David Waléra

(TOP 500 COMMENTATEURS)   (VRAI NOM)
 
Classement des meilleurs critiques: 399
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 88% (798 de 910)
Lieu: Châlons-en-Champagne

 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 399 - Total des votes Utile : 798 sur 910
Jeanne la pucelle T2 - À la guerre comme à la paix de Cellier
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
Fabrice Hadjadj et Jean-François Cellier poursuivent leur trilogie sur Jeanne d'Arc par ce deuxième opus.
Alors que le premier tome consacré à l'enfance de la sainte était déjà une réussite brillante, cet album consacré à l'épopée guerrière de Jeanne le surpasse par une narration plus serrée et intensément palpitante. Les dialogues ciselés et efficaces de Hadjadj, souvent avec une pointe d'humour, sont en effet illustrés avec force et précision par Cellier.
On jubile vraiment de suivre notre héroïne dans sa lutte pour faire sacrer Charles VII.
On est… Lire la suite
Paray: Messe pour le 5e Centenaire de la Mort de J&hellip <a href="http://www.amazon.fr/Paray-Messe-Centenaire-Jeanne-Version/dp/artist-redirect/B00IB6FGBI">Paul Paray Detroit Symphony Orchestra</a><span class="byLinePipe"> | </span><span class="byLinePipe">Format :</span> Téléchargement MP3
Paul Paray (1886-1979), l'un des plus grands chefs d'orchestre français du XXème siècle, à la brillante carrière internationale, demeure beaucoup moins connu en tant que compositeur à part entière.
Paul Paray fut l'élève de Gabriel Fauré. En janvier 1924, quelques mois avant sa mort, le grand compositeur offre un portrait à son élève, qui vient d'être nommé à la tête des Concerts Lamoureux. La dédicace parle d'elle-même : " A Paul Paray, avec mes amitiés et mes voeux pour que la direction d'orchestre, où il excelle, ne lui fasse pas oublier qu'il peut et qu'il doit… Lire la suite
Beethoven:Symphony No.9 ~ John Eliot Gardiner
Beethoven:Symphony No.9 ~ John Eliot Gardiner
Gardiner a réussi le prodige de nous faire redécouvrir cette oeuvre pourtant déjà entendue des centaines de fois.
Grâce à lui, Beethoven se révèle, se retrouve tel qu'il a dû paraître à ses contemporains, aussi "révolutionnaire et romantique" que l'orchestre du chef anglais.
Sous sa baguette, les instruments d'époque sonnent toujours avec une très grande beauté, une magnifique homogénéité d'ensemble, des timbres fruités qui s'épanouissent entre eux en une véritable symbiose esthétique.
Mais surtout, cette somptueuse pâte sonore est… Lire la suite

liste d'envies