PlanetGong

"http://www.planetgong.fr"
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 84% (426 de 508)
Lieu: France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 375 216 - Total des votes Utile : 426 sur 508
Clor ~ Clor
Clor ~ Clor
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un saut dans le futur, 17 mars 2006
Parmi la vague de clones qui déferle sur la scène rock indépendante britannique, l'originalité est une denrée plutôt rare. Pour perdurer, il faut posséder un son particulier, une marque de fabrique immédiate qui sort de l'ordinaire, un gimmick gagnant. Ca paraît évident mais la survie est à ce prix.
Les anglais de Clor possèdent indubitablement ce truc unique. On reconnaît instantanément une chanson du groupe – bonne comme mauvaise d'ailleurs. Voix de canard étranglé sur rythmique synthétique blip blip : voilà les éléments distinctifs de la formule Clor.
Une… Lire la suite
You're a Woman I'm a Machine ~ Death From Above 1979
You're a Woman I'm a Machine ~ Death From Above 1979
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du lourd, 13 septembre 2005
Le monde du rock doit énormément aux White Stripes. Outre le rouge et le blanc, le duo de Detroit a remis en vogue le garage-rock et l'art difficile du duo. On a ainsi vu apparaître quelques groupes à la formation batterie-guitare - Kills, Black Keys voire même Yeah Yeah Yeahs - la plupart du temps pour un résultat convaincant.
Les canadiens Death From Above 1979 s'inpirent de ces modèles et sevissent en duo. Petite différence, ils n'emploient pas un guitariste mais un bassiste. Le résultat? Du bruit, beaucoup de bruit. Les infrasons de la basse de Jesse Keeler alimentent de riffs monumentaux la rythmique tribale et le chant hurlé… Lire la suite
Get Behind Me Satan ~ The White Stripes
Get Behind Me Satan ~ The White Stripes
25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Contre-pied, 23 août 2005
Ouais ouais ouais... Va-t-on le réécouter? La question peut se poser après la première écoute du très déconcertant nouvel album de Jack et Meg White... Après quatre albums magnifiques oscillant brillamment entre blues, folk, rock stoogien et country, rien n'aurait pu nous préparer au choc que représente cet album. Trois morceaux seulement contiennent de la guitare électrique (une aberration alors que Jack compte parmi les ténors du manche), l'album s'appuyant essentiellement sur un piano, une batterie, un tambourin, une guitare acoustique parfois et un... marimba (un espèce de gros xylophone)… Lire la suite

liste d'envies