ARRAY(0xb37352dc)
 

traversay

(TESTEURS)   (TOP 50 COMMENTATEURS)
Auto-portrait.
Classement des meilleurs critiques: 41
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 88% (3 135 de 3 573)
Lieu: Orléans, France
Jour de naissance: 2 juin
Avec mes propres mots:
Un humain avec quelques forces et pas mal de faiblesses. Quelqu'un qui n'a pas encore trouvé le sens de la vie mais y travaille. Un être enfin qui pense qu'aimer regarder un vieil épisode de "Ma sorcière bien aimée" et chercher à voir tous les films de Mikio Naruse n'est pas incompatible.
Inconditionnel de la V.O au cinéma, cela va sans dire.
Ma devise : être léger, gai et curieux (Brantôme).… Lire la suite

Intérêts :
Cinéma d'hier et d'aujourd'hui. Littérature (romans étrangers). Voyages. Rock anglais (avec modération).
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 41 - Total des votes Utile : 3135 sur 3573
La sage-femme de Katja Kettu
La sage-femme de Katja Kettu
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Une énergie barbare, 15 avril 2014
Il nous est dit que dans la version originale, finnoise donc, de La sage-femme, Katja Kettu joue en virtuose sur l'ensemble de la gamme des idiomes locaux, lapons compris, et qu'elle est "désormais considérée comme une véritable réformatrice de la littérature de son pays." Bien, mais malgré les qualités de la traduction, indéniables, cet aspect-là échappe un peu au lecteur. Remarquez que ce dernier a déjà beaucoup à faire avec le contexte du roman : la guerre de Laponie, en 1944, qui opposait les finlandais aux allemands, après la paix signé par les premiers cités… Lire la suite
Pour quelques milliards et une roupie de Vikas SWARUP
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le noir et le rose, 12 avril 2014
Si Vikas Swarup est assez comparable aux autres romanciers de son pays, c'est dans le sens où il n'est pas plus tendre pour les tares de la société indienne. Il ratisse même plus large se livrant à un inventaire quasi exhaustif des plaies de l'Inde : corruption massive, écart grandissant entre riches et pauvres, trafic d'organes, télé-réalité débilitante, mariages forcés, exploitation des enfants ..., on en passe et des tout aussi pires. Mais l'écrivain dénonciateur est aussi un amateur de guimauve qui n'hésite pas à forcer sur la palette du rose, pour atténuer le noir, quitte… Lire la suite
De toutes les nuits, les amants de Mieko Kawakami
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Plus encore que Seins et oeufs, qui a fait connaître Mieko Kawakami, De toutes les nuits, les amants est un roman profondément japonais mais dont la résonance atteint une forme d'universalité sur la condition féminine d'aujourd'hui. Un livre minimaliste, dans ses dialogues notamment, lesquels semblent constamment perchés sur les crêtes de l'indécision. Fuyuko est une héroïne singulière. A près de 35 ans, elle n'a jamais connu l'amour et ne semble pas décidée à vivre autrement que dans la solitude, exerçant un métier de correctrice free lance qui lui permet de se désocialiser sans états… Lire la suite

liste d'envies