Leibniz

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 91% (29 de 32)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 175 947 - Total des votes Utile : 29 sur 32
Tusk ~ Fleetwood Mac
Tusk ~ Fleetwood Mac
8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
Ce disque a de bonnes chances pour apparaitre au moins aussi novateur que London Calling d'ici quelques années. c'est un chef d'oeuvre absolu, par un groupe qui paradoxalement jouit d'un mépris aussi grand que ses ventes de disques. Pourtant les morceaux de Lindsey Buckingham sur cet album comptent parmi les choses les plus stupéfiants et aventureuses jamais enregsitrées: Ou, que deviennent le punk et la new wave lorsqu'on les enregistre avec une production à des millions de dollars, Tout cela porté par une science des gimmicks, des mélodies et des rythmiques tout bonnement incroyable. Quand les fans de Spoon ou d'Animal Collective… Lire la suite
Happy Sad ~ Tim Buckley
Happy Sad ~ Tim Buckley
18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un disque-expérience, 22 avril 2005
On ne saurait être trop dithyrambique sur un tel disque qui n'a pas eu la chance d'être encore réhabilité comme le furent ces autres chef d'oeuvres des années 60: Pet sounds, Five leaves left ou Odessey and oracles. Il s'agit pourtant d'un disque absolument décisif, dont la nouveuté impressionne encore aujourd'hui. Tim Buckley y abandonne les arrangements baroques de Goodbye and Hello, étire à l'infini le format de ses ritournelles, préfère aux orchestres à cordes la simplicité d'une contrebasse, d'un marimba et d'une 12 cordes, et plombe le folk à grandes doses de lenteurs et de silence. On ne saurait… Lire la suite
Once I Was ~ Tim Buckley
Once I Was ~ Tim Buckley
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
certes Honeyman est un paté à la confiture funk peu digeste et dolphins ressemble plutôt à un gros cachalot comparé à l'original (de fred neil, une splendeur) mais rien que pour les cinq chansons de la peel session de 1968 cette compilation est absolument essentiellissime. La version de Happy time métamorphose le titre en une pop song imparable, sidérante de finesse, et surtout le glissement hallucinations/Troubadour voit tim Buckley inventer Radiohead avant Radiohead, imaginer Laughing stock joué par the Coral, pousser le folk jusqu'à des retranchements impensables. Tout ce qui compte dans cette musique - jackson C. Frank,… Lire la suite

liste d'envies

Sunset Glow ~ Julie Tippets
Sunset Glow ~ Julie Tippets