ARRAY(0xb2855e7c)
 

actifred

"Fred"
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 93% (132 de 142)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 820 391 - Total des votes Utile : 132 sur 142
Donjon Parade, Tome 5 : Technique Grogro de Joann Sfar
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Alors que la plupart des séries parallèles Donjon prennent généralement un tour assez sombre au fil des numéros, la série Parade reste une bouffée d'oxygène salutaire dans laquelle le seul contrat tacite semble être le sens de la rigolade.
En plaçant Grogro au centre de cet épisode, le contrat ne pouvait qu'être honoré et dans l'ensemble, on finit cet album comme on le commence: le sourire au lèvres. Reste tout de même un tantinet de déception sur le scénario que j'aurais aimé moins linéaire et, à l'image du personnage de Grogro, plus déjanté. Pas de quoi gâcher… Lire la suite
Le Combat ordinaire, Tome 4 : Planter des clous de Manu Larcenet
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le ton juste, 30 mars 2008
Conclure une si belle série était un difficile pari. Manu Larcenet le relève avec une maturité plus forte que jamais et un talent d'écriture qui ne se dément pas.

Ce qui peut surprendre, en comparaison avec les précédents opus, c'est sans doute l'aspect plus que jamais en recul de Marco face au monde. Ni acteur ni spectateur, en pleine introspection à l'heure où le pays tout entier est plongé dans les "grandes questions" qui entourent les période électorales, le personnage nous emmène dans ses hésitations, dans une réflexion sur sa place dans une société… Lire la suite
Rhapsodie en août <b>DVD</b> ~ Richard Gere
Rhapsodie en août DVD ~ Richard Gere
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Chronique de la mémoire, 7 septembre 2003
Rhapsodie en Août n'est sans doute pas la plus grande réalisation de l'immense Akira Kurosawa, mais il n'en est pas moins un très bon film. Avant-dernière oeuvre de ce grand maître du cinéma, Rhapsodie en Août jouit d'une photographie impeccable dont on ne se lasse pas d'admirer les couleurs superbes, particulièrement lors de la scène finale sous la pluie.
Ce film traite avec intelligence de la mémoire qui ne doit pas disparaître, et des cicatrices encore vives que la guerre a laissé au peuple japonais. Kurosawa met en parallèle la façon dont cette guerre est perçue par trois générations, de la… Lire la suite