ARRAY(0xa8dc5cf0)
 

Nicolas Mesnier-Nature "NMN"

"LE DISCOPHAGE"
(TOP 500 COMMENTATEURS)
 
Classement des meilleurs critiques: 136
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 88% (3 008 de 3 420)
Lieu: Besançon, France
Avec mes propres mots:
ancien disquaire classique chroniqueur pour TUTTI MAGAZINE, CLASSIQUE INFO, RES MUSICA et SOCADISC

Intérêts :
classicophile discophile sinophile cactophile cinéphile hitchcockien étudie le piano et la flûte traversière dirige l'orchestre d'harmonie de Beure (25) Toutes mes écoutes CD sont faites sur un casque SENNHEISER HD650 et une chaîne ROTEL

Mots-clés utilisés fréquemment
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 136 - Total des votes Utile : 3008 sur 3420
Symphonie n°4, Symphonie brève op. 58, Fantaisie s&hellip ~ Louis-Théodore Gouvy
Par un excellent spécialiste de la musique française, on pourra sans doute s'étonner de l'intervention de l'orchestre de la Deutsche Radio pour l'enregistrement intégral des symphonies de Thédore Gouvy. Pourtant, l'acte se justifie presque par la position entre deux pays  l'Allemagne et la France  de leur auteur, victime comme bien d'autres des aléas frontaliers de l'Histoire.
Musicalement parlant, nous n'entendrons cependant pas ici dans la musique de Gouvy un monstre hybride, croisement inutile et raté entre deux traditions. Tout au plus trouvera-t-on un penchant beethovenien dans la vigueur rythmique et le développement de petites… Lire la suite
Con 1/Sym 9 ~ A. Schnittke
Con 1/Sym 9 ~ A. Schnittke
Terminée un an avant son décès, la n°9 a été écrite de la main gauche dans des conditions physiques éprouvantes. Incomplète, au manuscrit très difficile à déchiffrer, c'est le compositeur Raskatov qui mit plusieurs années à la compléter. Le travail fut finit en 2006 seulement et créé l'année suivante. Même dans ces conditions terribles, Schnittke était toujours en recherche d'un nouveau langage. Elle demande une écoute soutenue vue sa complexité de langage, mais est paradoxalement presque plus "abordable" que la première ! Une… Lire la suite
Alfred Schnittke: Symphony No. 0; Nagasaki ~ Alfred Schnittke
Schnittke écrit une symphonie de jeunesse en 1956/57 à 22 ans. C'est une des plus impersonnel de tout le cycle eu égard à la suivante, l'officielle n°1 conçue 16 ans plus tard. Un saut stylistique énorme a été franchi, et cette première création est à considérer comme l'½uvre d'un auteur sous influence, notamment de Chostakovitch, la maitre adoré. Si l'on ne connait pas les autres du cycle, elle est tout à fait honorable, vis-à-vis de l'époque et du contexte, mais sera considérablement dévaluée face à la prodigieuse inventivité que Schnittke va… Lire la suite