Profil de oliverte > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par oliverte
Classement des meilleurs critiques: 3.970
Votes utiles : 858

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
oliverte "oliverte" (Strasbourg)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Karajan - Strauss
Karajan - Strauss
Prix : EUR 82,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une révélation !, 15 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Karajan - Strauss (CD)
Après le coffret Bernstein, voici à nouveau une superbe édition. La deutsche grammophon (comme Decca d'ailleurs avec le ring de Solti) mise sur l'objet (volumineux au format 33t), le livret et la plus-value des (nouveaux - d'après le livret) transferts analogiques/numérique en 24 bits/96 Khz (on regrette à présent qu'il n'y ait pas pensé pour l'édition Bernstein).

Les interprétations sont archiconnues (dommage d'ailleurs que plusieurs opéras aient été enregistrés pour EMI et donc absents ici) et le livret compile l'ensemble des textes disponibles séparément pour les Karajan/Strauss de la collection Originals mais la valeur ajoutée tiens sur le Blu-Ray 'audio' ! De la HD comme au temps du SACD!

Pour peu qu'on dispose d'une installation capable de convertir proprement le signal numérique, à l'audition, une image d'une précision inouïe, une limpidité, un naturel, une netteté, un délié, une vibration sur l'ensemble du spectre qui rend les meilleurs mastering sur CD complètement obsolètes... C'est particulièrement criant sur les 4 derniers lieder, la voix de G. Janowitz subtilement mêlée aux cordes et vents de Berlin renvoie des infimes nuances imperceptibles sur CD

C'est vraiment un beau travail de réédition du fond DGG qui je l'espère sera poursuivi avec la même minutie...
Notamment pour les 20 ans de la collection "originals"! Puisque DGG rééditera dans les prochaines semaines, un coffret de 50 CD reprenant les interprétations les plus représentatives de son catalogue, la marque jaune serait bien avisé de nous en proposer le complément en blu-ray audio !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 21, 2014 11:09 PM MEST


The Leonard Bernstein Collection, Volume 1
The Leonard Bernstein Collection, Volume 1
Prix : EUR 129,90

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un mastodonte!, 13 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Leonard Bernstein Collection, Volume 1 (CD)
Deutsche grammophon nous avait habitué à concevoir des empaquetages étriqués... pour le coup ici, pour la première partie du diptyque "Bernstein-Deutsche Grammophon" ils ont vu les choses en grand...je ne me souviens pas avoir vu pareil volume pour réunion 59 CD et 1 DVD. L'ensemble est solide, élégant mais pas très pratique... Enchâssés dans une mousse solide, les CD sont rangés par 4 séries: Les Beethoven, les Bernstein puis les séries qui vont de Bizet à Copland puis de Debussy à Liszt.

Les pochettes sont élégantes, mais la reproduction de la cover se limite au recto excepté pour les doubles CD qui retrouve leur verso d'origine.Difficile de dire si tout y est puisque une deuxième partie verra le jour l'an prochain. Ainsi peut-être y trouvera-t-on notamment le concerto pour violoncelle de Dvorák par Maisky/Bernstein qui aurait du trouver sa place dans le présent coffret ? l

Le livret est d'une belle facture éditoriale mais se concentre, à mon regret, trop sur le Bernstein compositeur et moins sur le génial chef qu'il était ! On regrettera l'absence des textes chantés et la présence des seuls synopsis des œuvres de Bernstein. Enfin il n'est rien renseigné sur les masters utilisés pour la présente édition! Vraiment Dommage de la part d'un label comme celui-ci ! Notez que l'ensemble sonne admirablement !

Mention spéciale pour l'envoi de la part d'Amazon qui a pris soin d'emballer l'objet dans une mousse antichoc indispensable!


War Requiem
War Requiem
Prix : EUR 23,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Extraodrinaire version mais l'argument remastering pose question à postérori..., 26 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : War Requiem (CD)
Bon je passe sur les qualités superlatives indéniables de cette oeuvre et de ses interprètes... pour m'attarder sur la question des transferts... Je tombe des nues et me posent des questions sur les arguments "96 Khz- 24 bits remastering" que Decca arbore sur la cover de sa collection "Originals" du moins pour l'ensemble de ses enregistrements analogiques ! je faisais naïvement confiance à cet argument marketing comme d'ailleurs à ceux de l'Original Bit Processing de la collection mère, Deutsche grammophon, comme gage de qualité des transferts vers le numérique. je pensais que les collections "originals" de DGG; Decca et Philips étaient un processus de réédition lié à l'aboutissement d'un travail de restauration et de conservation de leurs fonds de catalogue et ce, à partir systématiquement des bandes originales analogiques...

Mais quelle ne fût pas ma surprise de découvrir dans l'édition du cinquantenaire de cet enregistrement (2013 soit 7 ans après l'édition "originals") que les ingénieurs Decca avaient pour la première fois repris les bandes originales pour les transférer en numérique au format 96 Khz/24 bits (proposant même dans cette édition un blu ray pure audio au format indiqué)... mais alors en 2006, ils sont partis de quelle source ? des premiers transferts effectués à l'aube numérique ?


20C : Mahler : Symphony No. 9
20C : Mahler : Symphony No. 9
Prix : EUR 9,29

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 petite précision, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : 20C : Mahler : Symphony No. 9 (CD)
Contrairement à ce qu'indique la critique de la description du "produit" cet enregistrement live date de septembre 1999 et il est donc antérieur à la maladie que nous rappelle monsieur Picaud. Navré pour l'accroche marketing un rien déplaçée !
A ma connaissance, il existe donc, en version audio, un live daté de mai 1987 avec le Philharmonique de VienneMahler: Symphony No.9 & Adagio from et le présent enregistrement.
En vidéo, il existe une version avec le Gustav Mahler Jugendorchester Symphonie N° 9 [Blu-ray] daté de 2004 et une autre avec l'Orchestre du Festival de Lucerne Symphonie n° 9 [Blu-ray] de 2010.


L'histoire de Deutsche Grammophon : Une vision de la musique
L'histoire de Deutsche Grammophon : Une vision de la musique
par Olivier Boruchowitch
Edition : Broché
Prix : EUR 40,50

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionnant !, 25 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'histoire de Deutsche Grammophon : Une vision de la musique (Broché)
On pouvait craindre le pire mais il n'en est rien. Ce fort bel ouvrage n'est pas un objet de marketing nécessaire à la campagne "111". Au contraire, nous avons là un livre interessant qui ne tombe pas dans le piège de l'apologie bête et aveugle d'un label centenaire.
Richement et magnifiquement illustré, le propos envisage l'histoire du label (DGG et Archiv) au fil du siècle écoulé: les lignes directrice de la politique artistique, l'évolution de l'approche marketing (très instructive),les progrès techniques d'enregistrement (de la mono à la stéréo de la quadriphonie au numérique et au multicanal) ... en laissant la parole à ceux qui ont vécu et écrit l'Histoire du label.

Passionnant !

Pourquoi les premières prises de son stéréo fin des années 50 de la DGG étaient bien inférieures à celles proposées par DECCA, RCA... ?
La réponse y est !


Wagner : Tristan und Isolde
Wagner : Tristan und Isolde
Prix : EUR 60,94

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un seul petit bémol, 26 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Tristan und Isolde (CD)
J'ai du mal à croire que le chef d'oeuvre de Wagner présenté ici a été enregistré par l'ORF pour la DG en mai! A entendre le public tousser à tout va, on se croirait en hiver, en plein épidémie de bronchiolite!!! C'est incroyable, c'est à la limite du supportable, ce d'autant plus, que le prise de son est tellement fidèle a l'atmosphère de la fosse au plateau qu'on loupe rien!

C'est dommage car ici tout est hypnotisant, l'orchestre, les voix, la direction attentive et intelligente de Thieleman qui a su relever le pari d'offrir un tristan nouveau, brillant et sensible!


Karajan Gold - Mozart : Requiem
Karajan Gold - Mozart : Requiem
Prix : EUR 7,00

18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 la dernière version est la plus convaincante, 13 février 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Karajan Gold - Mozart : Requiem (CD)
Je ne suis pas vraiment fan de la collection Karajan Gold,véritable mise en valeur marketing par la DG de la dernière manière Karajan celle du DDD à tout prix! Excepté une 9eme de Malher d'exception (Live à Berlin) et un Zarathoustra de Strauss aux timbres somptueux, je trouve son style empâté, le trait est souvent épais et Berlin y apparaît trop lissé, comme monolithique. Mais peut-être paradoxalement du à une prise de son à la technique naissante? Toujours est-il, Je connais bien les versions très datées qu'il avait déja signées du Requiem de Mozart dans les années 60 et 70 et bien de toutes, celle-ci, enregistrée en 1986, m'apparait la plus convaincante par l'articultation, la respiration de l'orchestre, Vienne en l'occurence, et un peu moins du choeur (très lourd), une lenteur hiératique moins pompière, il semble bien que Herbert ait eu vent de "la révolution Harnoncourt" entamée dès le début des années 80.
Dans le genre "classique", les magnifiques versions de K. Bohm et L. Bernstein pour DG et Giulini pour EMI ne sont donc pas à reléguer aux oubliettes et les Hogwood et Gardiner n'ont pas de souci à se faire, on ne reveindra probablement jamais à ce genre de conception mais simplement, honnêtement ce disque n'est pas mal et il est à découvrir sans honte et sans risque de tomber sur une oeuvre sans forme, difforme!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 4, 2013 12:05 AM MEST


Mahler : Symphonie n° 1
Mahler : Symphonie n° 1
Prix : EUR 16,25

10 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la transparence absolue, 1 février 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mahler : Symphonie n° 1 (CD)
L'intégrale Mahler par Pierre Boulez est l'une des plus passionantes et saisissantes qui soit. Ne manque à l'heure d'aujourd'hui que la pharaonique Huitième symphonie. Si de son cycle, on retiendra en tête de gondole -(sans lien aucun avec mort à Venise ;-)- des 5eme, 6eme, 3eme, 9eme et 1ere, il faut avouer que rien n'est à jeter: la quatrième est d'une fluidité magnifique, la septième d'une profondeur sans nom et la deuxième maitrisée techniquement à la perfection,

Que pouvait apporter Boulez après Bernstein et Haitink? Eh bien c'est la transparence absolue!

Il nous livre de l'oeuvre de la musique de Mahler une vision electrisante, euphorisante qui mérite que l'on réecoute sans cesse les cd! Tout en assurant d'une main de maître le rendu des indications littéraires du compositeur, on a l'agréable impression qu'il fait montre d'une confiance absolue dans l'interprétation et la couleur apportée par chaque soliste de l'orchestre de Chicago qui apporte leur maitrise absolue de leur instrument, une couleur, une richesse du timbre absolue, une palette sonore inouïe. C'est d'une beauté implaccable!

Par dessus le marché (du disque), il bénéficie d'une équipe d'ingénieurs du son qui connait semble t'il très bien, non seulement leur métier, mais aussi les orchestres et acoustiques des salles qu'elle doit dompter. Le travail du son est bien supérieur aux intégrales de Bernstein et Haitink, pourtant déjà remarquables.

Ici, dans la première en l'occurence, c'est Rainer Maillard qui officie, c'est du tout grand art et il accentue par son savoir faire l'idée de transparence expliquer ci-avant. la lumière diaphane du premier mouvement, les premières minutes du 4eme mouvement combleront à cet égard les audiophiles les plus exigeants, ceux-ci seront saisis par l'étagement des plans, la visibilité de la scène sonore très profonde dans ce chaos de décibels.


Mahler : Symphonie n° 9
Mahler : Symphonie n° 9
Prix : EUR 17,49

20 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Emouvant, 26 janvier 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mahler : Symphonie n° 9 (CD)
Le fait de disposer de la neuvième symphonie de Mahler, la crépusculaire, sur un seul cd pourrait être trompeur sachant qu'à la baguette ou à la main plus précisémment, il y a Pierre Boulez. Est-ce la un signe de précipitation, de lecture froide, désincarnée mais techniquement impeccable? . Eh Bien non! Malgré les magnifiques versions Karajan, Giulini, Bernstein, même Chailly, celle ci est véritablement bouleversante, d'une intensité rare. Le pied levé sur le rubato, Boulez dirige un somptueux orchestre de Chicago avec une fluidité, un naturel déconcertant qui assure les transitions avec une intense émotion, une compréhension qui porte son geste parmi les plus belles interprétations. La vitesse (relative tout de même: 79'46'') de son exécution confère à l'ensemble un certain sentiment d'urgence poignant.

La prise de son de Ulrich Vette est bonne, bien qu'un peu sèche comme à son habitude, et l'on regrette tout de même l'absence sur ce projet de Rainer Maillard qui nous avait avec la première symphonie et le même orchestre, offert une prise de son plus dense, plus charnelle, plus grisante et à la dynamique saisissante.


La Double vie de Véronique - Édition spéciale 2 DVD
La Double vie de Véronique - Édition spéciale 2 DVD
DVD ~ Irène Jacob
Proposé par Neobang
Prix : EUR 14,90

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 EXEMPLAIRE, 18 juillet 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Double vie de Véronique - Édition spéciale 2 DVD (DVD)
Enfin voici l'édition tant attendue, MK2 aura mis le temps mais l'édition est comme à son habitude exemplaire!

Exemplaire par la qualité des reports Son et image (2.0 et 5.0), exemplaire par l'apport des bonus toujours très pertinent, ainsi en plus du chef d'oeuvre absolu qu'est le film, on découvrira un reportage d'une quarantaine de minute sur le tournages du film de la France à la Pologne, la vision d'un kieslowski brillant chef d'équipe, troubant communicateur, qui démonte pour les exposer sous une autre lumière l'articulation d'un savant scénario qui touche à l'universel.

En bonus toujours, et là est l'apport exceptionnel du 2eme DVD, on a l'occasion de découvrir un reportage sur les origines du cinéma polonais à Lodz des années 50-60 à aujourd'hui et on comprend comment Kiesloswwki s'est inscrit dans ce tissu de contestation et de révolte du documentaire à la fiction.

Enfin en plus de deux courts métrages à l'esthétique étonnante, on peut s'émmerveiller devant l'intelligence d'une interview contemporaine d'Irène Jacob, elle y détaille les raisons et conditions du tournage, ses choix d'actrice "Kieslowskienne" de la première lecture du scénario "incompréhensible" aux dernières scènes du tournage...

Bref plein de petites choses qui font et nous démontrent, si besoin en était, que Kieslowski était un génie hors pair, un poète de la sensation, des sentiments et de la peur, Un des plus fabuleux réalisateurs de notre époque.

Un double DVD véritablement exemplaire qui s'attache à l'essentiel et non à l'accessoire!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8