Parienty

(VRAI NOM)
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 88% (36 de 41)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 991 132 - Total des votes Utile : 36 sur 41
Jadis Et Naguere ~ Gérard Manset
Jadis Et Naguere ~ Gérard Manset
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention, fragile, 18 mai 2007
Les fans de Manset insistent sur les premiers albums, de "animal on est mal" (que j'ai été obligé de numériser d'après vynil, car il n'a jamais voulu le sortir en CD) jusqu'à "la mort d'Orion". D'autres sont arrivés plus tard et aiment Obok (que je trouve faible). Dans les albums des dix dernières années, "Jadis et naguère" est mon préféré. Le dialogue piano guitare électrique n'a jamais mieux fonctionné, les intros sont des chef-d'oeuvre ("comme le buvard boit l'encre", par exemple), les mélodies vous poursuivent. Omniprésent dans l'oeuvre de Manset, le thème de… Lire la suite
La Vallée De La Paix ~ Gérard Manset
La Vallée De La Paix ~ Gérard Manset
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A qui n'a pas aimé, 18 mai 2007
La vallée de la paix n'est pas le meilleur album du maître. Mais c'est encore largement suffisant pour en faire un disque indispensable. Comme sur Matrice, Manset commence par un titre rock méchant, qui reste mélodique. Suit la très longue Vallée de la paix et les titres s'enchaînent comme des paysages, soulignés d'arrangements de cordes typiques de Manset, son talent de mélodiste intact. Un très bon disque... jusqu'au dernier morceau : A qui n'a pas aimé, qui fait décoller pendant 8'30 l'album jusqu'à la stratosphère où planent "est-ce ainsi que les hommes meurent", 'et l'or de leur corps", "attends… Lire la suite
I'm Your Fan - The Songs Of Leonard Cohen By ~ R.E.M.
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
Pas évident de reprendre des chansons si intimement liées à leur interprète. La seule solution est de se démarquer franchement de l'interprétation de Cohen, ce que font très bien la plupart des intervenants. Mention spéciale à REM, pour la cover fabuleuse de "first we take Manhattan", aux Pixies (I can't forget), à l'inattendu Jean-Louis Murat (Avalanche, avec traduction bien écrite) et conclusion admirable du Velvet John Cale (Hallelujah).