ARRAY(0xa658500c)
 

J.B.

 
Classement des meilleurs critiques: 2 457
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 94% (59 de 63)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 2 457 - Total des votes Utile : 59 sur 63
L'Été grec : Une Grèce quotidienne de 4000 ans (Pr&hellip de Lacarrière Jacques
4.0 étoiles sur 5 20 ans d'été grec, 29 mars 2014
Jacques Lacarrière a livré ici ses mémoires de 20 années de séjours en Grèce commencés en 1947 lors dun voyage avec sa troupe de théâtre étudiante venue jouer en français « Les Perses » dans lextraordinaire théâtre antique dEpidaure. 10 000 paysans grecs étaient venus pour beaucoup dentre eux de très loin, voir la deuxième représentation donnée là, depuis 25 siècles. Son été grec fut interrompu brutalement par la dictature des colonels. Cest à la fois un livre érudit de mythologie grecque présente à chaque pas, un ouvrage… Lire la suite
L'Eté grec de Jacques Lacarrière
L'Eté grec de Jacques Lacarrière
4.0 étoiles sur 5 20 ans d'été grec, 29 mars 2014
Jacques Lacarrière a livré ici ses mémoires de 20 années de séjours en Grèce commencés en 1947 lors dun voyage avec son groupe de théâtre étudiant venu jouer en français « Les Perses » dans lextraordinaire théâtre antique dEpidaure. 10 000 paysans grecs étaient venus pour beaucoup dentre eux de très loin voir la deuxième représentation donnée là, depuis 25 siècles. Son été grec fut interrompu brutalement par la dictature des colonels. Cest à la fois un livre érudit de mythologie grecque présente à chaque pas, un ouvrage… Lire la suite
L'Aigle de Ismaïl Kadaré
L'Aigle de Ismaïl Kadaré
4.0 étoiles sur 5 La chute, 29 mars 2014
Cest un roman concis, kafkaïen, presqu'une nouvelle que nous donne à lire le plus connu des écrivains albanais, cest une métaphore politique. Cest lhistoire de la chute dun homme sous la dictature, une dictature sans visage quon ne voit jamais, on la sent pourtant omniprésente. La relégation dans le bas-fond, dans un monde en miroir, un envers, ne donne pas déchappatoire, pas despoir dévasion. L'homme est alors gagné par le délire et imagine une rédemption sous la forme du mythe de lenvol à dos daigle.