frelon d'acier

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 79% (11 de 14)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 312 204 - Total des votes Utile : 11 sur 14
Blues for the Red Sun ~ Kyuss
Voici un album de Kyuss qui demontre que le rock n'est pas enterré et bien au contraire qu'il a été tanné au soleil. Gloire à Kyuss qui nous emporte avec energie sous un soleil de plomb du desert rock. Parfois je me demande si Josh n'a pas branché sa gratte sur un ampli de basse pour donner ce son profond. J'ai decouvert Kyuss et les desert sessions en découvrant la claque de ma vie ( song for the death). je recommande chaudement cet album qui me semble le plus complet de Kyuss. Pour public averti, pour les autres écoutez le plusieurs fois.
Atomic Ritual [Deluxe Edition] ~ Nebula
5.0 étoiles sur 5 desert blues rock, 12 avril 2012
Voici une superbe gallette de Nebula, Eddie glass avec sa voix cassé et ses soli de gratte à défoncer les tympans. On sent les influence du rock californien, du stoner, du blues et qqch de deep purple (so it goes), parfois psychédélique. J'aime beaucoup atomic ritual, la version en fin d'album.On sent qu'Eddie aime le rock, les filles la came et les voyages intersidéraux. D'ailleurs la NASA devrait lui offrir un tiquet pour l'espace. Je pense qu'atomic ritual est l'album de référence de Nebula. Pour les amoureux de la soupe californienne tel que Eagles, passez votre chemin, on est entre averti.
Chroniques Outremers - tome 1 - Méditerranéenne (1&hellip de Bruno Le Floc'h
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 de l'aventure maritime, 4 septembre 2011
Le sénario est bon, le dessin est assorti au scénario. Parfois cela a la classe d'une peinture abstraite. Par contre il y a des planches qui sont bien construites mais avec peu d'action. Soit... c'est bien en premiere lecture mais le premier album devrait être plus épais. Assez vite on arrive à la fin de la première partie avec l'impression de rester sur la fin. Je pense que cet album devrait être un chapitre en soit. Il m'evoque les Pratt mais en trop court. L'editeur nous arnaque pas l'auteur. Sans surprise on reconnait dargaud. J'ai envie de lire la suite.