ARRAY(0xfe0c474)
 

noisym

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 62% (8 de 13)
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 1 075 251 - Total des votes Utile : 8 sur 13
The Thing <b>DVD</b> ~ Kurt Russell
The Thing DVD ~ Kurt Russell
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
Bon, à l'inverse de certains commentaires ici présents, si The Thing reste un film immense, c'est surtout grâce à l'intelligence cinématographique de Carpenter qui, dois-je le préciser, consiste à "raconter un histoire" certes, mais à le faire en fonction du message et du point de vue de l'artiste aux commandes. Bref, non Carpenter ne saurait être vu comme un simple "conteur" de talent. C'est un auteur à part entière et ce film en reste l'un des exemples les plus probants. Pour moi, ce n'est pas tant les effets spéciaux (au demeurant incroyables) qui importent dans The Thing, c'est plutôt ce traitement typiquement Western… Lire la suite
Escape From New York ~ John Carpenter
Escape From New York ~ John Carpenter
5.0 étoiles sur 5 Novateur et imparable, 26 février 2004
On tient là à mon sens le meilleur album de John Carpenter. Je dis album car vu l'héritage incroyable du monsieur sur la musique actuelle, on ne peut réduire ses compostions au simple exercice de la musique de film. En bref, tout est là vingt ans avant l'heure : claviers minimalistes et ultra-crades, beats hypnotiques, mélodies insidieuses... on assiste subjugué à un enchaînement de morceaux électroniques tous plus bandants les uns que les autres. Récupérant la disco métallique de Moroder, les bidouillages de Kraftwerk et les expérimentations Kraut, les titres de cet album illustrent à mon sens… Lire la suite
Les Chansons bleues - Digipack deluxe réédition an&hellip ~ Stephan Eicher
2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mutation, 26 février 2004
Excellente initiative d'Eicher et de Virgin de sortir ce petit bijou de pop no-wave très tendance aujourd'hui. En pleine résurgence 80's (ça commence à sentir le mauvais goût maintenant quand même, voir les improbables Darkness), cet album, même si daté apporte son lot de tubes imparables (Les filles du limatquai, Nice, Noise Boys...) oscillants entre électro-pop kitsch et Electroclash furieuse, le tout produit par Bahan, le sorcier derrière ESG et Liquid Liquid. Du lourd, donc. En fait, c'est l'album de transition d'un jeune artiste qui se cherche et teste sa capacité à marier l'avant-garde et la variété. Manque de bol… Lire la suite