Michel

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 93% (82 de 88)
Lieu: Paris
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 266 074 - Total des votes Utile : 82 sur 88
100th Window ~ Massive Attack
100th Window ~ Massive Attack
25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
Ne nous leurrons pas: ce dernier opus de Massive Attack est selon moi toujours aussi personnel, novateur, riche et excitant. Contrairement à ce que l'on peut entendre ici et là, il n'est aucunement question ici d'auto-pompage mezzaninien, ce qui évidemment aurait été déplorable en soi, d'autant plus que 5 années se sont écoulées depuis. Autant son prédécesseur était un chef d'oeuvre de violence (voire de rage) et d'angoisse contenues, autant cet album se révèle glacial, hypnotique et lancinant. Personnellement, je ne vois chez le groupe de Bristol qu'une constante progression vers plus de… Lire la suite
L'Aleph de Jorge Luis Borges
L'Aleph de Jorge Luis Borges
49 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vertigineux et unique, 2 septembre 2002
Lire Borges s'avère être une expérience absolument unique. Son savoir et sa culture, souvent qualifiés d'encyclopédiques, donnent l'impression que la lecture de dix pages contient la matière de cent chez un autre, sans pour autant tomber dans l'énumération absconse et fastidieuse. Son sens de la litote et de la métaphore se distille en un style puissamment évocateur. Ce maître de la forme courte possède l'art incomparable de faire naître en nous, lecteurs, un sentiment de vertige et d'indescriptible en à peine une phrase. Sa fascination ininterrompue pour les jeux labyrinthiques du temps, de l'espace et de… Lire la suite
Le Double de Fédor Dostoïevski
Le Double de Fédor Dostoïevski
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De quoi s'agit-il, au juste?, 2 septembre 2002
Sur quel pied danser? Comment interpréter de prime abord ce texte constamment sur la corde raide, oscillant sans arrêt entre conte fantastique, délire psychanalytique et intrigue philosophique? Au tout début de sa carrière, à peine âgé de vingt-cinq ans -et bien avant Freud-, Dostoievski nous livre, en maître absolu des méandres psychologiques qu'il fut, sa vision du dédoublement de la personnalité, de la schizophrénie, grâce au thème séculaire du Double, du "Doppelgaenger" germanique, du "Wraith of the Living" anglo-saxon. Plus tard, il y aura Stevenson, Borges.
Accompagnant Goliadkine, le personnage… Lire la suite

liste d'envies