izobretenik

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 71% (132 de 186)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 176 880 - Total des votes Utile : 132 sur 186
Un linceul n'a pas de poches de Horace McCoy
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un goût de cinéma..., 18 octobre 2003
C’est un roman d’Horace McCoy, auteur du début du siècle ( 1897-1955 ) malheureusement méconnu, qui raconte comment un journaliste intègre et ennuyé par la dérobade des quotidiens devant les obstacles se met à son compte. Merveille longtemps censurée aux Etats-Unis, ce roman concentre toute l’amertume et la nostalgie de l’auteur. La critique de la censure sonne juste. La condamnation du livre montre exactement où le bât blesse.
Ressemblant curieusement au film de Richard Brooks, Bas les masques, avec Humphrey Bogart, on se demande si les scénaristes ne s’en seraient pas… Lire la suite
La Joueuse de go - Prix Goncourt des Lycéens 2001 de Sa Shan
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un amour mandchou, 18 octobre 2003
La Joueuse de Go est un récit qui fonctionne comme une mini galerie de personnages. D’un côté, elle décrit le quotidien tumultueux d’une jeune Mandchou amatrice du jeu de Go auquel elle s’adonne dès qu’elle a un moment de liberté. De l’autre, le lecteur peut suivre le récit initiatique d’un soldat japonais, pas plus âgé que la chinoise.
Le contexte du récit prend place pendant l’invasion de la Mandchourie par l’armée japonaise. Le contraste entre la douceur matinale de la Place des Mille Vents et la violence des combats aux pieds traînés dans la neige boueuse nous… Lire la suite
Miso Soup de Ryû Murakami
Miso Soup de Ryû Murakami
31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Noyé dans le Miso, 18 octobre 2003
Ce qui est fascinant chez Ryuu Murakami, c’est qu’il est au cœur d’une polémique constante. Un peu comme James Ellroy ou Brett Easton Ellis peuvent l’être aux Etats-Unis. Pour quelles raisons précises ? Sans doutes parce que comme personne ils ont le don de donner la nausée grâce à quelques formules efficaces. Il suffit de jeter un œil à ‘In the Miso soup’, traduit Miso Soup en France, pour s’en rendre compte. Le récit est simplement mené. La traduction fluide de Corinne Atlan, une des meilleures traductrices japonais-français, rend au roman de Murakami toute sa légèreté… Lire la suite