Profil de RaZ > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par RaZ
Classement des meilleurs critiques: 207.356
Votes utiles : 669

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
RaZ "http://serialogies.free.fr" (Poitiers, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Blade Runner
Blade Runner
par Philip K. Dick
Edition : Broché

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre de mélancholie, 31 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blade Runner (Broché)
Rick Deckard est un Blade Runner, il doit réformer (= tuer) les androïdes qui mettent le pieds sur Terre après s'être rebellés sur les colonies, aspirant à être autre chose que des esclaves. Leurs sentiments diffèrent des humains : ils n'ont pas d'empathie, et c'est ainsi qu'on les reconnaît.

On assiste ainsi au périple d'une journée de Deckard qui doit réformer une bande d'androïde. Rien de plus normal, mais pourtant cette déambulation dans ce monde désolé est empreinte d'une grande tristesse, aussi bien du côté des androïdes que des humains : les deux ont des réactions et des sentiments étranges, comme si l'absence de lumière, les retombés radioactives, la raréfaction des animaux et la désertion de cette Terre modifiaient grandement les comportements et les sensations.

Un sentiment de mélancolie passive nous envahit au fur et à mesure que notre lecture avance. Dans ce livre, il est beaucoup question d'empathie, et l'écriture décrivant ce monde qui part en cendre où la vie semble s'éteindre peu à peu nous émeut et nous trouble.

Ce livre brassent beaucoup de thèmes comme l'identité humaine, l'empathie et la chute d'un monde et les dépassent en même temps par une dimension étrange, triste et mélancolique qui s'empare de nous pour ne plus nous lâcher et continue de nous habiter après avoir refermé le livre.

On en arrive même à être déçu de l'adaptation qu'en a fait Ridley Scott, puis on se dit que, malgré les différences, ce sont tous les deux des chefs d'oeuvres.


8 Mile
8 Mile
DVD ~ Eminem
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 7,58

2 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Bof, bof, mouais., 24 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : 8 Mile (DVD)
J'attendais mieux de cette histoire d'ascention musicale dans le milieu du rap. La réalisation approximative du film avec des plans pas toujours bien cadrés et un montage assez mollasse couplé avec un scénario plutôt prévisible qui manque de véritables enjeux privent le film du dynamisme "hip-hop" qui lui aurait fallu.

On déplorera également la présence de scènes qui ne servent à rien, comme la maison qui brûle, le gus qui se tire dans la jambe ou la scène de baise très laide entre Rabbit et Alex qui dure une éternité, et de battles trop peu nombreuses qui ne restituent pas l'ambiance des vrais.

Le film n'est pas totalement mauvais pour autant.En dehors du bon jeux d'acteurs de Kim Basinger et d'Eminem, il a un petit côté drame social qui lui fait honneur et d'une bonne description de la misère, même si on reste dans le basique (mobil-home, mère alcoolique, boyfriend connard et frère au grand coeur qui veut sauver sa petite soeur de cette environnement hostile). La morale se permet même de faire dans le bien-pensant, puisque c'est "avec du talent on peut s'en sortir", pas besoin d'être une lumière pour savoir que c'est faux.

Quant à la fin du film, elle est atteinte du syndrôme du "boh, c'est tout ?" car on ne sait même pas si la situation de Rabbit va évoluer ou même si il est content. Dommage.


Les Affranchis [Édition Collector]
Les Affranchis [Édition Collector]
DVD ~ Robert De Niro
Prix : EUR 14,11

2 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 J'ai loupé quelque chose ?, 16 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Affranchis [Édition Collector] (DVD)
Je crois que j’ai un problème avec les films pro-mafia, non pas que je sois irrémédiablement choqué par le fait qu’on adopte le point de vue des salauds, non, c’est surtout un manque d’intérêt profond qui m’anime lorsqu’il s’agit de décrire les us et coutumes de nos chers malfrats, sauf quand cela prend des proportions épiques comme dans Le Parrain. Seulement, dans Les Affranchis on reste ridiculement terre à terre, ce film est censé décrire la mafia mais ne la rend pas intéressante pour autant. Alors oui, il y a par-ci par-là une bonne réplique, une action intéressante, mais tout cela est dilué par l’absence d’intrigue et la longueur du film. De quoi faire bailler, d’autant plus que De Niro joue en sous-régime.


Fight club
Fight club
DVD ~ Brad Pitt
Prix : EUR 16,14

11 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Fausse provoc', 16 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fight club (DVD)
Le film commence bien, Edward Norton est plutôt cool, les scènes sont originales et percutantes, mais tout se met à déraper dès l’apparition de Tyler Durden. Le choix d’une superstar hollywoodienne comme Brad Pitt pour incarner un pseudo-anarchiste est déjà douteux, mais pas plus que les méthodes du personnage. En effet, en plus de nous asséner ses préceptes à deux balles sur la vie et la société, celui-ci nous déroule sa solution contre la société consumériste : monter une secte nihiliste de cassage de gueule à mains nues pour la transformer en organisation proto-fasciste et terroriste. Un concept que des djeunz trouveront révolutionnaires, les mêmes qui font du happy slapping peut-être. En plus, et cela n’a rien à voir, mais la seule fille du film est moche. Alors certes Fight Club a quelques bonnes idées dans sa réalisation, quelques moments drôles (tirés du bouquin de Chuck Palahniuk, qui reste meilleur) mais il reste globalement laid et nauséabond, laid par sa violence gratuite, nauséabond par ses idées et sa prétention d’être un film subversif.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 5, 2011 5:43 PM CET


Carrie
Carrie
DVD ~ Sissy Spacek
Proposé par mijosete
Prix : EUR 8,99

1 internaute sur 17 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Brisons le classique, 16 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carrie (DVD)
Les seuls points positifs du film sont l’interprétation de Sissy Spacek en adolescente fausse-moche et sa relation avec la prof de gym. Autrement, il n’y a presque rien à se mettre sous la dent dans ce teen-movie d’horreur fantastique qui peine à réussir dans les genres où il officie : pas de frayeurs, du surnaturel très peu exploité et un cas classique de persécution lycéenne. La majorité du film est creuse vu que Brian De Palma semble s’être concentré uniquement sur la scène finale que d’aucuns diront qu’elle est apocalyptique, ahurissante, etc. Elle est surtout très longue avec ses ralentis interminables, et trop bien huilée pour être crédible. De Palma, tout un style : ralentis à outrance, lumières rouge et bleu omniprésentes, zoom maladroits. Oui, un style kitsch.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 11, 2014 11:30 PM CET


American Beauty
American Beauty
DVD ~ Kevin Spacey
Proposé par volarehoho
Prix : EUR 12,89

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bien mais pas trop, 16 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Beauty (DVD)
J'ai aimé ce film, et j'adulerai toujours Alan Ball pour le ravissement de chaque instant qu'est Six Feet Under, mais ce film méritait-il autant de prix et d'éloges ? Il commence bien mais ne devient pas meilleur, il est drôle mais ne fait pas éclater de rire, il ironise mais ne pousse pas la satire bien loin. C'est bien là le problème, le film fait trop dans la retenue, que ce soit dans la réalisation ou le jeu des acteurs, or pour un film voulant explorer un sujet aussi éculé que le désespoir de la classe moyenne américaine, il fallait bien quelques fulgurances. Au lieu de ça, il reste bien dans les conventions, critique mollement pour ne pas déranger son public et balance quelques sagesses que tout le monde apprendra à un moment ou un autre de leur vie. Non, American Beauty n''est pas un chef d''oeuvre, ce n''est qu''une comédie dramatique légèrement supérieure à la moyenne.

Au fait, la scène du sac en plastique, elle était à prendre au premier degré ?


Collision - Edition Simple [Édition Prestige]
Collision - Edition Simple [Édition Prestige]
DVD ~ Sandra Bullock
Prix : EUR 12,59

6 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Surestimé, 16 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Collision - Edition Simple [Édition Prestige] (DVD)
Crash mérite sa place dans le panthéon des films surestimés. Comme beaucoup de film surestimés, Crash commence bien, l'image est pas dégueulasse, le montage innove, la présentation des multiples personnages est bien faite (mention spéciale pour les deux noirs voleurs de bagnoles).

Les personnages, parlons-en, car ici nous avons en effet un film "chorale", c'est à dire avec plein de personnages dont les histoires se recoupent qui ont chacun des problèmes etc. Premier problème : c'est tous des idiots, même ceux qui ne le sont pas au début le deviennent, et en plus ce sont des racistes en majorité, ce qui ne rend pas l'identification aisée.

Le propos était de nous dire qu'il y a du bon et du mauvais en chacun de nous, message qui devient lourd lorsqu'on l'étale 2h durant par les actions et les discours d'une dizaine de personnage. Personnages d'ailleurs nourris de contradictions pas très crédible, comme celle du mec qui débite des discours à la Malcolm X avant de braquer une caisse. Cela amène des situations qui explosent la crédibilité du film, comme celle du réalisateur télé qui se sent "bounty" et décide de regagner sa "négritude" en faisant une course-poursuite avec les flics après s'être fait braquer sa caisse. La scène déboule de nulle-part et sème le doute sur la postulat prétendument anti-raciste du film.

Dans la deuxième moitié du film, les exemples comme celui-ci sont légions (le bon flic qui bute un noir parce qu'il riait), et j'ai bien rigolé car, malgré une présentation soignée, le film sombrait dans le ridicule du "le monde est pourri mais il y a du bon en chacun" et multipliaient les scènes aux raccords bidons entre les personnages sur fond de musique larmoyante. D'ailleurs, le film met un temps fou à finir et laisse un goût de malaise, comme si ses bonnes intentions s'étaient mélangées avec le monde malsain et pourri qu'il voulait nous montrer.


Contact
Contact
DVD ~ Jodie Foster
Prix : EUR 8,59

3 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Commence bien mais s'embourbe, 9 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contact (DVD)
Ellie, scientifique au service du Search for Extraterrestrial Intelligence (S.E.T.I.), découvre, après quelques flashbacks sur son enfance, un signal qui serait bien extraterrestre et qui enverrait des infos afin d'établir le Contact avec eux.

Sympa comme plot, mais passé l'excitation de la découverte, des nombres premiers et des messages interlacés dans des images d'Hitler, le film devient plutôt lassant à cause de son histoire d'amour sans interêt et ses réflexions neuneus sur la religion, qui reprend des gros clichés comme "les scientifiques sont tous des athées", et puis même on a du mal à voir le rapport qu'il peut exister entre les extraterrestres et la foi.

Enfin bref, c'est la thématique lourdingue du film qui parvient néanmoins à ne pas trop s'embourber grâce à une réalisation efficace, de bons effets spéciaux et surtout une interprétation au top de Jodie j'ai-un-charisme-de-ouf-et-des-yeux-plus-bleus-que-les-tiens Foster.

Au final, ce film est plutôt plat, servi d'une réflexion raté (enfin pour un athée comme moi qui n'a pas besoin de réfléchir à propos de la foi vu qu'il n'en a pas), mais il est plutôt bien fait et Jodie Foster est décidément trop jolie.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 8, 2012 5:33 PM CET


Strange Days
Strange Days
DVD ~ Ralph Fiennes
Prix : EUR 9,89

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce film poutre, 9 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strange Days (DVD)
Ce film poutre !

Au niveau de l'ambiance notamment. Los Angeles le 31 décembre 1999 est une des meilleurs représentations d'une ville obscure en perdition où la violence policière fait la loi. Nous avons affaire ici à une univers quasi-cyberpunk, rendu notamment par les deck à flashback, appareils illégaux permettant de revivre, ressentir les émotions de n'importe quel passage de la vie de quelqu'un, ce procédé permet d'intégrer au film d'impressionnantes séquences en vue subjective, parfois très violente.

La ville est sale, jonché de détritus et surpeuplée, les clubs sont bondés et bougent au rythme du metal, ici tout est mis en oeuvre pour nous plonger au coeur du film, d'autant plus que la présentation de l'univers est très longue (l'intrigue ne démarre qu'au bout de 55 minutes !) et c'est tant mieux. Les personnages nous sont présenté en long et en large, nous découvrons ainsi Lenny, ancien flic reconverti dans le trafic de flashback, sympathique tchatcheur un peu loser sur les bords qui vit sur les souvenirs de son amour avec Faith, pimbêche chanteuse, et cherche à recoller les morceaux avec elle. Il a aussi de amis, comme la sculpturale Mace, femme forte au caractère trempée qui remplace avec brio l'inévitable héros masculin bodybuildé des films d'actions, alors que Lenny est plutôt la femme en détresse que Mace protège lors des situations périlleuses.

Cet inversion des rôles est un exploit en soi, mais les nombreuses qualités du film ne s'arrêtent pas là. Il y a la réalisation nerveuse et ambitieuse de Kathryn Bigelow, qui fait qu'on ne s'ennuie jamais en 2h30 de film, une bande son excellente, des scènes d'actions inventives et sans concession. Il n'y a que le scénario qui pêche un peu, il n'est pas à la hauteur de l'ambition affiché d'un tel univers et j'avais deviné très tôt l'identité du bad guy.

Mais ce qui compte c'est l'expérience même de 2h30 de film de science-fiction qui a les moyens d'égaler ses ambitions, comme en témoigne la spectaculaire scène finale de 35 minutes qui atteint des sommets en terme de fête et de saturation de foule pendant que des gens s'étripent.

Un film à voir absolument, ce n'est pas un chef d'oeuvre comme Blade Runner mais les deux films sont comparables.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 6, 2012 2:14 PM CET


La société du spectacle
La société du spectacle
par Guy Debord
Edition : Poche
Prix : EUR 6,40

26 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Révolutionnaire mais globalement chiant, 9 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La société du spectacle (Poche)
Bon, ce livre est un classique du situationnisme dont le but était de dénoncer le spectacle permanent mis en oeuvre par notre société de consommation actuelle.

La livre, divisé en idées plus ou moins courtes, est à ce titre une référence, néanmoins, tandis que certaines analyses surprennent par leur justesse et leur originalité, l'ensemble reste plutôt difficile à assimiler à cause du style opaque, abstrait et austère de Guy Débord qui a choisi le sérieux avant tout et la concision maximum.

Ainsi, c'est un des livres qui dénoncent le mieux la société de consommation mais qui devra être lu plusieurs fois pour être parfaitement assimilé, ce qui n'est pas une chose aisée.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6