undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Pierric G. > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Pierric G.
Classement des meilleurs critiques: 1.531
Votes utiles : 837

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Pierric G. (France.)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18
pixel
Cargo sobre. Chronique intime d'une traversée de l'Atlantique en porte-conteneurs
Cargo sobre. Chronique intime d'une traversée de l'Atlantique en porte-conteneurs
par Thierry Marignac
Edition : Poche
Prix : EUR 8,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Erudit, émouvant, plein de style, un beau moment de partage, 6 mars 2016
Avec Cargo Sobre, Thierry Marignac remonte de quelques années la montre gousset de son propre tempo littéraire et nous propose un journal que l'on qualifiera « de bord », puisque sa mise en scène est celle d'un navire de la marine marchande en route pour un nouveau monde déjà ancien. Après Milieu Hostile, un beau roman trop littéraire et trop subtil pour le milieu étriqué auquel son éditeur d'alors l'avait destiné, Marignac décide de prendre le large pour se lancer dans une nouvelle aventure, en continuité avec son Renegade Boxing Club non moins iconoclaste paru à la Série Noire.

Qu'importe le flacon du prétexte littéraire, du moment que lecteur en ait l'ivresse. Car si la privation temporaire d'alcool fait elle aussi partie de l'arrière-plan de la structure narrative de ce court journal, c'est bien à renouer avec une clarté d'esprit et une lucidité que l'auteur aspire, à atteindre une altitude intellectuelle et affective où la raréfaction de l'oxygène et la dépollution des miasmes égocentriques du monde post-moderne provoque autant une douce extase qu'une aérienne sérénité.

Il n'est pas aisé de faire partager à son lecteur ce type d'émotions, ce cheminement très personnel, sans verser dans le nombrilisme, cette plaie du cadavre rachitique de la littérature française, mais Marignac y parvient, haut les cœurs et haut la main qui tient sa plume toujours précise, parfois nostalgique mais jamais plaintive et ou l'élégance de l'humour n'est jamais loin. Ce Cargo Sobre n'est pas une invitation au voyage, mais une invitation au partage, à l'échange autour des écrivains qu'il aime, des amis qu'il a croisé, des œuvres qu'ils l'ont marqué, des émotions qu'il ressent sur son bateau et au fond de lui-même.

L'évocation de son amie Kathy Acker et du roman Janine d'Alasdair Gray qu'elle lui a fait découvrir en est un exemple marquant, si parfaitement maîtrisé, tellement sincère et chargé d'émotions passées mais encore vibrantes qu'il est impossible au lecteur de ne pas ressentir à son tour une vive émotion où surnage une intense curiosité et nous avons vite cherché cette œuvre énigmatique pour la commander à un bouquiniste britannique en ligne, ce monde de léviathans désincarnés évoqué par l'auteur ayant bien, malgré tout, quelques bons côtés.

Il est des auteurs qui parlent très bien d'eux et il en est d'autres qui parlent des autres, de leur travail, d'une façon qui les sublime et les rend magnifiques et immortels, tout en faisant semblant de parler d'eux, et c'est la non pas une marque de talent, mais une marque de composition personnelle, d'une noblesse aristocratique innée. A la fermeture de ce Cargo Sobre déroutant et émouvant, on ne regrette qu'une chose, c'est que son auteur ne se soit pas embarqué pour une édition du Vendée Globe pour nous livrer un journal de bord encore plus long.


Morphine Monojet
Morphine Monojet
par Thierry Marignac
Edition : Broché
Prix : EUR 15,90

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman au style ciselé, 25 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Morphine Monojet (Broché)
A l’instar de son "Fasciste" inaugural, ce nouvel opus de Thierry Marignac se constitue en témoin d’un espace-temps englouti par plusieurs décennies de mondialisation féroce. Sauf qu’ici c’est la décennie antérieure, celle des années soixante-dix, qui s’achève sur la toile de fond du Paris interlope de la dope, hanté par la lie humaine fantomatique qui y décante.

En dépit de son sujet, "Morphine Monojet" est un livre lumineux qui se lit d’une traite. Non pas à cause de cette histoire prétexte, cette course poursuite autour d’une ampoule réglementaire de morphine pure dérobée à un collectionneur de militaria de la seconde guerre mondiale, et qu’un des protagonistes suicidaire planifie de s’injecter en grandes pompes lors d’une apothéose nihiliste, non. On dévore cette histoire pour tout ce qu’il y a autour, tout ce qu’il y a dedans. Pour la plume et le style, pour l’élégance désespérée, pour la façon dont l’auteur nous parle des femmes, pour la subtilité des personnages, pour l’humour froid et la franchise, pour l’absence de romantisme en toc qui plombe les repentis qui voudraient nous faire croire qu’ils ont vécu malgré tout quelque chose de grand et de terrible dans leur malédiction.

On ressort de la lecture de "Morphine Monojet" sans sympathie ni pitié pour son trio de pieds-nickelés de la came, et c’est à ça que se mesure le talent de l’auteur, à ce détachement et à la vision du monde que celui-ci esquisse. Une vision aristocratique où le principal échec des personnages les plus « accros » du roman ne réside pas dans leur déclin physique ou leur degré d’addiction, mais dans leur déshonneur. Ce n’est pas anodin si plusieurs allusions à la généalogie et à l’héritage viennent parsemer ce court roman. Car au-delà du récit picaresque planté dans un Paris interlope à une époque charnière, "Morphine Monojet" est surtout la chronique d’une prise de conscience d’une certaine jeunesse de ses manquements irrémédiables face à l’antique devoir d’honneur d’une lignée et d’un héritage. Une lutte centrale, tellurique, au coeur du personnage de Fernand qui cherche avant tout, par-delà la morale de l’hygiénisme, à rester digne. Parce que sans dignité, il n’y a plus d’être humain, simplement des marionnettes pathétiques ou tragiques qui se trémoussent ou se contorsionnent dans les affres écoeurantes d’une fin de race et d’une fin de civilisation. C’est l’ombre du "Feu follet" de Drieu La Rochelle qui plane sur ce Morphine Monojet froid et cruel.

Si la littérature est bien ce que vous cherchez dans un roman, un crochet du gauche par ce dernier Marignac en date sera votre douce punition.


Vogelsang ou la mélancolie du vampire
Vogelsang ou la mélancolie du vampire
par Christopher Gérard
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Le thème du vampire régénéré par une plume soutenue et un récit aristocratique, 10 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vogelsang ou la mélancolie du vampire (Broché)
Vogelsang est une fiction sur le thème du vampire qui choisit de rompre aussi bien avec le folklore guindé hérité de Bram Stoker et de l’époque victorienne qu’avec le super héroïsme juvénile bruyant et tape-à-l’œil des dernières productions littéraires et cinématographiques. Une histoire de vampire intelligente et mature, aussi féroce qu’élégante, en quelque sorte.

Chez Gérard, on ne devient pas vampire, c’est un privilège de naissance.Homo Necans est une espèce distincte d’Homo Sapiens, un prédateur naturel sous patronage lunaire sans rapport avec une quelconque nécromancie. La tâche du chasseur est d’autant plus aisée que son gibier ne cesse de s’abaisser à tous les niveaux : intellectuels, physiques, culturels. Derrière le récit fantastique du vampire en proie à une solitude et une nostalgie désespérée s’esquisse l’image en creux d’une effroyable humanité post-moderne : laide, bruyante, vulgaire et abêtie jusqu’au point de non-retour. Si la quête du baron de Vogelsang prend des airs d’impasse, elle demeure préférable à la sortie de route volontaire d’une humanité en proie à une fin de race généralisée et renonçant systématiquement à toute tentative de grandeur. Le contraste est des plus frappants entre l’élégance jusqu’au-boutiste du personnage principal et la vulgarité rampante de la masse humaine qui l’entoure. Si Vogelsang pouvait se fondre à loisir dans une humanité antérieure, c’est désormais presque impossible, non à cause de sa nature inhumaine, mais à cause de sa culture - autrefois commune - et qu’il a conservée au travers des époques, contrairement à ses proies acculturées au pas de charge par la mondialisation.

En littérature populaire, la figure du vampire n’est souvent qu’une métaphore caricaturale de la noblesse d’Ancien Régime - cloîtrée dans son château glacial, drapée dans sa cruauté congénitale et ses manières réactionnaires. C’est aussi en cela que Gérard se distingue et régénère le genre et le thème, faisant de son Vogelsang une fiction originale et aristocratique au sens le plus strict, avec ce que cela implique de maîtrise de soi, de cruauté nécessaire et d’absence de complaisance pour toute forme de médiocrité. C’est un récit d’une tristesse superbe et d’une nostalgie infinie, en parfaite adéquation avec une écriture fine et racée sur fond de chronique douce-amère d’une élite face à son déclin inexorable.

Vogelsang ou la mélancolie du vampire est un roman remarquable, ouvert par curiosité et terminé dans la fébrilité impatiente du découvreur de trésor. Une lecture forte et poétique, élégante autant qu’intransigeante. Un bref éclat d’ambre antique dans la vitrine à colifichets ambiante. Un plaisir rare et précieux, hors du temps et loin de la veule médiocrité qui nous submerge de toutes parts.


HOBI SIFFLETS ULTRASONS ANTI COLLISION REPOUSSE GIBIER CHEVREUILS CERFS ACCIDENT VOITURE
HOBI SIFFLETS ULTRASONS ANTI COLLISION REPOUSSE GIBIER CHEVREUILS CERFS ACCIDENT VOITURE
Proposé par Satenco
Prix : EUR 12,90

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les plus efficaces, 10 septembre 2015
Les sifflets ultra-sons n'ont pas toujours bonne presse pour deux raisons majeures :
- les copies made in china vendues en supermarché qui ne valent pas un clou,
- les naïfs qui croient que ce sont des talismans magiques.
Si maintenant, comme moi, vous habitez dans une région rurale très giboyeuse (Sologne) et que vous faîtes chaque jour 60 km de route départementale bordée de forêt des deux côtés, ces sifflets de marque HOBI, la seule recommandable, sont un achat quasi indispensable. Ma voiture est équipé de trois sifflets : un sous chaque rétroviseur et un sur le socle de l'antenne de toit. Le résultat se constate presque chaque jour : envolée de rapaces perchés à l'approche de ma voiture alors que les autres véhicules devant ne les dérangent pas, corbeaux qui quittent la route et abdonnent leurs repas en s'envolant au lieu de faire quelques pas de côtés comme à leur habitude , lièvres ou lapins qui se tapissent dans l'herbe sans bouger après avoir levé la tête et les oreilles dans ma direction, cerf de huit ou dix cors qui se dirige vers la route et fait ensuite demi-tour (sans s'affoler) à mon approche, après avoir dressé la tête et s'être immobilisé quelques secondes. Chevreuils intrigués qui s'arrêtent pour écouter le son inhabituel avant de détaler dans la direction opposée, etc.
Evidemment, ces sifflets HOBI n'ont rien de magique : ils ne vous dispensent pas d'une conduite prudente, de connaître des zones de traversée du gibier, et sont sans effet contre les animaux sourds, pris en chasse par des chiens ou trop jeunes et sans conscience des dangers ! Il en va aussi de même des animaux que des hommes : il y en a des stupides contre lesquels on ne peut pas grand-chose.
(Le seul animal rétif à ces sifflets reste le renard. J'en ai croisé plusieurs et c'est à peine s'ils bougent la tête dans la direction de la voiture et semblent ne pas percevoir le bruit, ou alors le trouvent tout à fait anodin, et restent sur la route ou les bas-côtés).


Sang noir : Chasse, forêt et mythe de l'homme sauvage en Europe
Sang noir : Chasse, forêt et mythe de l'homme sauvage en Europe
par Bertrand Hell
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Magistral et captivant, 29 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sang noir : Chasse, forêt et mythe de l'homme sauvage en Europe (Broché)
Cet essai remarquable signé par un anthropologue spécialiste du chamanisme offre de nombreuses clefs de compréhension aux lecteurs souhaitant s'initier aux symboliques de la chasse, de l'ensauvagement et des rituels cynégétiques.

Renouant les fils distendues des pratiques modernes à leurs significations antiques, c'est à une véritable Cosmogonie du Sauvage européen que le lecteur est convié.

Déjà lu deux fois depuis mon achat !


Furor
Furor
par Fabien Clavel
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Science Fantasy ?, 29 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Furor (Poche)
Fabien Clavel évoque dans ce roman historique d’anticipation les trois légions romaines englouties par la forêt germanique en l’an neuf à la bataille de Teutoburg, désastre qui provoqua la citation apocryphe de l’empereur Auguste : « Varus, rends-moi mes légions ! ».

Comme dans le Châtiment des flèches, la réussite de l’auteur à plonger son lecteur dans une époque et un lieu disparus est totale. Il suffit de quelques pages pour sentir la fatigue et l’usure quotidienne des soldats romains en même temps que la terrible oppression de la forêt primaire qui les entoure et les submerge, dans l’attente d’une embuscade ou d’une attaque des Chérusques que chacun peut sentir proches, mais qui ne vient pas.

L’écriture se fait ici claustrophobe, prenant le lecteur à la gorge sur la base de sensations ou de dialogues intérieurs où, comme chez Niogret, se mêlent le charnel et le métaphysique, l’amour rude et la cruauté. L’ambiance est parfaitement rendue et les spécialistes apprécieront l’érudition du professeur de latin dans ses descriptions du monde martial antique. La tension monte de façon inexorable autour des quatre principaux protagonistes du récit jusqu’à l’affrontement d’une violence hallucinée dans les marais de Teutoburg, d’où bien peu de romains échapperont à la fureur vengeresse des Germains commandés par le rebelle Arminius.

Suivant une mise en bouche plus SF qu’historique distillée dès le début du récit par le biais d’une mystérieuse pyramide noire, Clavel entraîne ensuite son lecteur et ses quatre personnages dans une quête dont le dénouement en laissera certains perplexes devant tant d’audace, mais qui a le mérite de proposer un voyage peu commun et un questionnement inattendu sur un sujet moderne, tandis que résonneront longtemps en lui l'angoisse et le fracas de la grande bataille sylvestre.


Le châtiment des flèches
Le châtiment des flèches
par Fabien Clavel
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

4.0 étoiles sur 5 Le meilleur de la Fantasy française, 29 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le châtiment des flèches (Poche)
Puisant à son expérience personnelle de professeur au Lycée Français de Budapest, Clavel livre une fresque sombre et épique narrant les décennies charnières du royaume Magyar à l’orée de l’an mille, nous propulsant en 997 au cœur des steppes hongroises pour assister à l’affrontement du paganisme chamanique traditionnel et du christianisme byzantin en plein essor.

S’articulant autour de deux personnages, l’un chrétien sédentarisé et soutenu par l’Eglise et les chevaliers de Bavière, l’autre païen et nomade tribal allié des táltos (chamanes) et du grand Turul, l’oiseau de proie mythique des seigneurs des plaines, le Châtiment des flèches entraîne son lecteur dans un récit sur quatre décennies qui voit deux visions du monde et deux civilisations lutter jusqu'à la mort pour la possession des plaines d’Europe centrale.

L’originalité de la localisation du roman et la structuration du récit de Fantasy autour d’évènements historiques documentés sont des points forts de la fiction de Clavel. Qu’on ne s’y trompe pourtant pas, dans ce roman de sang et de vengeances sur fond de grands espaces, les protagonistes ne font pas que croire aux rituels sacrés, à la magie des dieux et des chamanes : celle-ci y intervient de façon concrète pour modifier le cours des évènements. La lance de St-Martin brandie par István est un artefact magique aux vertus guerrières avérées sur le champ de bataille, tandis que le grand Turul n’est pas seulement invoqué en esprit, il se matérialise dans le monde des hommes pour venir les déchirer ou les enlever.

Si le lecteur sait qu’un des camps est condamné par l’Histoire, l’auteur tient à ne pas prendre parti dans ce combat tellurique et l’on en arrive presque à oublier l’issue attendue de cette lente agonie d’un monde et d’un peuple épris de liberté et fier de ses racines, écrite comme un western obscur et tragique.

Dans ce roman à l’écriture fluide et accessible à tous, Clavel fascine son lecteur en convoquant l’Histoire et les Mythes d’Europe centrale autour d’intrigues politiques et de combats épiques, mais il pose aussi la question de la place de l’homme dans son espace de vie, son rapport à celui-ci, aussi bien en termes du rôle qui y est joué par le sacré au quotidien qu’en tant que facteur fondamental d’une vision théologique.


Götterdämmerung ou Rencontre avec la Bête : Témoignage 1944-1945 (Mémoire et réflexion)
Götterdämmerung ou Rencontre avec la Bête : Témoignage 1944-1945 (Mémoire et réflexion)
par Saint-Loup
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Un grande fresque crépusculaire, 29 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Il est trop de livres dispensables et peu d'ouvrages comme celui-ci, dont la lecture vous hantent de nombreux jours.

Autofiction avant l'heure, et avant que ce terme ne soit devenu l'apanage des médiocres et des nains littéraires, "Götterdämmerung" est une oeuvre magistrale d'un de nos grands écrivains maudits.

A lire avant de mourir, histoire de partir plus léger et moins bête.


Le monde du double
Le monde du double
par Régis Boyer
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Doublement ennuyeux..., 29 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le monde du double (Broché)
Si le sujet de cet essai est fascinant, le moins que l’on puisse dire est que son auteur ne fait pas beaucoup d’effort pour le partager et le mettre en valeur.

L’écriture est d’une aridité qui confine au handicap, l’organisation des chapitres d’un fonctionnalisme atterrant et la prolifération de termes de vieux norois finit par rendre indigeste la plupart des paragraphes. On sent l’universitaire qui, face à un sujet en décalage avec son esprit rationaliste, cherche à donner tous les gages possibles du « sérieux », quitte à concourir pour l’essai le plus soporifique de l’année.

Loin de ces considérations corporatistes, le lecteur lambda désireux d’approfondir ses connaissances en la matière, ou sa simple curiosité, devra convoquer au final beaucoup de persévérance - et une dose avérée de masochisme - pour arriver au terme de ce pensum étriqué et hérissé de barbelés.

Dommage.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 18, 2016 11:57 AM MEST


Tarot XIII by nekro
Tarot XIII by nekro
Proposé par playingcardsfr
Prix : EUR 11,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Fumisterie !, 6 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tarot XIII by nekro (Jouet)
Certes, ce jeu possède quelques lames au graphisme travaillé et réussi...C'est d'ailleurs sa parenté avec l'oeuvre de HR Giger qui m'a orienté vers celui-ci.
Oui, sauf qu'un jeu de tarot sans aucune représentation masculine, ça rime à quoi ? Pourrait-t-on m'expliquer comment le lire le tarot en niant l'existence du genre masculin ? Vous allez expliquer à votre consultant que l'arcane avec une femme dessus représente son père ou son patron ?
Ce jeu est une escroquerie sur le fond, où l'on essaye de nous vendre un jeu imprégnée d'idéologie militante à la LBGT sans aucune considération ni aucun respect pour la Tradition dont ce jeu se réclame : la série des bâtons est représenté par des crânes d'oiseau (???), celle des deniers par des clefs (?!?), mais aussi une entourloupe sur la forme, puisque certaines lames ne sont en fait que des détails ou des gros plans d'autres lames, sans doute afin de réduire les coûts d'illustration (la reine de coupe est un gros plan de l'arcane majeure de la Papesse, la reine de Bâton est un gros plan de la l'arcane majeure de la Tempérance).
Seul intérêt : son livret qui en dépit d'une traduction approximative a le mérite de présenter une signification de toutes les lames (en s'accrochant à la signification dépassée des lames selon qu'elles sortent à l'envers ou à l'endroit, mais bon, les débutants pourront toujours s'en servir) et surtout à un schéma de tirage en "croix celtique" (sic) très intéressant, avec de bonnes potentialités.
C'est un peu juste pour justifier un achat.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18