amazzo

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 80% (100 de 125)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 188 496 - Total des votes Utile : 100 sur 125
Verbatim Disque dur externe 3,5" USB 2.0 1,5 To de VERBATIM
5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 pas fiable, 7 août 2010
après un court-circuit dans mon appartement, le DD a arrêté de fonctionner. Fort heureusement, ôtant le disque dur de son boitier externe et l'insérant en interne dans la tour de mon ordi, j'ai constaté que le disque dur est intact et que la panne concerne le boitier externe. Les données ne sont donc pas perdus! ouf...
Tout de même, j'ai du enlever un de mes DD internes pour libérer de la place . De plus, je ne peux pas me le faire rembourser, car cela est impossible dans le cas d'ouverture du boitier par soi-même, sauf que malheureusement, quand vous avez des projets en cours, sauvegardés sur ce DD, vous n'avez pas le temps de… Lire la suite
L'Homme qui arrêta d'écrire de Nabe Marc-Edouard
L'Homme qui arrêta d'écrire de Nabe Marc-Edouard
17 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
Madame,
Vous me faites penser à ces journalistes "d'investigation" qui vont dans des pays lointains "pour voir par leurs propres yeux", tout en ayant déjà le schéma et l'idée de leur prochain article. Le résultat: ils ne voient que des choses qu'ils ont décidé de voir....Aveuglés par leurs propres démons, ils projettent leur vision du monde sur la réalité, et le fond des choses leur échappe.
Il est clair que ce livre n'est pas accessible à ceux qui ont des idées toutes faites sur l'auteur et son oeuvre, vous en êtes la preuve flagrante: vous nous parlez de votre vision de… Lire la suite
Les Carnets du sous-sol de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Les Carnets du sous-sol de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dostoievski, toujours actuel., 27 septembre 2009
Dans cette oeuvre Dostoievski décrit le monde intérieur de "l'homme inutile"", ou "superflu" , celui qui trouve pas sa place dans la société, décrit aussi par Tourguenev,Lermontov,Gontcharov etc dans la lignée de la littérature russe du 19me siècle... Sauf qu'à la différence de ces écrivains, et selon Dostoievski lui même, il dénonce le coté laid et tragique de toute une couche du peuple russe, alors que ces prédécesseurs décrivait ainsi plutôt les exceptions....A la différence des "hommes inutiles" de Tourguenev ou Lermontov,qui ont encore une possibilité de changer… Lire la suite