Profil de Parsifal > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Parsifal
Classement des meilleurs critiques: 2.248
Votes utiles : 423

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Parsifal (EuropaNostra)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Souvenirs d'enfance et de jeunesse
Souvenirs d'enfance et de jeunesse
par Ernest Renan
Edition : Poche
Prix : EUR 10,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Interessant et agréable, 11 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Souvenirs d'enfance et de jeunesse (Poche)
Second livre d'Ernest Renan que je lis (le premier étant le passionnant "Marc-Aurèle ou la fin du monde Antique).

Il ne s'agit pas d'études critiques sur une période historique, une religion ou un texte religieux mais tout bêtement de ses souvenirs de jeunesse, l'enfance, le séminaire, l'évolution de sa pensée, la perte de la foi qu'il explique clairement et sans animosité envers le catholicisme ni envers ses premiers maîtres.

Bon petit livre qui me laisse une impression très positive de l'homme.


Chère visiteuse
Chère visiteuse
par A Boudard
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ca c'est de l'histoire !, 16 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chère visiteuse (Broché)
L'histoire de cul et (un peu) d'amour entre un jeune gangster roi de l'évasion et une comtesse la cinquantaine encore bandante et blindée de fric, mais raconté par Boudard, voilà quelque chose de bonnard.

Si ce livre devenait un long-métrage, il risquerait d'être interdit au moins de 18 ans, tant il est question de b***e et de passion entre les deux personnages si opposés par l'âge (la trentaine pour l'un, la cinquantaine pour l'autre) et le milieu social (voyoucratie Parisienne pour l'un, aristocratie "jet-setteuse" pour l'autre). Mais voilà, Madame la Comtesse, beau avoir cessée sa vie dorée, cessé d'avoir collectionné les kilomètres de b**e pour se réformer religieusement en employant son temps et sa charité chrétienne pour les tôlards, élever son âme vers Dieu par la prière et la générosité, c'est le démon de la fesse qu'elle va (re)trouver à travers sa rencontre dans la cellule 44 avec le prisonnier Gilles Dastel, gangster charismatique spécialisé dans le vol et le braquage avec le don se d'évaporer des tôles. Beau gosse, chaud de la b**e, Madame va vite chavirer avec ce voyou pas comme les autres et va user de toute son influence pour le faire libérer. Je ne vous détaille pas les parties de jambes en l'air dans la cellule, surtout la première mais ça réveillerait assez le braquemart dans le calbute. Pas mal de péripéties pour notre gangster avant sa libération, une nouvelle vie en compagnie de sa comtesse aussi amoureuse de lui que grosse sal*** et soumise au plumard et puis vers la fin, c'qui va tout faire foirer, notre braqueur érotomane qui rencontre...la fille de sa bienfaitrice, une pouliche blonde de première et dont il va devenir fou amoureux comme un môme, réplique exacte de sa mère avec 25 ans de moins mais la fraîcheur en plus, voilà je n'en dis pas plus.

Ce bouquin, c'est un excellent Boudard et que j'ai dévoré en très peu de temps, comme les autres que j'ai lu.


Madame... de Saint-Sulpice
Madame... de Saint-Sulpice
par A Boudard
Edition : Poche
Prix : EUR 8,40

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 super bonnard ce Boudard., 9 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Madame... de Saint-Sulpice (Poche)
Cela fait peu de temps que j'ai découvert l'écrivain Alphonse Boudard et je dois avouer que je suis à fond. Madame...De Saint-Sulpice est le deuxième livre d'Alphonse que je lis (le premier était La Fermeture) et j'ai beaucoup aimé au point de l'avoir dévoré en très peu de jours.

Raconter l'histoire d'une taulière de bordel à putes Parisien de l'Entre-Deux Guerres est déjà pour moi interessant mais que ce bordel soit appelé l'Abbaye parce qu'il est fréquenté surtout par des curetons, évêques et autres cardinaux, voilà qui est peu ordinaire.

On est assez touché par la vie très animée de Madame Blandine (la taulière donc), une existence très bourgeoise, conformiste et sérré du fion au départ puis l'évenement qui va faire basculer sa vie, son amour passionnel (et très charnel) avec un beau et jeune prêtre dont le résultat sera un bébé d'une part (qui deviendra une fois adulte...prêtre !) et l'ostracisme qu'elle subira de la part de sa famille. Comment devient-elle pute puis taulière d'un des bordels les plus réputés et les plus classes de Paname ? A vous de lire pour découvrir. Beaucoup de choses s'y passent, beaucoup de personnages hauts en couleur (qu'ils soient proxos, michetons, putains, gangsters, poulailles de la Mondaine, écclésiastiques) on rigole plus d'une fois et puis le style Boudard, une écriture géniale, un vocabulaire cru et vulgaire mais jubilatoire, les expressions de titi Parigot, le talent de nous faire voyager dans le Paris fascinant de l'Entre-Deux Guerres (bien plus fascinant que le Paris de Delanoé...), bref, c'est du tout bon et ça se lit tout seul tellement c'est bonnard, sauf bien sûr pour les pudibonds et autres bigotes.

C'est sûr, je suis partie pour lire tous les autres livres d'Alphonse.


Dialogue de « vaincus »
Dialogue de « vaincus »
par Pierre-Antoine Cousteau
Edition : Broché

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionnant., 22 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dialogue de « vaincus » (Broché)
Voici un ouvrage d'un grand intérêt. Ce Dialogue De Vaincus constitue une mine d'informations nous permettant de mieux connaître deux personnalités, deux journalistes du canard de l'entre-deux guerres Je Suis Partout, Pierre-Antoine Cousteau (alias pac, frère de l'explorateur sous-marin Jacques-Yves Cousteau) et Lucien Rebatet, talentueux écrivain et critique. Deux hommes qui avaient choisis le camp qu'on appellerait aujourd'hui "des maudits", camp des hommes favorables aux régimes de type fasciste et national-socialiste, autoritaires, militaristes, camp hostile à la démocratie, au capitalisme mercantile, au bolchévisme, à l'esprit bourgeois, mais aussi aux apatrides, à la finance anglo-américaine, au gaullisme. Bref tout pour se faire haïr des vainqueurs de 39/45 et de leurs juges.

Le livre rapporte une vingtaine de dialogues savoureux entre Cousteau et Rebatet enfermés dans la prison de Clairvaux et se déroulant durant l'année 1950. Moult sujets sont traités par les deux "fachos" de façon caustique comme la religion (surtout catholique), la littérature, Sartre, Hitler et la chute de l'Allemagne, la vie carcérale, l'homosexualité, Roosevelt, l'Histoire...

La lecture de leurs dialogues, pas du tout ennuyante, nous permet de mieux cerner leurs personnalités, leurs goûts, leurs déceptions, leur engagement idéologique, leurs désillusions, leur parcours. La religion catholique n'est pas épargnée, de même que Sartre, la politique impérialiste des Etats-Unis et encore tout un tas de choses. Rebatet et Cousteau n'éprouvent aucun regret pour leurs idées et leur engagement idéologique du côté de l'Axe.

Ce livre est un très bon complément pour mieux connaître Pierre-Antoine Cousteau et surtout Lucien Rebatet, ami de Céline et de Brasillach critique d'art, de cinéma (alias François Vinneuil) et de musique respecté, auteur du (violent) pamphlet et best-seller durant l'Occupation, à savoir Les Décombres mais surtout auteur du roman Les Deux Etendards (écrit en prison), un des plus magnifiques romans de la littérature du XXe siècle.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 15, 2013 2:49 PM CET


Le plaisir au Moyen Age
Le plaisir au Moyen Age
par Jean Verdon
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pas mal., 12 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le plaisir au Moyen Age (Poche)
Moi au contraire, je ne descendrai pas ce petit livre. C'est du bon travail d'historien et sur quelque chose qui n'épargne personne, à savoir le plaisir.

La gastronomie, la fête, le sexe, les loisirs, la musique...comment nos lointains ancêtres en profitaient pleinement de ces réjouissances et comment l'Eglise légiférait et canalisait les énergies et les excès qui pouvaient en naître ? C'est dans ce livre. Lecture agréable, sujet forcément très interessant, je ne me suis pas spécialement ennuyé. Le nombre d'interdits en ce qui concerne le sexe à partir du XIIIe siècle est assez impressionnnante et même excessif. De nos jours, il n'y a plus grand-chose d'interdit et on est tombé dans l'excès inverse mais je m'éloigne du sujet...

J'aime beaucoup quand les historiens abordent des sujets très précis sur telle ou telle période historique comme le voyage, l'argent, la superstition, l'amour, le rire...ou le plaisir. Jean Verdon a écrit justement des livres sur divers thèmes, période médiévale. C'est pas mal je trouve. A chacun de s'interesser à ses travaux.


"Qui suis-je?" Rebatet
"Qui suis-je?" Rebatet
par Pascal Ifri
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sympathique petit livre sur une personnalité qui sentait le soufre., 11 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : "Qui suis-je?" Rebatet (Broché)
Lucien Rebatet, écrivain talentueux, journaliste, critique cinéma, exilé, emprisonné, condamné à mort, gracié, cet homme a eu une vie assez trépidante et une plume puissante qui a suscitée aussi bien des haines irréversibles et des émotions de toute beauté.

C'est une personnalité qui mérite d'être mieux connue au-delà de son livre Les Décombres ("best-seller" durant l'Occupation) et de ses articles de journaliste dans Je Suis Partout (plus tard, après la prison, Rivarol). Il fut un très brillant critique d'art (surtout en musique) et un très talentueux écrivain auteur d'un des plus magnifiques romans qui ait été écrit au XXe siècle à savoir Les Deux Etendards.

Ce petit livre de la collection Qui Suis-Je nous permet de cerner l'homme, le journaliste et l'écrivain sans omettre ses fautes, ses défauts. Un personnage à la fois fascinant pour les uns et monstrueux pour les autres. Moi, ce qui m'attire surtout chez Rebatet, c'est son talent d'écrivain. Quand un homme écrit un livre comme Les Deux Etendards, combien même il a fait partie du camp des "maudits", on ne peut pas le détester complètement. Dialogue De Vaincus est aussi un autre livre pour mieux connaître Rebatet (livre passionnant où sont rapportés durant l'année 1950 les dialogues entre Lucien Rebatet et Pierre-Antoine Cousteau emprisonnés à la prison de Clairvaux. Beaucoup de sujets sont traités et de façon souvent caustique par les deux tôlards).

Une des personnalités de la littérature Française les plus sulfureuses (et les plus talentueuses) du XXe siècle. Preuve en est le silence toujours massif qui règne sur son nom et son oeuvre, inspirant fiel et haine chez les esprits femelles de nos zélites journalistiques et littéraires...Céline, Drieu La Rochelle ont été "lavés de leurs péchés" si je puis dire (et encore...), reste encore quelques-uns comme Saint-Loup...et Rebatet.


You Make It Easy
You Make It Easy
Prix : EUR 30,26

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le vrai son !, 10 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : You Make It Easy (CD)
Aussi indispensable et donc aussi excellent que le premier album (Make Time For Love), You Make It Easy de Keith Washington est une tuerie.

Aucun déchet, aucun titre médiocre, tout y est bonnard voire excellent. Un des meilleurs disques sortis sur le label Qwest. Ca date de 1993 mais ce sera toujours un million de fois meilleur que les daubes actuelles qui pullulent dans les ondes radio et les chaînes TV musicales.

Mes titres préférés : Let Me Make Love To You, You Always Gotta Go, What It Takes, Trippin', Believe That.

Bref les deux premiers albums de Keith Washington sont des classiques à saigner. Du vrai son de "lover" bien comme il faut pour mettre sa chérie...bien comme il faut ;)


Original Album Series (Coffret 5 CD)
Original Album Series (Coffret 5 CD)
Prix : EUR 20,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une grande Dame de la Soul., 10 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Original Album Series (Coffret 5 CD) (CD)
Un coffret rassemblant les cinq premiers albums d'Anita Baker pour un prix raisonnable, voilà une bonne affaire.

Cinq albums contenants un paquet de chansons magnifiques, excellentes, émouvantes. Une musique qui oscille entre soul et jazz, une musique à écouter que vous soyez heureux ou pas, amoureux ou malheureux en amour, une musique de toute façon qui parle au coeur.

Mes préférés dans ces cinq bijoux que sont les cinq albums : Will You Be Mine, Sweet Love, Caught Up In The Rapture, Good Love, Talk To Me, Perfect Love Affair, Rythm Of Love, Sometimes I Wonder Why. Pour ceux qui ne connaissent pas du tout cette chanteuse pourtant très populaire dans son pays et qui est très vite mondialement devenu célèbre avec son hit Sweet Love en 1986, écoutez donc celles citées précédemment, difficile de ne guère apprécier selon moi.

Cinq étoiles pour la super musique des cinq albums de cette reine de la soul et pour le prix raisonnable.


L'Empereur Julien ou le rêve calciné
L'Empereur Julien ou le rêve calciné
par Benoist-Méchin
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 Bonne bio de l'empereur Julien, 10 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Empereur Julien ou le rêve calciné (Relié)
Cette biographie par Benoist-Méchin est l'une des meilleures références concernant le fameux personnage de l'empereur Julien. Personnage qui a enflammé les esprits libres jusqu'à aujourd'hui. Cet homme qui se voulait le restaurateur du paganisme et de l'esprit hellénique a eu une vie mouvementée et pleine de dangers malgré sa brièveté. Sa famille assassinée, constamment surveillé par l'empereur chrétien Constance, l'assassin de sa famille, il était un lettré, un passionné de philosophie Grecque et un mélancolique nostalgique de l'esprit hellénique des temps Antiques plus reculés. Son antichristianisme s'explique pour toutes ses raisons.

Malheureusement, Julien ne voyait pas que le cycle qu'il voulait restaurer ne pouvait plus revenir, les temps changeaient, le christianisme était là pour ne plus disparaître de l'Europe en raison de l'intolérance de cette religion et de sa montée irrésistible en puissance. Le paganisme après sa mort en 363 allait être persécuté plus que jamais, mais sans disparaître complètement, toujours présent dans le schéma mental des Européens ce qui entraînera une récupération des fêtes Païennes et de certains rites Païens par le christianisme mais ceci est une autre histoire...

Julien, alias Heliodromos (le messager du Soleil), fut aussi écrivain. Son Misopogon ainsi que son Contre Les Galiléens qui est un équivalent du Discours Vrai Contre Les Chrétiens du philosophe Latin Celse, valent d'être lus pour mieux connaître cet empereur qui régna peu de temps (presque deux ans) mais dont le nom, malgré le travail des Chrétiens qui l'ont surnommé Apostat, non seulement ne disparaîtra jamais mais continuera de fasciner autant les néo-Païens d'aujourd'hui que les esprits qui se disent libres et tolérants.


Les deux Étendards
Les deux Étendards
par Lucien Rebatet
Edition : Broché
Prix : EUR 49,90

7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 monumental !, 21 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les deux Étendards (Broché)
Les Deux Etendards, c'est le chef d'oeuvre d'un homme dont le nom est aujourd'hui, et depuis 45, maudit par l'idéologie dominante, Lucien Rebatet.

Rebatet, journaliste et critique à Je Suis Partout, partisan de la Collaboration avec l'Allemagne, est un écrivain qu'on peut ranger dans la même catégorie que les Brasillach, Saint-Loup ou encore Céline, la catégorie des écrivains Français les plus talentueux qui sentent le soufre pour les esprits femelles de notre époque mais qui ont eu le courage de vivre pleinement leurs positions politiques jusqu'à risquer leurs vies (Brasillach fusillé, Saint-Loup engagé au front de l'est, condamné par contumace à la peine de mort et exilé jusqu'à son retour en France où une excellente carrière d'écrivain se réalisera, Rebatet exilé, condamné à la peine de mort puis gracié, Céline exilé, emprisonné et condamné à l'indignité nationale). Leurs positions politiques ne correspondant pas à celles des vainqueurs de la Deuxième Guerre Mondiale, ils furent donc maudits, poursuivis par la haine de leurs ennemis.

Pour en revenir aux Deux Etendards, c'est rien d'autre que l'un des meilleurs romans de la littérature Française du XXe siècle. Un roman qui traite surtout d'amour mais aussi de la religion (catholique), de la volupté, de l'amitié. On se prend d'affection pour Michel Croz, le personnage principal, jeune étudiant orgueilleux, Nietzschéen, sensuel, intelligent, sensible, passionné. On est touché par sa passion enflammé et secrète pour Anne-Marie qui se croit destiné au couvent, amoureuse de son ami Régis qui lui se destine au sacerdoce, mais aussi par sa fascination pour l'amour mystique entre Anne-Marie et Régis. Beaucoup de choses arrivent à ce trio d'abord vivant sur un nuage mais ce même nuage vire petit à petit au gris puis au noir, je n'en dis pas plus.

Le livre a beau faire 1300 pages, j'assure qu'on le dévore, on ne s'ennuie absolument pas. Ce roman risque fort de bousculer les catholiques les plus intransigeants et les plus fermés car l'une de ses caractéristiques est d'être très anti-catholique.

Quel talent avait ce Rebatet. Vraiment Les Deux Etendards, roman monumental, mérite d'être mieux connu. Le chef d'oeuvre d'un homme qui n'avait pas sa plume dans sa poche si je puis dire mais qui fut, quoi qu'on dise, un génie de la plume.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 19, 2013 4:51 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5