Luc REYNAERT

(TOP 100 COMMENTATEURS)   (VRAI NOM)
 
Classement des meilleurs critiques: 84
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 88% (1 957 de 2 236)
Lieu: Beernem, Belgium
Avec mes propres mots:
Born in Belgium. Studied chemistry and applied economics. Like to travel.

 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 84 - Total des votes Utile : 1957 sur 2236
Carnets (Tome 3-Mars 1951 - décembre 1959) de Albert Camus
5.0 étoiles sur 5 Combats sans 'Combat', 9 juillet 2014
Albert Camus se sent seul depuis la disparition de son journal Combat : sans rien où je puisse parler, défendre, exposer, justifier à loccasion.

Les attaques immondes contre sa personne continuent, comme celle de L. R. qui ose parler de ma nostalgie de commander des pelotons dexécution, alors quil est de ceux dont jai demandé la grâce quand il fut condamné à mort.
Il est extrêmement dur pour les existentialistes : Selon les existentialistes, tout homme est responsable de ce quil est. Ce qui explique la disparition totale de la compassion dans leur univers de vieillards agressifs. Pourtant ils prétendent… Lire la suite
Contes et entretiens de Denis Diderot
Contes et entretiens de Denis Diderot
Les contes, entretiens et extraits de la correspondance, ainsi que lexcellente introduction de Lucette Perol, dévoilent clairement la vision de Diderot sur la société et ses lois sociales, la politique, la religion, lêtre humain et lart. Ils révèlent deux véritables obsessions : la propriété (le mariage) et lamour.

La politique
Comme lexplique L. Perol, le despotisme éclairé nest pas une solution pour Diderot. Mais, il refuse les mises en cause révolutionnaires de la société quil critique. Cela conduit à des impasses ou à des compromis bien décevants… Lire la suite
Intégrale de l'oeuvre pour piano, Vol.7 ~ Franz Liszt
5.0 étoiles sur 5 Fabuleux, 3 juillet 2014
Aussi bien les ½uvres mêmes que les transcriptions pour le piano par F. Liszt des Soirées musicales et de louverture Guillaume Tell de Rossini, sont de véritables bijoux.
Kemal Geki capte merveilleusement les contrastes dans les ambiances et les différentes descriptions musicales des morceaux par un jeu fabuleux, tantôt profondément intime, tantôt franchement extroverti.

Il n'y a pas beaucoup d'autres interprétations de cette musique sur le marché : J. Jandó sur Hungaroton et L. Howard sur Hyperion (un double CD) pour les Soirées musicales et L. Howard pour l'ouverture de Guillaume Tell (un autre double… Lire la suite

Achats récents partagés