love", "Night of the wolf".

Note : 14/20 (3,5/5)


Nugent
Nugent
Prix : EUR 7,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Virage plus rock, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nugent (CD)
"Nugent" sort donc après le live tonituant "Intensities in ten cities" et voit donc notre cher Ted amorcer un virage un peu plus rock tout en gardant le mordant nécessaire pour faire un bon album.
Les mélodies sont en effet ici plus travaillées et donnent parfois un résultat exaltant (le super "Bound and gagged").
D'autres titres sont foncièrement plus rock comme les très réussis "Don't push me", "Can't stop me now", ou encore "Ebony".
Alors bien sûr, on trouve certaines compositions plus convenues à côté comme le terne "Habitual offender", ou les quelques peu répétitifs, bien que fougueux "Good and ready" ou "We're gonna rock tonight".
Mais rien de catastrophique au point d'enlever une entière satisfaction à ce "Nugent" ...
Cependant, on ne peut pas non plus lui éviter l'échec de détenir les étoiles maximales requises.
Un bon Nugent encore bien dans la tradition avant les prochains plus commerciaux et les deux derniers plus bruts.

Mes titres préférés : "Bound and gagged", "Don't push me", "Can't stop me now", "Fightin' words".

Note : 16/20


Penetrator
Penetrator
Prix : EUR 8,98

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Le plus FM, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Penetrator (CD)
Après l'album "Nugent" qui voyait notre guitariste fou devenir plus rock que hard, la direction de "Penetrator" tend carrément vers le rock hard FM.
Le style est dans le genre de Foreigner en gardant tout de même de remarquables solos, mais hélas sans de si bonnes compositions.
En effet, même si "(Where do you) draw the line" ou "Knockin' at your door" demeure de bons titres, d'autres sont franchement moyens ("Tied up in love", "Don't you want my love", "No man's land" ou encore "Lean mean R & R machine").
Donc, changement d'orientation musicale, pourquoi pas après tout mais avec un bon album ... et ce "Penetrator" malheureusement n'en est pas un.
Brian Howe n'est pas désagréable dans sa prestation mais l'ensemble sonne vraiment trop fade pour captiver complètement l'attention.
Ted Nugent reviendra ensuite plus en forme et plus persuasif (et cette fois en tenant le micro de bout en bout) avec "Little miss dangerous", même si ce dernier sera encore dans une veine commerciale propre à l'époque.
"Penetrator" est donc un album en demi-teinte, en partie FM mais aussi avec deux ou trois titres plus percutants (avec Ted au chant) mais qui ne parviennent pas à sauver cet album d'un avis négatif, car là encore trop peu inspirés.
A noter enfin une reprise de Fandango (groupe de Joe Lynn Turner) que personne ne mentionne dans le livret, mais qui n'égale de toute façon pas l'originale ("Blame it on the night").

Mes titres préférés : "(Where do you) draw the line", "Knockin' at your door", "Go down fighting".

Note : 11/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 25, 2013 11:27 AM MEST


Machine Head
Machine Head
Prix : EUR 7,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur (et pas que pour "Smoke on the water"), 15 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (CD)
J'ai toujours largement préféré "Machine head" à "In rock", souvent cité dans les préférences.
Il est plus mélodique et les interventions de Ritchie Blackmore et Jon Lord se complètent à merveille, de plus aucun titre n'est passable ... non pas même le pourtant mille fois entendu "Smoke on the water".
"Machine head" est à mon avis LE classique de Deep Purple.
D'ailleurs quelques 40 ans après, l'écoute est toujours aussi plaisante grâce en partie aussi à cette production impeccable.
Pour finir, un hommage aux claviers de Jon Lord où est délivrée ici certainement sa plus remarquable prestation.

Mes titres préférés : "Highway star", "Pictures of home", "Lazy".

Note : 19/20
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 8, 2014 11:03 PM MEST


Little Miss Dangerous
Little Miss Dangerous
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plus commercial mais du Nugent quand même, 5 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Little Miss Dangerous (CD)
"Little miss dangerous" prolonge donc la parenthèse commerciale commencée avec "Penetrator", sans pourtant toutefois nous délivré un plat sans consistance ... loin de là.
En effet, même si les mélodies orientées radios sont présentes dès le premier titre mais néanmoins plaisant "High heels in motion", Ted Nugent n'en laisse pas pour autant sa Gibson au placard .... témoins les furieux "Crazy ladies" et "Painkiller".
Bon il est vrai que l'on peut trouver certains morceaux un brin fadasse comme par exemple "When your body talks" ou encore le moyennement inspiré "Savage dancer".
Mais dans l'ensemble, pas de honte à ressentir de cet album assez convaincant et surtout dans l'ère du temps de l'époque.

Mes titres préférés : "Painkiller", "High heels in motion", "Crazy ladies", "Little miss dangerous".

Note : 16/20


Little Miss Dangerous
Little Miss Dangerous

4.0 étoiles sur 5 Plus commercial mais c'est du Nugent quand même, 4 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Little Miss Dangerous (CD)
"Little miss dangerous" prolonge donc la parenthèse commerciale commencée avec "Penetrator", sans pourtant toutefois nous délivré un plat sans consistance ... loin de là.
En effet, même si les mélodies orientées radios sont présentes dès le premier titre mais néanmoins plaisant "High heels in motion", Ted Nugent n'en laisse pas pour autant sa Gibson au placard .... témoins les furieux "Crazy ladies" et "Painkiller".
Bon il est vrai que l'on peut trouver certains morceaux un brin fadasse comme par exemple "When your body talks" ou encore le moyennement inspiré "Savage dancer".
Mais dans l'ensemble, pas de honte à ressentir de cet album assez convaincant et surtout dans l'ère du temps de l'époque.

Mes titres préférés : "Painkiller", "High heels in motion", "Crazy ladies", "Little miss dangerous".

Note : 16/20


If You Can'T Lick'Em...
If You Can'T Lick'Em...
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon moment sans prise de tête, 4 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : If You Can'T Lick'Em... (CD)
"If you can't lick em ... lick'em" est une sorte de retour à un hard rock plus direct après les plus FM (époque oblige) "Little miss dangerous" et "Penetrator".
Ces derniers sont encore aujourd'hui assez controversés malgré leurs qualités de compositions mais sans doute trop éloignés du pur style Nugent.
Le tir est donc rectifié ici dans l'esprit mais il est peut-être dommage que cet album soit sorti si tôt car l'ensemble est inégal, et donne même une impression de bâclé ou de déjà entendu sur certains morceaux.
Néanmoins, et malgré une relative déception lors de sa sortie, il faut reconnaître aujourd'hui avec le recul qu'on passe un bon encore moment sans s'ennuyer, et qu'il supporte très bien l'épreuve du temps...
ce qui n'est déjà pas un mince exploit.
Cet album contient quelques belles pépites et nous fait retrouver Ted Nugent au meilleur de sa forme dans de longs passages de guitares (le morceau titre par exemple et ses breaks mémorables ou un "Funlover" assez jouissif).
A retenir également la très belle ballade "Spread your wings" (eh oui c'est assez rare pour le souligner ce genre de titre sur un Nugent !).
Disons qu'en résumé, tout est bon jusqu'a cette dernière (excepté peut-être le plus convenu "She drives me crazy").
Les quatre derniers qui, sans être mauvais sont à mon avis un poil trop similaires ... et ce n'est pas "That's the story of love", co-écrit avec Jon Bon Jovi et Ritchie Sambora qui changera la donne.
Mais un bon Ted Nugent encore une fois dans l'ensemble ....

Mes titres préférés : "Funlover", "Can't live with 'em", "If you can't lick 'em ... lick 'em", "Spread your wings".

Note : 15/20


Vigilante
Vigilante
Prix : EUR 9,70

5.0 étoiles sur 5 Le secret de la licorne, 16 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vigilante (CD)
Après un fantastique "On a storyteller's night", Magnum s'oriente encore davantage vers le hard FM.
Le groupe change de producteur en allant enregistrer du côté de la Suisse avec le batteur de Queen Roger Taylor et Dave Richards, qui entres autres à produit des Bowie plus "The miracle" et "Innuendo" de Queen justement.
"Vigilante" a donc le mérite de ne pas être un "On a storyteller's night" bis, cependant la différence est étonnante vu qu'un an seulement sépare les deux albums.
Le son de batterie est, il est vrai, un peu "lourdingue" (pour reprendre le terme d'un commentateur), mais par ailleurs les compositions sont heureusement inspirées et réussies, hormis certainement "Holy rider" pas du meilleur effet.
C'est donc un bon album de Magnum même si les titres sont moins élaborés que sur le précédent (impossible de faire mieux de toutes façons) et que la guitare laisse une place énorme aux claviers pour être hélas trop timorée.
Deux titres sont toujours joués sur scène : "Back street kid" et plus souvent encore (ou même tout le temps) l'hymne "Vigilante", preuve que l'album à tout de même marqué son époque.
Il est certainement aussi le plus accessible tant l'approche musicale est beaucoup moins hard, et en ce sens est le plus commercial du groupe .. bien plus que le plus brut "Goodnight L.A." visant pourtant le marché américain.
Finalement, hormis ces caractéristiques, il a surtout le défaut de paraître derrière un chef d'oeuvre ...

Mes titres préférés : "Sometime love", "Midnight (you won't be sleeping)", "Vigilante", "Red on the highway".

Note : 18/20


On a Storyteller's Night/Delux
On a Storyteller's Night/Delux
Prix : EUR 54,18

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'album de tous les superlatifs, 16 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : On a Storyteller's Night/Delux (CD)
Magnum amorce un virage plus FM mais atteint aussi son apogée avec "On a storyteller's night" tant ce dernier se montre sublime de bout en bout.
Dès l'entame après intro de "How far Jerusalem", le ton est donné et ce son de guitare intense de Tony Clarkin ne fera défaut à aucun moment tant les morceaux seront tous d'une inspiration assez incroyable.
En effet, toutes les compositions sont excellentes du début à la fin, que l'on prenne les titres dans l'ordre ou pas.
Impossible d'être déçu par le magique "On a storyteller's night", le dynamique "Before first light", le superbe "Endless love", le magistral "Two hearts", l'emblématique "Les morts dansant" avec sa touchante faute d'orthographe ou encore le final émouvant qu'est "The last dance".
Non vraiment cet album est composé de titres parfaits (peut-être "Steal your heart" et "All England's eyes" sont-ils un cran en dessous ?).
Les solos de guitare sont de plus les meilleurs jamais exécutés par le maître penseur du groupe britannique, à savoir notamment ceux de "Just like an arrow", "On a storyteller's night" ou "Two hearts".
La voix de Bob Catley est magnifique, les claviers de Mark Stanway judicieux ... bref, l'interprétation de l'ensemble du groupe est en tous points remarquable.
Un mot sur le second cd avec ses démos dont l'attrait principal concerne sûrement "Endless love" avec ses choeurs féminins qui donne une couleur différente au titre, pas désagréable du tout d'ailleurs.
"On a storyteller's night" est le must de Magnum et figure parmi les meilleurs jamais enregistrés dans le genre, à posséder absolument bien sûr pour tous les amateurs de bonne musique.

Mes titres préférés : "Two hearts", "Endless love", "On a storyteller's night", "Before first light", "The last dance" ... enfin tous quoi !

Note : 20/20 bien sûr


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20