rauch75

(TOP 1000 COMMENTATEURS)
 
Classement des meilleurs critiques: 706
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 86% (552 de 645)
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 706 - Total des votes Utile : 552 sur 645
Le village évanoui de Bernard Quiriny
Le village évanoui de Bernard Quiriny
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bien vu !, 28 janvier 2014
Très bon départ pour ce roman qui nous propose de nous dépeindre la vie dun village français de la taille dun canton campagnard coupé du reste du monde et revenant à lautarcie. Certains personnages sont truculents et le retour, peu à peu, à une société qui se réorganise de manière féodale est très bien vu. On se délecte des égoïsmes des uns ; du leadership insoupçonné dautre.
Hélas, sur la seconde moitié, le roman à tendance à patiner et ne tient pas forcement les promesses du départ. Reste une lecture agréable et caustique.
The Road to Burgundy: The Unlikely Story of an Ame&hellip de Ray Walker
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 intineraire passionnant, 28 octobre 2013
Voici un très bel exemple de livre témoignage sur l'aventure de Ray Walker, petit banquier (plutôt genre cadre moyen) dans la région de San Francisco qui, suite à un voyage en Italie avec sa femme Christian, ce prend de passion pour le vin.

Il va tout tester... et d'abord les Bordeaux, sombrant dans la spirale : "je n'aime pas trop... mais c'est sans doute que je ne bois pas les plus chers...". Puis il découvrira la Bourgogne. L'alliance du terroir dans un vin élevé avec le moins dinterférence humaine deviendra sa doxa. Au point de chercher à venir faire du vin en bourgogne. Ray, qui vient d'avoir une petite fille,… Lire la suite
L'Art d'en rire de Florence Foresti
L'Art d'en rire de Florence Foresti
18 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
Ce genre de livres semble tellement inspiré par la seule volonté de faire du fric au moment des fêtes de Noël, que c'en est presque insultant pour le lecteur que je suis.
Ça ne sent effectivement pas le travail. Exemple : les deux pages (p.48-49) consacrées à la Naissance de Vénus de Botticelli, avec une reproduction du tableau à droite, et sur la page de gauche, pour seule contribution "Vu par Florence [Foresti] : de l'utilité d'avoir les cheveux longs", tandis que l'historien de l'art autoproclamé, y va de sa petite anecdote sur 6 lignes : la Vénus serait en fait la maîtresse de Julien de Médicis et sa pose aurait… Lire la suite

liste d'envies