prince saphir

(TOP 500 COMMENTATEURS)
 
Classement des meilleurs critiques: 411
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 89% (1 103 de 1 241)
Jour de naissance: 5 mai

Intérêts :
En premier, la musique ! (classique, pop, rock, prog, électronique, électro-pop, planante, soul, indienne, contemporaine...); puis la peinture, l'architecture, la science-fiction, les animaux, la littérature, les musées, les voyages, l'histoire, la g… Lire la suite
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 411 - Total des votes Utile : 1103 sur 1241
Kontinuum ~ Klaus Schulze
Kontinuum ~ Klaus Schulze
Cet album de 2007 est une sorte de retour aux sources pour Klaus Schulze : une "reconversion" aux sons analogiques, et c'est comme une "chaleur venue d'ailleurs"; enfin quand je dis "chaleur", c'est par rapport à la très longue période numérique commencée au début des années 80 avec l'album "Dig It". Il se décompose en trois parties (1 : environ 25 minutes / 2 : 20 minutes / 3 : un peu plus d'une demi-heure). La première est calme, très légèrement rythmique, ondoyante, mélancolique; la deuxième très calme, comme "une eau dormante" mais que l'on devine profonde et la troisième plus… Lire la suite
Molière (Bof) ~ René Clemencic
Molière (Bof) ~ René Clemencic
Cette fresque incroyable (le "Molière" d'Ariane Mnouchkine donc), véritable tour de force cinématographique aux décors, aux visages et aux scènes inoubliables, est magnifiée par une bande musicale très intéressante, variée, entre morceaux de compositeurs illustres tels Purcell, Rameau, Lully, Monteverdi ou plus obscurs (Japart, Mazzaferrata) et une partition originale de René Clémencic particulièrement inspirée, mélange de thèmes populaires d'époque ("La foire de Toulouse", "Carnaval et Révolte") et de compositions plus personnelles, à la manière baroque… Lire la suite
Silence of Another Kind ~ Paatos
4.0 étoiles sur 5 hypnos, 10 mai 2014
Pas la plus connue des formations suédoises classées prog, Paatos pratique ce genre sous haute influence pop sombre baignant dans une atmosphère trouble directement héritée du trip-hop.
Cet album de 2006 est le troisième d'une discographie qui en compte désormais cinq; les morceaux sont nettement raccourcis par rapport au premier album ("Timeloss" paru en 2002) mais l'inspiration est toujours là : des mélodies fortes évitent le gouffre de la mélancolie et transforment le spleen en une douce rêverie que la voix de la chanteuse Petronella Nettermalm mariée à une guitare post-rock… Lire la suite