Bachistmeingott

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 59% (38 de 64)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 36 430 - Total des votes Utile : 38 sur 64
Blast - tome 4 - Pourvu que les Bouddhistes se tro&hellip de Manu Larcenet
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
Dans les 3 premiers tomes, Polza, interrogé par les enquêteurs, nous partageait des images de sa vie de vagabond et ses étranges "blasts".
Pour ce dernier tome, on sent que le dénouement approche : la violence et les tensions augmentent progressivement, tout peut basculer d'une page à l'autre. Et d'ailleurs... vous le verrez par vous-même :-))
La dernière page* est noire à l'image de cette série et plus particulièrement de sa conclusion, noire et implacable.

Côté dessin, c'est toujours aussi bien dessiné. Comme dans les précédents tomes, Manu Larcenet jongle avec la palette des… Lire la suite
Configuration du dernier rivage de Michel Houellebecq
Configuration du dernier rivage de Michel Houellebecq
7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
MH est un auteur "sympathique", j'ai pris plaisir à lire ses romans.

Mais ce n'est pas un poète, il n'a aucun talent pour écrire de la poésie.

De nos jours, alors que parait-il tout se vaut, les termes "poète" et "poésie" sont galvaudés. On ne sait plus ce qu'est la poésie. On la confond avec "fantaisie", "rêverie", "pensées", "jolis mots incompréhensibles", etc.

Stéphane Mallarmé disait : "on n'écrit pas [de la poésie] avec des idées". Et il avait raison. Si on écrit sur des idées, on fait un travail de philosophe. Si on écrit ses… Lire la suite
There It Is ~ James Brown
There It Is ~ James Brown
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
Cet album est sorti en 72, à la suite de It's a new day (70), Sex Machine (70), Hot Pants (71), et la musique en est assez similaire, que ce soient les morceaux funk (Talkin' loud and sayin' nothing) ou les balades (qui n'ont toujours pas oublié la soul des années 60). James Brown est alors au sommet de son art. Par la suite, le groove se fera plus dense avec The Payback (73) et Hell (74) (tous deux excellents) et plus répétitif, hélas, avec Get up offa that thing (76) et Bodyheat (76)

Cette réédition vinyl n'est malheureusement pas à la hauteur : il y a beaucoup de craquements sur la première face. Je croyais… Lire la suite

liste d'envies