undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Laurent Jacquot > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Laurent Jacquot
Classement des meilleurs critiques: 1.443
Votes utiles : 611

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Laurent Jacquot "Tony Clarkin" (France)

Afficher :  
Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21-29
pixel
Cinema
Cinema

3.0 étoiles sur 5 Le moyen l'emporte sur l'excellent, 30 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cinema (CD)
"Cinema" est sans doute le dernier album correct avec la formation classique (Mc Cafferty, Charlton, Agnew, Sweet), le suivant et dernier "Snakes 'n' ladders" avec ces quatre membres sera hélas beaucoup moins mémorable.
"Cinema" est un album ou se mélange quelques très bons titres ("Hit the fan" et son riff infernal ou le mélodique "Just another heartache"), mais aussi d'autres bien moyens ("Cinema", "Salty salty" ou encore le final pas très passionnant "A veteran's song"), trois compositions étrangement citées par Mac Cafferty et Charlton dans leurs préférences.
Les autres morceaux sont : le correct "Juliet", le percutant et très Nazareth dans l'âme "Other side of you", le radiophonique "One from the heart", et "White boy" avec son riff déjà entendu.
Au final, un constat tout de même un peu mitigé car les quelques étincelles présentes ne suffisent pas à faire de cet album un indispensable de Nazareth.
Ce dernier étant juste dans la moyenne de leur longue discographie, pas le pire mais pas le meilleur.
A noter sur cette édition quatre bonus, dont "Just another heartache" en version ralentie et moins attractive que la première version ... "A veteran's song" toujours aussi peu intéressante ... "White boy" dont le riff rappelle toujours le "Get it on" de T.Rex ... et enfin un "Cinema" qui ne fait pas changer d'avis quant à sa qualité.

Mes titres préférés : "Hit the fan", "Just another heartache".

Note : 13/20


Hammered
Hammered
Prix : EUR 11,89

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plus mélodique que le précedent (dans l'ensemble), 25 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hammered (CD)
Après un "We are Motörhead" on ne peut plus brut mais manquant tout de même d'inspiration par endroit, Lemmy décide de revenir à une approche plus mélodique.
En effet, dès le titre d'ouverture "Walk a crooked mile" au refrain à consonnances presque pop et son passage de guitares inspirées, la surprise est de taille tant on pouvait s'attendre à une continuité dans le style de "See me burning".
Vraiment rien à voir entre ces deux titres, après on pourra dire que Motörhead fait toujours les mêmes disques ... ce qui s'avère finalement pas exact.
Néanmoins ne nous y trompons pas, d'autres morceaux sont quand même plus directs, mais pour ma part les plus intéressants dans ce "Hammered" sont les plus mélodiques.
Du coup, cet album est une assez bonne surprise si l'on excepte quelques compositions assez dispensables parmi lesquelles figurent un "Kill the world" bien moyen, un "No remorse" faiblard ou un "Red raw" speed mais pénible (le seul qui est comparable au style de "We are Motörhead").
Enfin, sur cette édition figure deux bonus tracks, un live ("Overnight sensation") et un inédit "The game" qui, sur un tempo lent, est pour le moins médiocre.
Notons enfin que la voix de Lemmy parait comme enrouée, fatiguée ou usée plus qu'a l'habitude sur l'ensemble de ce "Hammered", ce qui n'entache heureusement pourtant pas trop sa qualité.
Un album sympa donc, pas exempt de tout reproche certes, mais qui fait bonne figure dans la discographie de Motörhead, si toutefois l'on accepte par endroit une autre facette du groupe.

Mes titres préférés : "Walked a crooked mile", "Dr love", "Mine all mine", "Down the line", "Shut your mouth".

Note : 15/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 13, 2014 7:06 PM CET


We Are Motörhead
We Are Motörhead
Prix : EUR 17,94

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Brut, 23 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : We Are Motörhead (CD)
Après un "Snake bite love" bien plaisant, lorgnant davantage vers la bonne humeur et un certain esprit de légéreté dans l'ensemble, Lemmy et sa bande revient ici à un Mötorhead plus brut et du coup vers davantage d'austérité.
D'ailleurs l'auditeur ne s'y trompe pas dès l'entame du primaire "See me burning", qui effectivement annonce la couleur par rapport au plus pacifique "Love for sale".
Une fois cet état d'esprit révélé et en parlant plus des compositions en elles-mêmes, "We are Motörhead" s'avère un album à demi réussi.
En effet, la première partie allant jusqu'à "Out to lunch" n'est guère critiquable en omettant peut-être en effet cette reprise des Sex Pistols qui convenait mieux au groupe punk.
La seconde partie se fait plus éprouvante avec un "Wake the dead" pas très captivant mais qui contient tout de même un passage assez surprenant de douceur avec ses quelques accords de guitares inédits chez Motörhead, accompagnant la basse ronflante du légendaire bassiste.
Ensuite vient la désormais presque habituelle semi-ballade qui, selon les appréciations de chacun peut-être un atout pour le groupe ou non (votre serviteur se situant plutôt dans le deuxième camp).
Lemmy réveille tout le monde après avec un "Stagefright/Crash & burn" hyper direct mais que trop répétitif et déjà entendu ... tout comme d'ailleurs le suivant ("Wearing your) heart on your sleeve" qui défile en laissant une légère impression de remplissage.
Vient enfin le dernier titre "We are Motörhead" qui n'est qu'une pâle copie de leurs classiques ... on pense en effet dès l'intro à la basse au génial "Stone dead forever", c'est exactement pareil en plus rapide. "Overkill vient aussitôt ensuite à l'esprit avec le riff de guitares ... bon, on sait bien que Motörhead à toujours fait du Motörhead mais s'autoparodier au point là c'est quand même limite ...
En tout cas ce morceau démontre bien la regrettable faiblesse de la seconde partie du disque.
Du coup un manque d'imagination certain ressort pour ce skeud qui sans être mauvais ne fait pas partie des essentiels de l'incroyable groupe qu'est Motörhead, et qui contrairement à son titre n'est plus à présenter.

Mes titres préférés : "Stay out of jail", "Out to lunch".

Note : 12/20


Snake bite love
Snake bite love
Prix : EUR 12,05

4.0 étoiles sur 5 Une bonne morsure finalement, 21 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Snake bite love (CD)
Venant de redécouvrir cet album qui m'avait laissé sur ma faim lors de sa sortie, je pense que c'est finalement un bon crû de Motörhead.
Les compositions sont plus originales et surtout moins sombres que sur les deux précédents que sont "Sacrifice" et "Overnight sensation".
Par exemple, le tempo de "Snake bite love" est plutôt inhabituel, l'apparition d'un solo de claviers sur le speed "Take the blame" est très surprenant mais du meilleur effet et enfin "Joy of labour" présente un refrain mélodique des plus inattendus.
"Snake bite love" est beaucoup plus enjoué et plus varié que ces prédécesseurs, il est en fait surtout plus inspiré et du coup les sensations pénibles d'écoute sont effacées.
Bien sûr, quelques titres peuvent paraître un ton en dessous comme les plus classiques "Night side" et "Desperate for you", le répétitif "Better off dead" ou encore un "Dogs of war" aux accents trop proches de "Deaf forever".
Mais rien de catastrophique au point de faire passer ce "Snake bite love" pour un album moyen de Motörhead, qui est doté en outre d'une pochette pas très réussie avec ce serpent qui ne ressort pas assez, et cet inscription du groupe à la verticale pour la première et unique fois.
En tout cas, mon favori de ces satanées années 90.

Mes titres préférés : "Snake bite love", "Don't lie to me", "Love for sale", "Assassin", "Take the blame".

Note : 16/20


Overnight sensation
Overnight sensation
Proposé par ZOverstocksFR
Prix : EUR 7,22

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un lemmy new look pour un album encore moyen, 31 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Overnight sensation (CD)
"Overnight sensation" annonce le retour à la formule trio, mais aussi avec un Lemmy qui s'est rasé pour l'occasion ...
Bon sérieusement, rien de bien neuf quant au contenu, Motörhead fait du Motörhead avec en outre un esprit moins métal que "Sacrifice" ...(On trouve même l'ajout d'un harmonica sur "Crazy like a fox").
Mon sentiment est beaucoup plus contrasté que la plupart des commentaires (que je respectent par ailleurs), personne n'étant obligé d'être d'accord même lorsqu'il s'agit de nos groupes favoris.
Mais pour moi, tous les titres ne sont pas si excellents que ça ... de bonnes idées par ci par là mais aucun de vraiment transcendants, même en faisant abstraction d'une comparaison à la période phare des années 80.
Par exemple, "Overnight sensation" possède un superbe riff mais le refrain n'est pas terrible, même constat pour "Broken" qui est superbe ... uniquement pour les couplets.
"I don't believe a word" pêche aussi hélas à ce niveau, tout en étant doté d'une très bonne base ...
Après, il y a les traditionnels morceaux plus rock'n'roll auxquels on est habitués depuis quelques albums ("Crazy like a fox" ou "Listen to your heart") ... pas ce que je préfère pour le groupe.
Et puis hélas, trop de compositions sans grand relief bien que percutantes ... "Civil war" (bof), "Eat the gun" (aie aie là ça craint), "Love can't buy you money" (pénible), "Them not me" (mouais), "Murder show" (très moyenne), "Shake the world" (pas terrible) ....
Au final, encore un Motörhead bien moyen et même si c'est légitime compte tenu de la carrière, ça commence à être inquiètant ...

Mes titres préférés : En partie "I don't believe a word", "Broken" et "Overnight sensation".

Note : 10/20


Sacrifice
Sacrifice

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Le dernier avec Wurzel (mais pas le meilleur), 31 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sacrifice (CD)
"Sacrifice" est donc le dernier album avec la formule à quatre et restera ensuite en trio comme à leur début.
Hélas, cet album n'est pas celui qui rend le plus avantageusement hommage à Wurzel, ce dernier étant un poil lourdingue et assez ennuyeux en de trop fréquents moments ( en gros surtout de "War for war" à "Make 'em blind" en ajoutant "In another time"), ce qui représente quand même 6 titres sur 11 ...
Il est d'ailleurs assez clair que c'est le moins bon où figure le regretté guitariste disparu récemment et qui, il faut bien le dire, nous a quitté dans un anonymat assez déconcertant (R.I.P.) ... les commentaires à ce sujet étant bien rares.
"Sacrifice" est parmi les albums de Motörhead que je réécoute le moins tant je n'en retiens pas grand chose, les morceaux se suivant dans un esprit bourrin pas très imaginatif auquel Lemmy ne nous avait pas trop habitué auparavant.
Les quelques survivants sont les trois premiers titres que sont "Sacrifice", "Sex and death" et "Over your shoulder", ensuite on va dire le seul titre rock "Don't waste your time" (avec piano et des cuivres de retour) et le final "Out of the sun" qui laisse un goût amer car ce titre est peut-être le plus intéressant (dommage que le final s'englue dans du plus anecdotique).
Un Motörhead bien moyen mais excusable au vu de la carrière prolifique du groupe.

Mes titres préférés : "Out of the sun", "Don't waste your time", "Over your shoulder".

Note : 10/20


Bastards
Bastards
Proposé par music-special-sale
Prix : EUR 9,53

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sans concessions, 30 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bastards (CD)
"Bastards" est un album qui se veut être sans discussion possible quant à l'orientation musicale de Motörhead, rectifiant ainsi un peu le tir des précédents opus.
En effet, "1916" alignait quelques titres boogie rock un peu moins brutaux qu'a l'accoutumé et des morceaux lents assez déroutants. "March or die" partait pour une première fois dans plusieurs directions moins radicales que le style du groupe avec un résultat plus varié mais restant toutefois du Motörhead.
Ce résultat ayant reçu un accueil assez mitigé, Lemmy ne laisse aucun répit à ses fans et lui offre aussitôt un "Bastards" on ne peut plus direct (hormis tout de même la ballade "Don't let daddy kiss me" et la semi-ballade "Lost in the ozone").
Seulement voilà, tellement on sent cette volonté que l'écoute en est presque usante tant Lemmy éructe jusqu'a plus soif sur les hyper speedés mais pourtant bons : "Burner", "Death or glory" ou "On your feet or on your knees".
De plus quelques morceaux sont assez faibles, comme cette désagréable copie de "Deaf forever" (du superbe "Orgasmatron") qu'est "Liar". On peut ajouter le médiocre "I'm your man" ou le final "Devils" ni bon ni mauvais mais assez anecdotique.
Un sentiment mitigé finalement après cette impression positive que Lemmy ait voulu en découdre ... mais l'arbre ne cache t-il pas la forêt avec une baisse d'inspiration qui se confirmera hélas avec les suivants ("Sacrifice" ou "Snake bite love" pour ne citer qu'eux).
"Bastards" est certes un bon album pur jus de Motörhead mais peut-être pas aussi indispensable qu'on veut bien le laisser croire.

Mes titres préférés : "Bad woman", "Burner", "I am the sword", "Lost in the ozone".

Note : 14/20 (3 à 3,5/5)


Crimes Of Passion
Crimes Of Passion
Prix : EUR 14,36

5.0 étoiles sur 5 Une oeuvre majeure de la chanteuse, 30 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crimes Of Passion (CD)
"Crimes of passion", le deuxième album de Pat Benatar est une de ses oeuvres les plus abouties.
Son compositeur-guitariste de mari Neil Giraldo est crédité seulement sur quatre morceaux, mais peu importe, celles qui ne sont pas de lui étant excellentes.
La reprise de Kate Bush ("Wuthering heights") donne ici une autre dimension au titre, Pat Benatar chantant dans un registre moins aigu.
Il y a aussi le très connu "Hit me with your best" écrit par le musicien canadien Eddie Schwartz, et également la pépite qu'est "I'm gonna follow you" composé par l'américain Billy Steinberg qui, pour la petite histoire, est aussi à l'origine de quelques hits en collaboration avec Tom Kelly. ("Like a virgin" de Madonna, "True colors" de Cindy Lauper, "Eternal flame" des Bangles ou encore "Alone" de Heart ...) Excusez tout de même du peu !
"Crimes of passion" est donc un album de rock Fm de grande qualité dont l'écoute est toujours aussi agréable aujourd'hui.
Un seul petit bémol pour "You better run" et "Never wanna leave you" que je classerais un poil en dessous du reste.
Mais dans l'ensemble, "Crimes of passion" est vraiment très homogène et fait figure d'indispensable dans la discographie de Pat Benatar, tant ce dernier des allures de best of.

Mes titres préférés : "I'm gonna follow you", "Treat me right", "Hell is for children", "Hit me with your best shots".

Note : 18/20
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 22, 2013 2:15 PM MEST


March or Die
March or Die
Prix : EUR 7,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour à l'essentiel, 27 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : March or Die (CD)
"March or die" nous fait retrouver un Motörhead que l'on avait un peu perdu sur "1916", ce dernier s'étant quelque peu égaré dans quelques titres boogie rock, des ballades, ou d'autres morceaux plus conventionnels mais pas très inspirés.
Une ballade subsiste ici mais la voix d'Ozzy nous aide à mieux avaler la pillule ("I ain't no nice guy").
Pour le reste, et hormis un "March or die" final assez discutable, tout est plutôt bon et même plus varié que d'habitude.
En effet, on y trouve une reprise sympa ("Cat scratch fever" de Ted Nugent"), un hard blues très bien exécuté ... même si calquée sur un standard ("You better run"), une ballade donc (déjà citée plus haut), un titre à l'esprit rock dans le genre de "All for you" ("Too good to be true"), un morceau plus hard rock traditionnel ("Hellraiser"), un "Stand" un poil plus commercial, les autres étant davantage dans la tradition de Motörhead.
Bien sûr, "March or die" demeure en dessous des meilleurs mais se situe en place honorable dans la discographie du groupe.
Un album peut-être un peu sous-estimé lors de sa sortie, la réécoute aujourd'hui se faisant encore appréciable.

Mes titres préférés : "Bad religion", "You better run".

Note : 15/20


1916
1916
Prix : EUR 8,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Moins Bien, 18 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1916 (CD)
"1916" marque le pas une première fois, et sans être en totalité indigne de Motörhead, il ne figure pas dans l'urgence de ses quelques illustres prédécesseurs.
"The one to sing the blues", le titre d'ouverture ne figure pas parmi les plus accrocheurs des entâmes d'albums.
Les trois compositions suivantes sont plus efficaces et sont bonnes mais sont dans un esprit plus rock'n'roll que le hard rugueux habituel de Motörhead.
"Nightmare/the dreamtime" est lent et lourd, atmosphère oppressante de rigueur mais pas des plus mémorables non plus.
"Love me forever", nous surprend par la voix de Lemmy qui s'essaie à un semblant de ballade, le refrain rattrape cependant un peu cette (mauvaise) surprise.
"Angel city" rattaque sur un rythme rock'n'roll, la voix confirme encore une sensation poussive déjà présente sur le précédent ("Rock'n'roll" justement). Et là, fin du fin, nous avons droit à des cuivres en conclusion du titre. Pas forcément désagréable, mais c'est Motörhead m'enfin quand même !!!! Hé Lemmy tu déconnes là !!
"Make my day" est dans l'esprit du groupe, mais reste totalement mille fois entendu.
"Ramones" nous replonge dans les mêmes travers rock et en moins bien que les autres.
"Shut you down" essuie les mêmes critiques que "Make my day".
Enfin, "1916" est la première réelle ballade ou titre lent avec orgue et violons en accompagnement ... assez déconcertant et ... euh comment dire ... nous laisse sans voix ....
Ce Motörhead à certes le mérite d'être différent, mais montre aussi vraiment pour la première fois des signes inquiétants de faiblesse.
Difficile d'ailleurs de faire ressortir des titres en particulier à l'issue pourtant de nombreuses écoutes.
Certainement ma première déception pour un album de Motörhead.

Mes titres préférés : (allez faut se lancer quand même) ... "No voices in the sky", "Going to Brazil".

Note : 11/20


Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21-29