renaud-b

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 96% (27 de 28)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 263 843 - Total des votes Utile : 27 sur 28
In Your Honour (2CD) ~ Foo Fighters
In Your Honour (2CD) ~ Foo Fighters
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
"One loud, One not so loud" nous prévient le petit autocollant collé sur la pochette. Le nouvel album des Foo Fighters est en effet double, comme pour mieux défricher en profondeur toutes les facettes de ce grand groupe.
One Loud...
Le premier CD est parfait pour courir sous les arbres d'une forêt sombre et inquiétante. Il s'ouvre avec "In Your Honor" sur un son qui n'est pas sans rappeler celui de My Vitriol. Viens ensuite que je te secoue un peu les tripes sur "No Way Back". Puis les enlevés "DOA" et "Free Me" nous entraînent sur un terrain où on connaît bien les Foo Fighters, et ça fait décidemment du bien de les retrouver en… Lire la suite
Finelines ~ My Vitriol
Finelines ~ My Vitriol
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 HUGE !, 12 avril 2004
Voilà un petit groupe qui mériterait d'être plus connu chez nous. Oublions les Placebo et autres Muse qui deviennet de plus en plus fades pour rentrer dans le moule de la bande FM. Et plébicitons My virtiol ! Cet album est tout simplement prodigieux. Le chanteur nous emmène très loin dans les méandres torturés de ces rêves avec sa voix si particulière et si belle, tandis que les guitares rageuses semblent flotter autour de nous. Encore !
La tête en arrière ~ Luke
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Frénésie !, 12 avril 2004
Les écorchés vifs de Luke sont de retour. Attention, ils sont en grande forme ! Cet album s'ouvre sur le grandiose "Comme Un Homme" qui nous prouve déjà que les p'tits gars de Luke vont nous secouer les tripes. Le chanteur ne cesse de partager avec nous sa fièvre revendicatrice ("La Sentinelle", "Hasta Siempre", "Petite France"...) sur le rythme enlevé des guitares rageuses. On est irrémédiablement porté par leur fougue dans cette danse frénétique. Et finalement on se repose enfin pour pleurer sur "Zoé". On est sonné, mais qu'est ce que ça fait du bien !