Babel13

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 100% (2 de 2)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 154 397 - Total des votes Utile : 2 sur 2
Quo Vadis ? Roman des temps néroniens de Henryk Sienkiewicz
L'histoire est prenante et riche et la lecture du livre est agréable et instructive. On y apprend effectivement beaucoup de choses sur la Rome Antique et ses moeurs.
Néanmoins, le point de vue de l'auteur est très partisan. Cela saute aux yeux pendant tout le récit. Les beaux rôles sont réservés aux premiers chrétiens. Aux romains ne restent que l'arrogance, le vice et la cruauté. C'est tellement manichéen que le livre perd en crédibilité. C'est dommage.

Attention aussi pour les plus jeunes. Certaines scènes très descriptives de torture et de supplices sont quasi insoutenables.
La dure loi du karma de Yan Mo
Pour moi, ce livre est exceptionnel. Faisant débuter son histoire au moment de la révolution culturelle, Mo Yan nous permet de suivre les parcours de vie des membres d'une famille chinoise depuis ce point de départ jusqu'à nos jours. Le personnage principal, fusillé dès les premières pages car propriétaire terrien, suivra ainsi tous les errements de ses survivants dans la peau d'un âne, d'un boeuf, d'un porc reproducteur, d'un chien et d'un singe au gré des caprices du Dieu des enfers. Pétri d'humour, ce livre est une bonne façon d'appréhender la Chine et son histoire. L'auteur décrit une Chine dure… Lire la suite
La carte du temps de Félix J. PALMA
La carte du temps de Félix J. PALMA
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Poussif, 18 janvier 2014
Plutôt bonne cliente des romans historiques, j'ai acheté celui-ci les yeux fermés... Dimension historique et intrigue policière promises dans le résumé me semblaient garantir une lecture au moins agréable à défaut d'être passionnante. Quelle déception !!! Scénario alambiqué et pourtant cousu de fil. Aucun mystère, aucune surprise, bref je me suis ennuyée. Seul point positif, le livre restitue assez bien la crédulité des gens de l'époque vis à vis des possibilités et des espoirs que les progrès techniques pouvaient laisser entrevoir.