ecce.om

(TOP 50 COMMENTATEURS)
Même pas drôle !
Classement des meilleurs critiques: 37
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 90% (3 455 de 3 837)

 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 37 - Total des votes Utile : 3455 sur 3837
Le meurtre de la falaise de Elizabeth George
Le meurtre de la falaise de Elizabeth George
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une affaire d'Essex, 29 août 2014
Dans le cadre de mon programme de complétude des romans d'Elisabeth George, je ne pouvais qu'acquérir cet énième opus pour poursuivre mon marathon de lecture estival.

Comme d'habitude, il s'agit d'un pavé.
Comme d'habitude, l'histoire se déroule en Angleterre -à Balford-Le-Nez, dans l'Essex (en français dans le texte, ville fictionnelle inspirée de Walton-on-the-Naze).

Mais, contrairement à d'habitude, le couple Linley-Havers de New Scotland Yard laisse la place à Barbara Havers en solo (Thomas étant parti en voyage de noces).

L'histoire commence par la chute et la fin… Lire la suite
Karoo de Steve Tesich
Karoo de Steve Tesich
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Karoo qui comme Ulysse ?, 23 août 2014
Saul Karoo est un "script doctor" talentueux et riche qui excelle à remettre daplomb des scenarii bancals.

Karoo est aussi un menteur forcené.
Il ment à sa future ex-femme, à son fils, à ses amis, à ses ennemisParfois, il se ment aussi à lui même.
Mais Karoo est un menteur sincère.

Au delà de loxymoron, il y a une réalité, car Karoo ment aussi pour faire plaisir. Il passe sa vie à se conformer à limage que les autres ont de lui : un alcoolique mondain cynique, velléitaire à temps pleinpour les mettre à l'aise.

Pourtant, comme il est… Lire la suite
La ronde des mensonges de Elizabeth GEORGE
La ronde des mensonges de Elizabeth GEORGE
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
Le vent violent qui souffle parfois sur les plages corses, exige une logistique impeccable. Ainsi, pour caler un parasol, un pavé ne suffit pas toujours (le Libecciu, que voulez-vous).

Aussi, après les 787 pages de Le rouge du péché, les 826 pages de "La ronde des mensonges" simposent.

Bien que chaque roman dElisabeth George est indépendant, lire sa production de manière chronologique présente lavantage de créer une sorte de complicité avec le lecteur qui voit évoluer les personnages récurrents auxquels il finit par sattacher… Lire la suite