Anna Niocenn

 
Classement des meilleurs critiques: 5 357
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 90% (162 de 181)
Lieu: France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 5 357 - Total des votes Utile : 162 sur 181
Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! de VIENNOT ELIANE
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une langue est politique, 23 juin 2014
Ce livre est une histoire de la formation et de l'harmonisation du français, ce patois du latin, par un pouvoir politique centralisateur : comment imposer son pouvoir sur les potentats locaux, unifier un pays par la langue, et assujettir les femmes au pouvoir masculin, en adoptant des conventions grammaticales (les pronoms) et de prononciation (le e MUET des mots féminins !) pour mieux nier et séparer. Les académiciens sont tous des mâles, pour rappel. Au XIXème siècle, dans les administrations et les écoles en Bretagne, on voyait affiché "Défense de cracher par terre et de parler breton". Quand on veut nier, diffamer,… Lire la suite
La dernière séance de Chahdortt Djavann
La dernière séance de Chahdortt Djavann
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Tonique et passionnant, 30 novembre 2013
J'ai beaucoup aimé ce livre qui raconte comment les femmes sont traitées sous les dictatures (viols, prostitution, mariage pour tenter de s'échapper) et l'émancipation, enfin, d'une société étouffante dominée par les hommes, à force de volonté, de travail et d'acharnement. Très tonique. La majorité de l'action est à Istanbul que l'auteure aime apparemment : ça donne envie d'aller voir de près ce Bosphore que l'héroïne adore.
Webster's First New Intergalactic Wickedary of the&hellip
5.0 étoiles sur 5 A mourir de rire, 19 octobre 2013
Très drôle ! Mary Daly reprend le magistère de la parole ôté aux femmes par les dieux mâles trompeurs (Cassandre ayant refusé les avances d'Apollon, en représailles plus personne ne la croira désormais -selon les mythes) et de quelle manière ! Mais pourquoi n'est-elle pas traduite en français ? Trop subversive ?