Daniel Roche

"Dany swing"
(VRAI NOM)
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 93% (26 de 28)
Lieu: Montpellier France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 344 283 - Total des votes Utile : 26 sur 28
The Eminent Jay Jay Johnson Vol.2 (RVG Edition) ~ J.J. Johnson
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le bonheur hard bop existe, 18 septembre 2011
Comme le volume 1, "The eminent Jay Jay Johnson" vol. 2 est un album qu'il faut se procurer à tout prix si le hard bop et le style Blue Note veulent dire quelque chose pour vous ! Quelle énergie, quel swing, quelle justesse dans les solos, quel équilibre des tons... Pour ces deux sessions des musiciens aussi indiscutables que Horace Silver, Winton Kelly, Charles Mingus, Hank Mobley, Paul Chambers, Kenny Clarke entourent le trombone de J.J.Johnson, excusez du peu mes chatons!
Un joueur de congas accompagne la session Kelly-Mingus et on jubile de plaisir tout en trépignant sur son tabouret :"Too marvelous for words", "Old Devil moon", "Coffee pot"… Lire la suite
The Eminent Jay Jay Johnson Vol.1 (RVG Edition) ~ J.J. Johnson
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un monument du hard bop, 18 septembre 2011
"The eminent Jay Jay Johnson" est un album juste indispensable à qui aime le hard bop des années 50 et le travail superbe de Ruddy Von Gelder et Alfred Lion chez Blue Note. Le volume 1 et 2 sont d'ailleurs indissociables et se complètent en présentant 3 sessions du plus haut niveau. Dans le volume 1 la trompette magique de Clifford Brown et le ténor chaleureux de Jimmy Heath répondent au trombone de Johnson, tous portés par le délicieux John Lewis et une rythmique superbe qui n'est autre que celle du MJQ. "Capri", "Sketch", "Lover man", "Turnpike" sont de purs moments de bonheur, de justesse, de swing, d'énergie… Lire la suite
First Time ! ~ Duke Ellington
First Time ! ~ Duke Ellington
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
Quelle merveille cette rencontre ! Le Count et le Duke, deux musiciens chefs d'orchestre de style si différent, empreint d'un profond respect mutuel, qui se partagent la scène à l'occasion de cette session unique.
il faut écouter les deux big band sur chaque canal de la stéréo, celui d'Ellington à droite et Basie à gauche, la rythmique au centre. Les solistes interviennent à tour de rôle, se répondent, dialoguent, le swing est époustouflant ! Paul Gonsalves et Frank Foster sont terrifiants! Un conseil: sur "Battle royal" ou "Segue in C", Il faut se tenir si non on tombe de son siège!!!
Les balades… Lire la suite