M. S.

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 77% (30 de 39)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 894 914 - Total des votes Utile : 30 sur 39
Les Aventures de Tintin, Tome 19 : Coke en stock de Hergé
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Drôle et palpitant., 26 décembre 2007
Sur la lancée de "L'affaire Tournesol", dont il est inutile de souligner la perfection, Hergé nous livre un nouvel album drôle et intelligent, doté d'un rythme endiablé. Visiblement, Hergé s'amuse (encore...) : il multiplie les péripéties, invente de nouveaux gags assez géniaux (le travestissement du Capitaine en femme musulmane vaut son pesant de cacahuètes), rappelle les vétérans parmi les satellites de l'univers Tintin (dont, bien sûr, l'adorable Abdallah...) et en introduit de nouveaux, chez qui l'on devine un potentiel qu'ils ne pourront pas, hélas, confirmer par la suite (le pilote Szut)… Lire la suite
Le sceptre d'Ottokar de Hergé
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
"Le sceptre d'Ottokar" s'inscrit dans la lignée des Tintin inspirés par l'actualité, après "Le Lotus bleu" et "L'oreille cassée". Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Hergé nous livre un album très réussi. Ici, c'est l'Anschluss qui est en ligne de mire, ainsi que les dictatures fascistes en général, qu'Hergé cible sans équivoque (après avoir été - de son propre aveu - un temps séduit par "l'ordre nouveau"... mais quel jeune Belge catholique et royaliste ne l'eût pas été en ces temps troublés ?)

Cet album introduit l'ambiance "roman… Lire la suite
Tintin en Amérique de Hergé
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Le Tintin le plus faible ?, 26 décembre 2007
Je l'avoue d'emblée : je n'apprécie pas beaucoup cet album. "Tintin en Amérique" souffre des mêmes faiblesses que ses deux prédécesseurs : absence de fil conducteur, naïveté excessive, manque d'humour. Mais si "Tintin au pays des Soviets" charme toujours par sa fraîcheur et "Tintin au Congo" par son ambiance fantaisiste et surannée, "Tintin en Amérique" se réduit à une suite de sketches sans grand relief et presque totalement dénués d'humour. Seuls deux points attirent l'attention : la plaidoirie d'Hergé en faveur des Amérindiens (on se souvient de la scène symbolique où les… Lire la suite