FERRAND MARC

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 94% (17 de 18)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 13 510 - Total des votes Utile : 17 sur 18
La guerre germano-soviétique de Nicolas Bernard
La guerre germano-soviétique de Nicolas Bernard
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une synthèse excellente, 1 juillet 2014
Ce livre offre, sous un format dense mais raisonnable une vision complète du confit germano-soviètique. Sauf découverte majeure il va être difficile de faire mieux.
Pour avoir lu tant de publications médiocres, superficielles, incomplètes, sur le sujet j'ai vraiment apprécié la maitrise de Nicolas Bernard.
Enfin un livre qui sort des sentiers battus notamment sur la personnalité d'Hitler. Sans la moindre complaisance à l'égard du personnage (l'aspect raciste de lagression allemande et ses conséquences pour la population sont largement évoquées) il évite les délires habituels… Lire la suite
FAISEURS"" DE FORETS, REGARDS/la forêt pri&hellip de Pascal CHAROY
5.0 étoiles sur 5 Pour passionnés de forêt, 1 juillet 2014
Ce livre est très original car il donne la parole à des gens qui d'habitude ne sont au mieux que des statistiques dans les publications sur la forêt.
L'éventail des gestionnaires est varié, on va de la Corse aux montagnes, les productions sont très diverses, la taille des forêts également. Mais tous ont en commun la passion des arbres.
Ce livre plaira à tous ceux qui aiment la forêt, et plus particulièrement à ceux qui la créent en plantant des arbres.
Opération bagration la revanche de Staline (été 19&hellip de Jean Lopez
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 11 avril 2014
Moins épais que ses autres livres consacrés au front de l'Est ce nouvel ouvrage de Jean Lopez reste du même niveau. Au delà de la description des combats qui a déjà été faite des dizaines de fois il apporte une réflexion approfondie sur la stratégie, les enjeux et la méthode. Si l'Armée rouge a enfoncé les allemands ce n'est pas seulement parce qu'elle avait plus d'hommes, de chars et d'avions, c'est aussi parce que ses dirigeants avaient effectué un formidable travail de préparation et d'organisation.