Tara Duncan Tome 6 : Dans le piège de Magister

Tara Duncan Tome 6 : Dans le piège de Magister
Découvrez le nouveau tome de la série préférée des enfants Tara Duncan. Surprise : 50 exemplaires sont signés par l’auteur ! * Parmi notre stock, 50 ouvrages sont signés par l’auteur. Commandez dès maintenant votre exemplaire sur Amazon.fr, vous pourriez faire partie des chanceux qui recevront leur exemplaire signé dès la parution du livre. Offre valable sur les précommandes passées avant le 02 octobre 2008, hors articles proposés par des vendeurs tiers sur notre plate-forme Marketplace.
Notre prix : EUR 19,90

cuisine et vinsNotre catégorie Jeunesse


Amazon.fr : Comment vous sentez-vous à la veille de la sortie du livre ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Comme un Marsupilami sous amphétamines ! Je pense que je pourrais fournir assez d’électricité pour une ville de 10,000 habitants ! En un mot, surexcitée.

Amazon.fr : Cela fait des mois que vos fans vous bombardent de questions au sujet des nouvelles aventures de Tara. A-t-il été difficile pour vous de garder le secret jusqu’au bout ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Super dur ! Je suis très bavarde ! Evidemment, à chaque dédicace on essaie de me tirer les vers du nez – ou les cerfs du nez, comme dirait Cal. Alors je donne des petits bouts. Car il faut savoir que la caractéristique des fans de Tara, c’est de rester à côté de moi pendant des heures aux dédicaces. Ils savent que je papote. Je pense avoir été héroïque, mais je leur ai quand même avoué qu’un personnage principal meurt dans le tome 6.

Amazon.fr : COMMENT ? Un personnage principal va mourir ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Oui, oui… Je n’en dirai pas plus ! Mais j’ai déclenché une espèce de fronde. J’ai reçu des mails de tous les fans de chaque personnage. Si tu fais mourir Robin ça va très mal se passer ! Ou si tu fais mourir Cal tu vas avoir affaire à moi !

Amazon.fr : Alors ? Avez-vous été influencée par vos lecteurs lors de l’écriture ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Non, pas du tout, je ne pourrais pas. Ce n’est pas possible. Je vais vous donner un exemple. Le nom officiel de Maître Chem est Chemnashaovirodaintrachivu. Si j’écoutais certains de mes lecteurs, qui le trouvent trop long, je le changerai en Chem. Mais d’autres au contraire aime le prononcer en entier, ils s’entraînent à le dire, alors je les décevrai. Donc je n’écoute aucune recommandation !

Amazon.fr : Pas même celles de vos filles, vos plus fidèles lectrices ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Si j’écoutais mes filles, je n’écrirais pas, ça me paralyserait. Il y a des personnages qu’elles préfèrent, d’autres qu’elles aiment moins, ce serait impossible. En revanche, si j’en vois une sauter des passages, je les coupe. Car je vois que ça l’embête.

Amazon.fr : Et vous, avez-vous des personnages préférés dans la saga ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : J’adore Cal et Fafnir. Cal me représente complètement car je suis impudente, railleuse et que je vois toujours les choses sous leur côté humoristique. Je n’ai pas de respect pour ce qui est empesé. C’est l’aspect lutin de mon caractère. Et Fafnir, car elle appelle un chat un chat, qu’elle n’hésite pas à planter sa hache entre les deux yeux de ses adversaires. C’est l’aspect plus brutal de mon caractère…

Amazon.fr : Pensez-vous que vos lecteurs vont être surpris par le tome 6 ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Oui. Car la tonalité est différente. L’univers de Tara est un univers joyeux et drôle, et il le reste, mais la mort apporte beaucoup de tristesse et de douleur. Et ils seront surpris par la fin. Mon éditrice m’a appelée à peine le livre fini en me disant qu’elle ne s’y attendait pas du tout…

Amazon.fr : Le livre devait à l’origine s’appeler Tara Duncan et la Planète des Dragons. Que s’est-il passé ?

Sophie Audouin-Mamiknonian: En fait, quand j’écris ces livres, comme cela fait 17 ans que je les mûris, j’en connais le début et la fin. J’ai déjà tout écrit. Mais en développant les histoires, certaines intrigues prennent plus d’importance que d’autres. J’écris mille pages, j’en coupe 500, et là je me suis rendue compte que la partie la plus forte n’était pas celle où elle était chez les dragons. Donc j’ai changé le titre. Quand j’ai mis la nouvelle couverture sur le site, j’ai reçu des milliers de mails ! C’est quoi ce livre ? Tu sors deux Tara Duncan ??? Alors j’ai vite envoyé un message type à tout le monde.

Amazon.fr : Lors du premier épisode, Tara avait 12 ans. Elle en a désormais 15. Comment fait-on grandir un personnage ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Je me prends comme modèle. J’avais les mêmes questions qu’elle à l’époque – est-ce qu’il faut coucher ou pas coucher, avec ou sans la langue. Pour les relations entre garçons et filles, j’ai vu comment mes filles ont évolué, on avait les mêmes questions. Moi j’étais tout le temps le nez dans les bouquins, et Tara est tout le temps dans ses bagarres. Draguer, être avec un garçon de son âge, elle n’en a pas vraiment le temps.

Amazon.fr : Il y a Robin quand même…

Sophie Audouin-Mamiknonian : Oui, et elle veut expérimenter des trucs avec lui, mais elle n’est pas sûre. Dans ce livre sa tante se mêle de lui donner un cours d’éducation sexuelle, et elle trouve ça crade… C’est mignon.

Amazon.fr : Etes-vous touchée par l’ampleur du phénomène que suscite Tara auprès de ses fans ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Ce qui me touche le plus c’est qu’il y a énormément de fans de Tara qui sont des lecteurs, par essence des enfants plus solitaires que les autres, et qu’avec Tara ils se sont trouvé une vraie communauté. Ils se sont fait des amis, ils discutent sur le blog, ils m’envoient des mails en me disant, Grâce à toi je me suis fait plein de copains. C’est une joie immense.

Amazon.fr : Qu’aimeriez-vous que vos lecteurs retire de la fréquentation de Tara ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : J’aimerais leur transmettre l’importance de certaines valeurs, comme l’amour et l’amitié. Aujourd’hui, parler d’amour est devenu ringard. Les séries télévisées comme Nip/Tuck nous enseignent la trahison, l’immoralité, nous disent que mentir c’est bien. Mais non ! Ce n’est pas le cas ! Vous savez, dans la communauté des fans de Tara, on a un cri de ralliement, c’est HACA. Qui veut dire humour amour courage amitié.

Amazon.fr : Quel serait le plus beau compliment qu’on pourrait vous faire après la lecture du livre ?

Sophie Audouin-Mamiknonian : Vous savez, à chaque fois, mes lecteurs fidèles me disent, Celui-là c’était le meilleur. Et c’est formidable. Mais je crois que le plus beau compliment c’est Tu m’as fait mourir de rire. Je ne cherche pas de prix, pas de reconnaissance, mais j’aimerais que les gens disent, Qu’est-ce que j’ai ri !